Ligier JS43

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligier JS43
Ligier JS43
La Ligier JS43 d'Olivier Panis exposée au Honda Collection Hall
Présentation
Équipe Drapeau : France Équipe Ligier Gauloises Blondes
Constructeur Ligier
Année du modèle 1996
Concepteurs Frank Dernie
André de Cortanze
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone et nid d'abeille composite kevlar
Suspension avant Tringles
Suspension arrière Tringles
Nom du moteur Mugen-Honda MF-301HA
Cylindrée 2 998 cm3
690 ch à 13 700 tr/min
Configuration V10 à 72°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Ligier semi-automatique séquentielle transversale
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque carbone Brembo/Carbone Industrie
Dimensions et poids Empattement : 2935 mm
Voie avant : 1693 mm
Voie arrière : 1608 mm
Poids : 595 kg
Carburant Elf
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 9. Drapeau de la France Olivier Panis
10. Drapeau du Brésil Pedro Diniz
Début Grand Prix automobile d'Australie 1996
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16100
Championnat constructeur 6e avec 15 points
Championnat pilote Olivier Panis : 9e
Pedro Diniz : 15e

Chronologie des modèles (1996)

La Ligier JS43 est la monoplace de Formule 1 de l'écurie Ligier engagée lors de la saison 1996 de Formule 1. Elle est pilotée par le Français Olivier Panis, présent depuis 2 ans dans l'écurie et le Brésilien Pedro Diniz, en provenance de Forti et dont la venue s'accompagne du commanditaire Parmalat qui s'affiche sur les monoplaces. Le pilote d'essais est le Britannique Kelvin Burt. La JS43, comme sa devancière, est équipée d'un moteur Mugen-Honda.

La JS43, conçue par Frank Dernie avec l'assistance d'André de Cortanze, est une forte évolution de la Ligier JS41. Cependant le manager Tony Dowe et l'actionnaire majoritaire Tom Walkinshaw ont quitté l'équipe à la suite d'un différend avec le fondateur Guy Ligier, ce qui facilite par ailleurs le rachat de l'écurie par Alain Prost.

Malgré ces départs, la voiture répond aux attentes malgré des problèmes de freinage ressentis par les pilotes. Olivier Panis réussit à remporter son unique Grand Prix à Monaco, bénéficiant entre autres des nombreux abandons de ses rivaux, ce qui constitue la première victoire de l'écurie française depuis le Grand Prix du Canada 1981, remporté par Jacques Laffitte. Panis termine le championnat en neuvième position avec treize points tandis que Diniz se classe quinzième avec deux points.

Malgré ses succès, la monoplace n'a pas souvent été à l'arrivée : sans sa victoire-surprise à Monaco, Panis n'aurait inscrit que trois points au championnat où il se serait classé quatorzième. Diniz, qui a cassé quatre moteurs en six courses, a quant à lui été victime d'un effroyable accident lorsque sa voiture pris feu durant le Grand Prix d'Argentine.

Engagement au Trofeo Indoor di Formula 1[modifier | modifier le code]

Les 7 et 8 décembre 1996, Ligier participe pour la première fois au Trofeo Indoor di Formula 1, une épreuve d'exhibition organisée en marge du Motor Show de Bologne, une exposition internationale reconnue par l'Organisation internationale des constructeurs automobiles qui se tient dans les salons de la foire de Bologne[1]. Bien que l'épreuve soit baptisée indoor, la piste, d'une longueur de 1 300 mètres, est située à l'extérieur des locaux de l'exposition[2]. Pour cette neuvième édition, Ligier affronte l'écurie Benetton Formula, dont c'est la première participation à cette compétition, et la Scuderia Minardi, une habituée de l'épreuve.

La Scuderia Minardi engage deux monoplaces M195B confiées à deux pilotes titulaires, l'Italien Giovanni Lavaggi et le Brésilien Tarso Marques[3],[4]. Ligier confie deux exemplaires de sa JS43 à l’un de ses pilotes titulaires, Olivier Panis, ainsi qu'au le Japonais Shinji Nakano, récemment recruté par l'écurie française[5],[6]. Enfin, Benetton fait appel aux Italiens Jarno Trulli, ancien pilote Minardi en 1996 et Giancarlo Fisichella, remplaçant de Trulli au sein de l'écurie italienne en 1997, pour piloter la Benetton B196[7],[8].

Lors du tour préliminaire, Jarno Trulli se classe premier de l'épreuve suivi de son coéquipier, Giancarlo Fisichella. Le pilote Minardi Giovanni Lavaggi prend la troisième place, suivi par le pilote Ligier Shinji Nakano. Tarso Marques et Olivier Panis terminent respectivement en cinquième et sixième positions. Bien que Nakano est qualifié pour la phase finale de l'épreuve, sa monoplace est trop endommagé et laisse sa place à Marques. Les deux pilotes Ligier sont donc éliminés de la compétition[2].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Vue de l'arrière gauche de la Ligier JS43
La partie arrière de la Ligier JS43 de Panis, en exposition.
Résultats détaillés de la Ligier JS43 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1996 Équipe Ligier Gauloises Blondes Mugen-Honda V10 Goodyear AUS BRÉ ARG EUR SMR MON ESP CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP 15 6e
Olivier Panis 7e 6e 8e Abd Abd 1re Abd Abd 7e Abd 7e 5e Abd Abd 10e 7e
Pedro Diniz 10e 8e Abd 10e 7e Abd 6e Abd Abd Abd Abd Abd Abd 6e Abd Abd

Légende : ici

Résultats du Trofeo Indoor di Formula 1[modifier | modifier le code]

Résultats du tour préliminaire du Trofeo Indoor di Formula 1
Position Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Benetton-Renault 18
2 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Benetton-Renault 14
3 Drapeau de l'Italie Giovanni Lavaggi Minardi-Ford 10
4 Drapeau du Japon Shinji Nakano Ligier-Mugen-Honda 8
5 Drapeau du Brésil Tarso Marques Minardi-Ford 6
6 Drapeau de la France Olivier Panis Ligier-Mugen-Honda 2
Demi-finales Finale
         
 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella  2
 Drapeau du Brésil Tarso Marques  0  
 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella  2
  
   Drapeau de l'Italie Giovanni Lavaggi  0
 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli  0
 Drapeau de l'Italie Giovanni Lavaggi  2  

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Motorshow », sur motorshow.it (consulté le 1er janvier 2013)
  2. a et b (en) « Bologna Sprint », sur silhouet.com (consulté le 1er janvier 2013)
  3. « Fiche de Giovanni Lavaggi », sur statsf1.com (consulté le 1er janvier 2013)
  4. « Fiche de Tarso Marques », sur statsf1.com (consulté le 1er janvier 2013)
  5. « Fiche d'Olivier Panis », sur statsf1.com (consulté le 1er janvier 2013)
  6. « Fiche de Shinji Nakano », sur statsf1.com (consulté le 1er janvier 2013)
  7. « Fiche de Jarno Trulli », sur statsf1.com (consulté le 1er janvier 2013)
  8. « Fiche de Giancarlo Fisichella », sur statsf1.com (consulté le 1er janvier 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :