Ligier JS41

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligier JS41
Ligier JS41
Martin Brundle lors du GP de Grande-Bretagne 1995.
Présentation
Équipe Drapeau : France Ligier Gitanes Blondes
Constructeur Ligier
Année du modèle 1995
Concepteurs Frank Dernie
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en carbone et kevlar
Suspension avant Ressort/Triangle/Fourche
Suspension arrière Ressort/Triangle/Fourche
Nom du moteur Mugen Honda MF-301H
Cylindrée 2 998 cm3
670 ch à 13 500 tr/min
Configuration 10 cylindres en V
Boîte de vitesses Benetton semi-automatique séquentielle transversale
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque en carbone Brembo
Dimensions Empattement : 2935 mm
Voie avant : 1693 mm
Voie arrière : 1608 mm
Poids : 595 kg
Carburant ELF Aquitaine
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Gitanes, Kickers
Histoire en compétition
Pilotes 25. Drapeau : Royaume-Uni Martin Brundle
25. Drapeau : Japon Aguri Suzuki
26. Drapeau : France Olivier Panis
Début Grand Prix du Brésil 1995
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
17000
Championnat constructeur 5e avec 24 points
Championnat pilote Olivier Panis : 8e
Martin Brundle : 13e
Aguri Suzuki : 17e

Chronologie des modèles (1995)

La Ligier JS41 est la monoplace de Formule 1 engagée en 1995 par l'écurie française Ligier. Elle est pilotée par l'Anglais Martin Brundle, le Français Olivier Panis et le Japonais Aguri Suzuki. Les pilotes d'essais sont les Français Jérémie Dufour et Franck Lagorce. Ligier, dirigée par Tom Walkinshaw mais propriété de Flavio Briatore, utilise un châssis qui n'est en fait qu'une copie de la Benetton B195, monoplace de l'écurie Benetton Formula dirigée par Flavio Briatore.

Briatore, en plus du châssis, obtient de Benetton le moteur Mugen-Honda MF-301H V10, initialement destinée à la Scuderia Minardi, ainsi que la boîte de vitesses semi-automatique séquentielle transversale.

La JS41 est une voiture performante qui permet à Panis et à Brundle de se battre assez régulièrement pour des points. Le moteur Mugen-Honda est toutefois d'un niveau moindre que les Mercedes-Benz, Ferrari ou Renault et le châssis manque d'adhérence ce qui pénalise la voiture sur circuit rapide. Le meilleur résultat de l'année est la troisième place obtenue par Martin Brundle au Grand Prix de Belgique.

À la fin de la saison, Ligier termine cinquième du championnat des constructeurs avec vingt-quatre points. Un des châssis est racheté par le fabricant de pneumatiques Bridgestone, qui prépare son arrivée en Formule 1 en tant que fournisseurs pour la saison 1997.

Ligier JS41 Bridgestone[modifier | modifier le code]

Photo de la Ligier JS41 Bridgestone
La Ligier JS41 Bridgestone en exposition au Japon.

Afin de se préparer son retour en Formule 1 en 1997, Bridgestone achète un châssis JS41. Arrows, première écurie à s'associer avec le manufacturier japonais, essaie la JS41 en juin 1996 sur le circuit de Suzuka au Japon avec à son bord le Néerlandais Jos Verstappen[1]. En septembre 1996, l'Australien David Brabham teste à son tour les pneus Bridgestone[2].

En novembre 1996, Damon Hill, qui signe chez Arrows pour la saison 1997, essaie la JS41 Bridgestone et signe son meilleur temps en min 40 s 14, soit une seconde et deux dixièmes plus lent que le temps de la pole position établi par Jacques Villeneuve lors du Grand Prix du Japon 1996. Hill met fin prématurément à l'essai en détruisant la monoplace, qui ne peut pas être réparé par Bridgestone qui ne dispose d'aucune pièce de rechange[3].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo de la Ligier JS41 d'Olivier Panis à Silverstone
Olivier Panis à bord de la Ligier JS41 au GP de Grande-Bretagne 1995.
Résultats détaillés de la Ligier JS41 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
1995 Ligier Gitanes Blondes Mugen Honda MF-301H V10 Goodyear BRÉ ARG SMR ESP MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR EUR PAC JAP AUS 24 5e
Aguri Suzuki 8e Abd 11e 6e Abd Np
Martin Brundle 9e Abd 10e 4e Abd Abd 3e Abd 8e 7e Abd
Olivier Panis Abd 7e 9e 6e Abd 4e 8e 4e Abd 6e 9e Abd Abd Abd 8e 5e 2e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bridgestone begins testing », sur grandprix.com, (consulté le 9 juin 2013)
  2. (en) « Brabham looking for (another) F1 break », sur grandprix.com, (consulté le 9 juin 2013)
  3. (en) « Damon flies - but shunts », sur grandprix.com, (consulté le 9 juin 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :