Lessivage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
mécanismes de la pédogenèse
Illustration simplifiée des processus dominants impliqué dans la pédogenèse. Le lessivage correspond aux transferts et pertes de particules.

Le lessivage est l'opération qui consiste à faire passer à plusieurs reprises un liquide sur un corps solide, dans le but d'en éliminer certains de ses constituants solubles.

En pédologie, le lessivage des constituants du sol (particules argileuses, limoneuses) désigne le processus d'entraînement, par l'eau d'infiltration ou par l'eau souterraine, de ces constituants insolubles, ce qui conduit à la formation d'horizons lessivés appauvris en ces substances qui enrichissent d'autres horizons, généralement inférieurs (horizons d'accumulation). Le lessivage peut être vertical, latéral ou oblique.

Des eaux météoriques, de ruissellement ou d'inondation, lessivant des sols puis percolant jusque dans des aquifères, peuvent avoir un impact sur la qualité des eaux souterraines, et, après résurgence, sur celles de cours d'eau en aval.

Lessivage et lixiviation[modifier | modifier le code]

En agronomie et pédologie, on emploie souvent les termes de lixiviation et lessivage dans le même sens. Les deux termes désignent cependant deux variantes de ce phénomène de transport de matériaux dans le sol. Le lessivage concerne les particules solides non solubles ou dissoutes alors que la lixiviation concerne uniquement les éléments solubles puisqu'ils sont entraînés par l'infiltration des eaux après avoir été dissous. Ainsi, on parle de lessivage des argiles mais de pertes en nitrates par lixiviation[1].

Conséquences du lessivage[modifier | modifier le code]

Les effets du lessivage du sol sont l'appauvrissement de certains éléments nutritifs pour la végétation et les cultures (nitrates, calcium2+, potassium+...). Dans les cultures, cette perte peut être compensée par l'apport d'engrais.

Cela[Quoi ?] peut aussi se produire dans les marais[pourquoi ?],[Comment ?].

Les nitrates et phosphates d'engrais, dissous dans les horizons agricoles trop enrichis, se retrouvent parfois dans les cours d'eau en aval des ressorties de ces eaux de lessivage, provoquant alors la croissance d'algues et par conséquence une forte désoxygénation des eaux, létale pour leurs faunes (eutrophisation). L'origine du phénomène des marées vertes en zones littorales est généralement expliquée[2] par l'apport de ces nutriments chimiques par les eaux concentrées qui arrivent aux estuaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Baize, Petit lexique de pédologie, éditions Quæ, , p. 127-131
  2. « Algues vertes : un rapport ministériel pointe la responsabilité de l'agriculture industrielle », sur Actu Environnement - actualité, news, newsletter environnement et développement durable, (consulté le ). « Les ministères de l'Écologie et de l'Agriculture ont passé en revue la littérature scientifique relative aux algues vertes et le bilan est sans appel : le développement de l'agriculture industrielle est le premier responsable. ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]