Leopold Löwenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Leopold Löwenheim (1878, Krefeld, Allemagne - 1957, Berlin) était un mathématicien allemand, connu pour ses travaux en logique mathématique. Le régime Nazi l'a forcé à démissionner car il n'était aryen « qu'aux trois quarts ». En 1943 la plupart de ses travaux ont été détruits sous un bombardement sur Berlin. Il a toutefois survécu à la Seconde Guerre mondiale, au terme de laquelle il a repris l'enseignement des mathématiques.

Löwenheim a donné en 1915 la première preuve de ce qui sera établi comme le théorème de Löwenheim-Skolem, considéré habituellement comme le premier pas de la théorie des modèles.

Publications majeures[modifier | modifier le code]

  • 1915, "Über Möglichkeiten im Relativkalkül," Mathematische Annalen 76: 447-470. Titre anglais (traduction) "On possibilities in the calculus of relatives" de Jean van Heijenoort, 1967. A Source Book in Mathematical Logic, 1879-1931. Harvard Univ. Press: 228-51.
  • Geraldine Brady, From Peirce to Skolem: A Neglected Chapter in the History of Logic, North Holland, coll. Studies in the History and Philosophy of Mathematics, Volume 4, 468 pages, 2000, (ISBN 978-0-444-50334-3).
    • Contient une exégèse détaillée de la preuve de Löwenheim (1915), et montre comment Thoralf Skolem a simplifié cette preuve, a étendu la portée de ce théorème et l'a généralisé.

Liens externes[modifier | modifier le code]