Lee Cooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lee Cooper
logo de Lee Cooper

Logo de la marque Lee Cooper

Création 1908
Dates clés 11/1989 : dernière immatriculation
Février 2013 : Rachat par Iconix Brand Group
Fondateurs Morris Cooper et Mme Lee
Forme juridique Filiale
Slogan Your best profile
Siège social Drapeau du Royaume-Uni Londres, Angleterre
Direction Andy Dunkley (Directeur)
Activité 4642Z - Commerce de gros d'habillement
Société mère Drapeau des États-Unis Iconix Brand Group
Effectif 165 employés
Site web Lee Cooper
Fonds propres 3.949.650 euros
Résultat net 1,4 million d'euros

Lee Cooper est une entreprise de confection textile anglaise, célèbre pour ses blue-jeans, filiale d'Iconix Brand Group.

Histoire[modifier | modifier le code]

Morris Cooper et son ami Louis Maister créent en 1908 la M. Cooper Overalls, une entreprise de confection de vêtements de travail pour les ouvriers.

En 1914, Morris Cooper fabrique les uniformes des soldats britanniques, qui seront réputés pour leur solidité.

Puis en 1946, Harold, le fils de Morris Cooper, oriente l'entreprise vers une confection de vêtements communs, en s'appuyant sur la toile Denim, dont Lee Cooper est l'un des précurseurs. Il ajoute le nom de jeune fille de sa femme, Lee, pour créer officiellement la nouvelle marque. Le succès du denim est immédiat et dans les années 1960, la jeunesse anglaise adopte la marque : elle habille les stars, dont les Beatles et les Rolling Stones.

« Le rock, la désinvolture anglaise, la nature à l'état brut, les grands espaces, mais aussi l'univers urbain délimitent le territoire de la marque »[1].

La société Lee Cooper est rachetée en 2005 pour 30 millions d'euros par Vivat_holding_BV dont l'actionnaire principal (90%) est le fonds d'investissement Sun Capital Partners[2].

Peu après, cet actionnaire transfère la marque Lee Cooper à la société Doserno basée à Chypre[3],[4],[5]. S'ensuit une augmentation des droits de licence.

Pour l'été 2012, Lee Cooper lance une nouvelle gamme "kids" en ouvrant son univers aux filles et aux garçons de 4 à 14 ans.

En février 2013, le groupe américain Iconix Brand Group rachète Lee Cooper à Sun Capital Partners pour 65 millions €.

Lee Cooper en Europe[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, Lee Cooper organisait sa production en 3 parties :

Usine Lee Cooper à Ras_Jebel (Tunisie)

Sa distribution était organisée par pays, avec deux entrepôts un sur Marignane, pour réceptionner depuis les pays du Maghreb et l'autre dans la Vallée Saint-Ladre, à Amiens, pour ventiler en Europe_de_l'Ouest.

Aujourd'hui en France[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui le site de Saint-Ladre à Amiens est toujours distributeur pour la France. La société a eu un chiffre d'affaires en 2007 de 26,6 millions d'euros en France, pour un effectif de 165 personnes[8]. Il a quatre établissements et un résultat net de 1,4 million d'euros[9].

Lee Cooper France possède alors une très bonne trésorerie (20 millions €) qui sert au renflouement de la filiale anglaise. La marque ayant été transférée, les droits de licence augmentent considérablement.

Devant ces difficultés impactant la gestion de l'entreprise, la société est mise en liquidation judiciaire en 2010 avec le licenciement économique de 123 salariés[10]. Linda Textile (Paris) la reprend pour 500 000 € (fonds de commerce français, stock, matériel et droits de licence suisse et irlandais) et ne garde que 45 salariés[11].

Est créée la même année, la société France Lee Cooper, sur Amiens. Son chiffre d'affaires atteint en 2012 environ 15,5 M€ employant moins de 49 salariés[12].

Le 28 juin 2016, la cour d’appel d’Amiens crée un précédent en établissant la responsabilité du fond Sun Capital dans le licenciement des salariés de Lee Cooper France[13].

Aujourd'hui, la marque est commercialisée en France par la société L Distrib (Paris)[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lancement de Lee Cooper Kids », Direct Montpellier Plus, 14 février 2012, no 1295, p. 11.
  2. L'expansion, « Dim et Playtex près de rejoindre Lee Cooper »,‎ (consulté le 2 mai 2009)
  3. « Lee Cooper placé en redressement judiciaire », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 16 juillet 2016)
  4. « Lee Cooper France en redressement judiciaire », sur lexpansion.lexpress.fr,‎ (consulté le 16 juillet 16)
  5. « Lee Cooper France repris a minima », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 16 juillet 16)
  6. Lee Cooper, « Présentation sur le site de l'entreprise » (consulté le 21 mai 2009)
  7. Annuaire des entreprises tunisiennes, « Lee Cooper Tunisie SA - Ras Jebel »
  8. Kompass, « Lee Cooper France » (consulté le 21 mai 2009)
  9. Bilans gratuits, « Lee Cooper France »,‎ (consulté le 21 mai 2009)
  10. « LEE COOPER FRANCE », sur societe.com,‎ (consulté le 16 juillet 16)
  11. « Lee Cooper France entre les mains de Linda Textile », sur usinenouvelle.com,‎ (consulté le 16 juillet 16)
  12. « FRANCE LEE COOPER », sur societe.com,‎ (consulté le 16 juillet 16)
  13. « Lee Cooper: un fonds d'investissement est reconnu responsable des licenciements », sur mediapart.fr,‎ (consulté le 16 juillet 16)
  14. « Mentions légales », sur leecooper.fr (consulté le 16 juillet 2016)

<link href="./Catégorie:Marque_britannique_de_mode_vestimentaire" rel="mw:PageProp/Category" /> <link href="./Catégorie:Marque_de_jeans" rel="mw:PageProp/Category" />