Lee Archer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lee Archer (pilote))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Archer.
Lee Archer
Lee Archer WW2.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Lee Andrew Archer Jr.
Pseudonyme
Buddy
Nationalité
Formation

Bachelor (université de Californie à Los Angeles)

Master d'administration publique (université de New York)
Activités
Père
Lee Archer, Sr.
Mère
May Piper Archer
Conjoint
Ina Burdell
Enfant
Lee III, Raymond, Roy et Ina Diane
Autres informations
A travaillé pour

United States Air Force , General Foods,

Archer Asset Management
Membre de
Arme
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Titres honorifiques
As de l'aviation

Lee Andrew "Buddy" Archer, Jr., né le à Yonkers dans l'État de New York et mort le à Manhattan, est un pilote de chasse américain qui s'est distingué au sein des Tuskegee Airmen qui le font reconnaître comme premier "as" afro-américain de l'aviation. Il est l'un premiers officiers supérieurs afro-américains de l'United States Army Air Corps puis de l'United States Air Force.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Lee Archer[1] est le fils de Lee Archer, Sr. et de May Piper Archer, il grandit à Harlem. Après ses études secondaires à la DeWitt Clinton High School (en), il est admis à l'université de New York, qu'il quitte en 1941 pour s’enrôler dans l'armée[2].

Après la Seconde Guerre mondiale il reprend ses études à l'université de Californie à Los Angeles, où il finit son Bachelor (licence) en 1949. Plus tard, en 1956, il obtient son Master d'administration publique (Mastère 2) à l'université de New York[2].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il désire devenir pilote de chasse, il réussit les examens, il est déclaré apte tant sur le plan mental que physique, mais il est refusé à cause des lois ségrégatives en vigueur, interdisant la présence d'Afro-Américains au sein de l'Army Air Corps[3]. Il entre alors dans les services de transmissions où il devient un spécialiste de l'organisation des transmissions sur le terrain opérationnel. Il est cantonné au Camp Wheeler (en), en Géorgie[4].

En décembre 1942, il est accepté dans l'école des cadets de l'aviation et il est transféré à l'aérodrome de Tuskegee army à Tuskegee, en Alabama où il intègre l'unité dite des Tuskegee Airmen qui formera les premiers aviateurs militaires afro-américains de l'United States Army Air Corps.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Archer réalise 169 missions de combat[5]. Il termine ses activités dans la guerre avec 4,5 victoires aériennes confirmées (une victoire partagée). Il a également détruit six avions au sol ainsi que des locomotives, des camions et des barges. Une enquête plus tard a confirmé que la victoire en combat aérien qu'il a partagée était le résultat de ses tirs, ce qui porte son total officiel à 5 victoires. Il a été proclamé comme un As, le seul aviateur afro-américain à recevoir cet honneur[6],[7].

Après la guerre, Archer continue sa carrière militaire au sein de l'US Air force jusqu'à sa retraite en 1970. Il sera successivement affecté à Paris, au Brunswick, dans le Maine et dans la zone du canal de Panama[7].

Carrière civile[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté l'armée de l'air, il rejoint la General Foods et en devient l'un des vice-présidents.

Après son départ en 1987 de la General Foods, il fonde la société de capital risque Archer Asset Management[8],[9].

Puis, il devient un membre du groupe d'investissement dirigé par Reginald Lewis (en)[10], un homme d'affaires afro-américain[11], connu pour son rachat de la branche alimentaire de Beatrice Foods en 1987, pour fonder TLC Beatrice[12],[13], la plus grande entreprise appartenant à une minorité aux États-Unis[14].

En avril 2009, George Lucas fait appel à ses services comme conseiller pour la réalisation du film Red Tails sur les Tuskegee Airmen[15].

La fin[modifier | modifier le code]

Lee Archer décède le au Centre médical de l'université Cornell à Manhattan[16].

Il repose aux côtés de son épouse au Cimetière national d'Arlington[17].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Ina Burdell ils ont 4 enfants, 3 fils Lee III, Raymond, Roy et une fille Ina Diane[1]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Richard Goldstein, « Lee A. Archer Jr., Tuskegee Fighter Pilot, Dies at 90 », sur The New York Times, (consulté le 18 août 2017)
  2. a et b (en-US) HOWARD CABIAO, « LEE ARCHER », sur BlackPast (consulté le 17 octobre 2019)
  3. (en-US) « Lt. Col. Lee Archer », sur US Air Force (consulté le 17 octobre 2019)
  4. (en-US) Gerry J. Gilmore, « World War II Flying 'Ace' Salutes Racial Progress », sur US Department of Defense (consulté le 17 octobre 2019)
  5. (en-US) « Lt. Col. Lee Archer, Tuskegee Airman, passes », sur AIR FORCE RETIREE SERVICES, (consulté le 17 octobre 2019)
  6. a et b (en-US) « Archer, Lee A., Jr., Lt Col », sur Air Force Together We Served (consulté le 17 octobre 2019)
  7. a et b (en-US) Herb Boyd, « Lee A. Archer, Jr. », sur Cimetière d'Arlington (consulté le 17 octobre 2019)
  8. (en-GB) « Lieutenant-Colonel Lee Archer », The Telegraph,‎ (lire en ligne)
  9. (en-US) « Lee A. Archer Jr. », sur CAF Red Tail Squadron (consulté le 17 octobre 2019)
  10. (en-US) Derek T. Dingle, « by Derek T. Dingle January 20, 2012 », Black Enterprise,‎ (lire en ligne)
  11. « Reginald Francis Lewis (1942-1993), fondateur de TLC Beatrice », sur Grioo, (consulté le 17 octobre 2019)
  12. (en-US) Constance L. Hays, « TLC Beatrice to Sell Remaining Divisions », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  13. (en-US) by Alfred Edmond, Jr, « I’M PROUD TO BE PART OF THE LEGACY OF REGINALD F. LEWIS », sur Black Enterprise, (consulté le 17 octobre 2019)
  14. (en-US) « Reg Lewis, TLC Beatrice Interational » (consulté le 17 octobre 2019)
  15. (en) « Lee A. Archer,Jr », sur Legacy / USA Today (consulté le 17 octobre 2019)
  16. (en-US) « Lee A. Archer dies at 90; Tuskegee Airman was ace pilot », The Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  17. (en-US) « LTC Lee Andrew “Buddy” Archer, Jr », sur Find a Grave (consulté le 17 octobre 2019)
  18. (en-US) « Honorees », sur American Fighters Aces Association (consulté le 17 octobre 2019)
  19. (en-US) « Franklin D. Roosevelt Four Freedoms Awards », sur ROOSEVELT INSTITUTE (consulté le 17 octobre 2019)
  20. (en-US) « Congressional Gold Medal Ceremony », sur C-Span, (consulté le 17 octobre 2019)
  21. (en-US) « Congressional Gold Medal Recipients », sur United States House Representatives (consulté le 17 octobre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]