Lebowa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lebowa

1972 – 1994

Drapeau Blason
Hymne : Nkosi sikelel'iAfrika
(Dieu bénisse l'Afrique)
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de localisation du Lebowa.
Informations générales
Statut République
Capitale Lebowakgomo
Langue afrikaans, sotho du Nord
Monnaie Rand (ZAR)
Fuseau horaire UTC+2 (EET)
Domaine internet .za
Indicatif téléphonique +27
Démographie
Population 2 924 584 (1992)
Superficie
Superficie 21 833 km2 (1994)[1]
Histoire et événements
Autonomie
Réintégration

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Lebowa (rarement Lébowa[2]) était un bantoustan situé dans l'ancienne province du Transvaal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans la province du Limpopo et du province du Mpumalanga. Le Lebowa fut un État autonome non reconnu de 1972 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait principalement des Africains des ethnies Pédis et Ndebeles du Nord.

Lebowa signifie Nord en sotho du Nord par opposition aux autres sothos d'Afrique du Sud et du Lesotho qui vivent plus au Sud et parlent le sotho du Sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

En août 1969, le bantoustan du Lebowa est créé et le , il obtient l'autonomie. Il sera réintégré à l'Afrique du Sud le .

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Lebowa se situait dans le Nord-Est de l'Afrique du Sud. Son territoire était composé de deux enclaves principales (aujourd'hui dans la province du Limpopo) et d'une petite enclave (aujourd'hui dans la province du Mpumalanga). Il était en contact avec le bantoustan du Gazankulu en deux endroits.

Politique[modifier | modifier le code]

Il existait deux partis politiques au Lebowa : le Lebowa National Party (ou LNP) et le Lebowa People’s Party (ou LPP).

Liste des chefs d'État du Lebowa[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Le Lebowa avait été créé pour accueillir les Sothos du Nord et les Ndébélés du Nord d'Afrique du Sud.

En 1978, il y avait 1 603 854 Sothos du Nord en Afrique du Sud dont 899 301 dans le Lebowa (56 %), 101 887 dans les autres bantoustans (6,3 %) et 602 666 dans les zones blanches (37,7 %). Il y avait aussi 181 748 Ndébélés du Nord dont 46 836 dans le Lebowa (25,8 %), 23 172 dans les autres bantoustans (12,7 %) et 111 740 dans les zones blanches (61,5 %).

Au recensement de 1992, la population du Lebowa s'élevait à 2 924 584 personnes.

Les langues les plus parlées étaient le sotho du Nord et l'afrikaans.

Drapeau[modifier | modifier le code]

Le drapeau du Lebowa est défini dans la section deux du Lebowa Flag Act de 1974.

Le bleu fait référence au ciel, au développement et au progrès, le vert représente la terre et le Soleil rayonnant symbolise l'arrivée d'une nouvelle époque pour les Sothos.

Le drapeau a été abandonné le avec la réintégration du Lebowa dans l'Afrique du Sud.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Butler, Jeffrey, Robert I. Rotberg, et John Adams, The Black Homelands of South Africa : The Political and Economic Development of Bophuthtswana and Kwa-Zulu, Berkeley : University of California, 1991, Ouvrage en ligne

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Site de la police sud-africaine
  2. Revue française d'études politiques africaines, numéros 97 à 102, Société africaine d'édition, 1974