Stinky Toys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stinky Toys
Surnom Les Toys
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock
Années actives 19761979
Labels Polydor, Vogue
Composition du groupe
Anciens membres Elli Medeiros
Jacno
Bruno Carone
Albin Dériat
Hervé Zénouda

Stinky Toys est un groupe de punk rock français, originaire de Paris. Assimilé au mouvement punk, le groupe se compose de Elli Medeiros (chant), Jacno (guitare), Bruno Carone (guitare), Albin Dériat (basse) et Hervé Zénouda (batterie). Jacno affirme avoir demandé à sa maison de disques d'être payé en bière Valstar[Quand ?][réf. nécessaire]. Le groupe se sépare en 1979.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stinky Toys est formé en 1976 à Paris. Le nom du groupe, qui signifie « Les jouets puants » est un jeu de mots sur les Dinky Toys, célèbre marque de voitures miniatures. Ils effectuent l'un de leurs premiers concerts au Théâtre des Blancs-Manteaux en juillet 1976. Ils ont également l'occasion de participer au premier festival punk londonien au 100 Club à l'automne suivant, invités par Malcolm McLaren, manager des Sex Pistols[1]. Si l'expérience de ce concert s'avère décevante et l'ambiance détestable — Jacno refusait de se revendiquer ou de se laisser assimiler aux punks, ne souhaitant pas jouer au Gibus par exemple[1] —, la photo du groupe avec Elli Medeiros en gros plan fait la une du magazine Melody Maker deux semaines plus tard. Cette notoriété soudaine leur permet d'être signé par Polydor et de sortir un premier 45 tours, Boozy Creed.

Leur premier album, l'éponyme Stinky Toys, est enregistré dans la foulée et sort en 1977. L'album n'est pas très bien accueilli par la presse spécialisée internationale[2],[3]. L'une de leurs chansons, Lonely Lovers, est adaptée en français, et reprise avec succès par Lio sous le titre Amoureux solitaires. Malgré un certain soutien de la presse locale rock de l'époque dont celui d'Alain Pacadis via ses chroniques dans Libération, les Toys vendront relativement peu de disques et se sépareront en 1979, après la sortie de leur deuxième album, également intitulé Stinky Toys, finissant par se lasser de la scène et des tournées[1]. Elli Medeiros et Jacno deviennent alors le duo Elli et Jacno résolument plus pop[4].

Les Stinky Toys se différencient du punk rock par un rock parfois plus nonchalant, dandy et un look sage et coloré inspiré du début des années 1960. Le groupe se réclame par provocation d'artistes telles que France Gall ou Françoise Hardy, mais le style de Jacno, guitariste mais pas seulement, est plus proche de Keith Richards ou Pete Townshend. Medeiros est choisi par Dev Hynes pour son 'Fantasy Band' en 2008[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Pierre Caron, Jacno, un héros français, documentaire diffusé sur Direct Star, le 17 mars 2012.
  2. (en) Steve Huey, « Stinky Toys Review », sur AllMusic.
  3. (en) Ira Robbins, « Stinky Toys », sur Trouser Press.
  4. Pascal Dupont, « Jacno l'hédoniste », sur L'Express, .
  5. (en) « My Fantasy Band: Dev Hynes, Lightspeed Champion », sur The Independent, .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire du rock, sous la direction de Michka Assayas, Éditions Robert Laffont