Oberkampf (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oberkampf.
Groupe Oberkampf

Oberkampf est un groupe de punk français qui a existé de 1978 à 1985[1].

Historique[modifier | modifier le code]

À l'origine, en 1978, Pat Kebra monte un groupe avec un copain de lycée, Serge Ployaert, et d'autres amis rencontrés au Gibus (club punk de Paris). Ils se produisent au Gibus et dans des MJC de banlieue parisienne avec des titres comme Maximum, Rien à Foutre et Pas de drogues. Ce groupe s'appelle « Oberkampf Contingent » en référence à la station de métro de ce nom qui jouxte le Bataclan où ont lieu les premiers concerts punks de l'époque (Ramones, Siouxsie and the Banshees, The Damned, The Heartbreakers, The Clash, etc.). Oberkampf Contingent est un jeune groupe de punk rock parisien dont les membres rêvent de rock 'n roll et de ressembler à tous ces groupes punks qui marquent la scène londonienne[2]. Un peu plus tard, le chanteur Jérôme quitte le groupe et laisse un vide de trois mois. Les membres restants du groupe font passer une audition à Joël, un autre habitué du Gibus qui se présente sous le pseudonyme de Joe Hell. Accepté comme nouveau chanteur, il donne son premier concert en avril 1979 avec le groupe rebaptisé Oberkampf, avec une croix sur le O en référence aux Who. La formation se stabilise autour de Joe Hell, Pat Kebra et Buck Dali. Dominik, premier batteur, recruté par une annonce passée dans le magazine Best, souffre rapidement de problèmes de santé, et est remplacé par Moko qui enregistrera les 45 tours de 1982 à 1983, dont Linda.

En 1981, Oberkampf autoproduit son premier disque, grâce à la rencontre avec un mécène Christophe Bourrague, rencontré par Pat Kebra en faisant du stop pour aller porter une cassette à la maison de la radio. Ils sortent un maxi-45 tours cinq titres intitulé Couleurs sur Paris, qui est accueilli dans l'indifférence générale. En 1983, Philippe Manœuvre, dans le cadre de l'émission Les Enfants du Rock filme le groupe interprétant La Marseillaise à la station de métro Oberkampf, ce qui reste un des seuls témoignages visuels du groupe. En 1983, Oberkampf sort un vidéo-clip de son nouveau morceau Fais Attention entièrement réalisé à la gouache par Hélène Verchère de Saint-Étienne avec l'équipe des Joly Colors Kids. Dans la foulée sort leur premier 33 tours P.L.C (Plein Les Couilles) enregistré par Bernard Natier au Studio Garage et distribué par New Rose[3] ; le suivant, Cris sans thème (1985), scelle la fin du groupe après un ultime album live[4].

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

  • Guitare - Pat Kebra
  • Chant - Jéröme Taillade puis Joe Hell
  • Basse - Serge puis Olivier puis Buck Dali
  • Batterie - Dominik puis Moko puis Ballat

Discographie[5][modifier | modifier le code]

  • 33 tours
  • CD
    • Animal Factory (2003)
    • Garage session #5 (2005)
  • Maxi 45 tours
    • Couleurs sur Paris (1981)
    • Couleurs sur paris (licence Virgin 1982)
    • Fais attention (1985)
    • Maximum (1983)
    • La Marseillaise (1983)
    • Linda (1983)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Super Utilisateur, « Bio », sur www.oberkampf.net (consulté le 7 septembre 2015)
  2. Christian EUDELINE, La bible punk, 35 ans de contre-culture musicale, FRANCE, Didier carpentier, , 143 p. (ISBN 978-2-841678358), p.95 "La gouaille parigote d'Oberkampf"
  3. Pierre Mikaïloff; Pierre Terrasson, Post-punk 1978-85, FRANCE, Editions Carpentier, , 154 p. (ISBN 978-2-84167-934-8), p.79
  4. Philippe Manœuvre, Rock français, 123 albums essentiels, France, hoëbeke, , 255 p. (ISBN 9782-84230-353-2), page 150 "Oberkampf Cris sans theme"
  5. Super Utilisateur, « Discographie », sur www.oberkampf.net (consulté le 7 septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]