Le Couac (journal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Couac)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Québec image illustrant la presse écrite
Cet article est une ébauche concernant le Québec et la presse écrite.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couac.

Le Couac est un mensuel québécois qui se définit comme « un journal satirique libre et indépendant[1] » dans le style du Canard enchaîné. Il a été fondé en 1997 par Jean-François Nadeau et Pierre de Bellefeuille. Au nombre de ses premiers collaborateurs, on compte les cinéastes Pierre Falardeau et Pierre Perrault, les écrivains Pierre Vadeboncœur, Victor-Lévy Beaulieu et Louis Hamelin.

Sa première devise était Couac on dise, couac on fasse..., en référence au célèbre discours de Robert Bourassa le 22 juin 1990 à la suite du blocage de l'Accord du Lac Meech. Il a ensuite eu d'autres devises : Un drôle d'oiseau et je pense donc je nuis.

Le fonds d'archives du journal Le Couac est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Collaborateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lecouac.org/
  2. Fonds journal Le Couac (P838) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (fr) Le Couac - Site officiel de la publication.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dix ans de Couacs. Je pense donc je nuis, 2007.