LeShop.ch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
LeShop.ch
logo de LeShop.ch

Création 1997
Fondateurs Alain Nicod, Jesús Martin Garcia, Rémi Walbaum et Christian Wanner.
Forme juridique société anonyme
Slogan Vos courses livrées à domicile !

[1]

Siège social Écublens(VD), Suisse
Direction Dominique Locher (CEO), Sacha Herrmann (COO)
Actionnaires 90,5 % Migros, 9,5 % actionnaires privés
Activité distribution en ligne de produits principalement alimentaires
Produits alimentation, non-alimentaire
Effectif 308 (janvier 2016)[2]
Site web http://www.leshop.ch

Chiffre d’affaires 176 millions CHF (2015)[2]

LeShop.ch est une société de grande distribution en ligne suisse. Filiale de Migros, LeShop.ch est le leader du marché de l’épicerie sur Internet en Suisse[3].

En 2012, LeShop.ch a élargi son offre en proposant un service de retrait des achats commandés en ligne dans les drive-in et dans les gares.

Historique[modifier | modifier le code]

1997 à 2003[modifier | modifier le code]

LeShop.ch est fondé sous forme d’une société anonyme en 1997 par quatre jeunes entrepreneurs: Alain Nicod, Jesús Martin Garcia, Rémi Walbaum et Christian Wanner. Premier supermarché en ligne de Suisse et l’un des premiers dans le monde[4] , LeShop.ch est lancé en avril 1998, avec un assortiment de plus de 1500 articles non périssables. La livraison à domicile est assurée grâce à un partenariat avec La Poste dans toute la Suisse. En novembre 1998, LeShop.ch développe une chaîne de froid pour la livraison de produits frais et inclut dans son assortiment des fruits, des légumes, de la viande, etc.

En juin 2000, le Groupe Bon appétit s’engage à hauteur de 33,3% dans le capital-actions de LeShop.ch SA. Parallèlement, deux filiales sont créées en Allemagne et en Argentine – elles ont entretemps cessé leur activité. Le cofondateur Christian Wanner devient CEO de l’entreprise en novembre 2000.

Le premier centre de distribution ouvre à Bremgarten/AG en août 2001, après quatre mois de construction. Un partenariat avec ExpressPost garantit la logistique de livraison. En décembre 2002, le Groupe Bon appétit, actionnaire principal de LeShop.ch, annonce sa fermeture à la fin de l’année. Il reste tout juste un mois pour trouver de nouveaux investisseurs[5].

L’opération de sauvetage réussit: à la fin décembre, le groupe d’investisseurs privé ShoppingNet Holding SA et la Direction reprennent l’entreprise à la dernière minute.

2004: reprise[modifier | modifier le code]

En septembre 2003, LeShop.ch annonce une alliance stratégique avec Coop, dans un premier temps sans participation au capital. Coop ferme son propre site Internet, Coop-shop.ch. Plus tard LeShop.ch reprend l’assortiment Migros ainsi que les clients de l’épicerie en ligne en janvier 2004[6].

Jusqu’en 2012[modifier | modifier le code]

Au premier trimestre 2006, LeShop.ch enregistre le premier bénéfice opérationnel de son histoire. La Fédération des coopératives Migros (FCM) reprend 80% du capital-actions de LeShop.ch SA et lance un programme d’investissement pour de futurs développements. En octobre 2006, le deuxième centre de distribution de LeShop.ch est inauguré à Ecublens/VD, en présence de la conseillère fédérale et ministre de l’économie Doris Leuthard. Le siège de LeShop.ch est transféré à Ecublens[7].

En novembre 2008, LeShop.ch franchit pour la première fois la barre des 100 millions de chiffre d’affaires. En juin 2009, grâce à un système de caisse isotherme contenant de la glace carbonique, il est le premier prestataire suisse à proposer la livraison de produits surgelés.

À partir de janvier 2010, les clients peuvent aussi faire leurs achats en ligne au moyen de leur smartphone ou tablette et d’une application pour iPhone de LeShop.ch. Dès août 2011, une coopération avec Denner, autre filiale de Migros, permet également de commander un assortiment de vins Denner sur LeShop.ch.

En juin 2012, LeShop.ch lance une application iPad. La part des ventes commandées depuis un appareil mobile augmente rapidement. À la fin septembre 2013, plus d’un quart des commandes (27%) sont effectuées via iPad ou iPhone.

Les clients dépensent en moyenne 248 francs par achat (moyenne des corbeilles du 1er au 3e trimestre 2013). LeShop.ch livre environ 3000 clients par jour, principalement le lundi et le vendredi[8].

Nouvelles activités[modifier | modifier le code]

Le premier LeShop.ch DRIVE est ouvert en octobre 2012. Le concept, tel qu’il est pratiqué (entreposage sur place, commande deux heures avant le retrait de la marchandise), constitue une innovation sur le marché suisse[9]. L’ouverture d’un deuxième centre de retrait pilote DRIVE à Staufen/AG en septembre 2014 a «bien démarré», selon les médias[10]. Parallèlement, ce service est «pour la première fois disponible dans toute la Suisse centrale»[11]. De même, depuis 2014, environ 300 produits bio de la ligne Alnatura sont livrables – LeShop.ch est actuellement le seul distributeur de ces produits en Suisse.

Le projet pilote RAIL lancé à titre de test avec les CFF s’est achevé en 2014[12]; les informations récoltées seront intégrées dans son futur développement.

Les nouveautés ont déjà eu des répercussions positives sur le chiffre d’affaires en 2014: LeShop.ch a poursuivi sa croissance et a vendu des denrées alimentaires en ligne pour une valeur de 165 millions de francs – soit 7 millions de francs de bénéfices supplémentaires, resp. +4,4% en comparaison de l’exercice 2013. «Les ventes de LeShop.ch, de Migros, sont en hausse»[13], a-t-on pu lire dans les médias à propos de ces ventes record[14]. Le supermarché en ligne accroît son chiffre d’affaires en 2015 de 6,6%, soit 11 millions de francs[15] et la société emploie 308 salariés[16].

2015 LeShop.ch a participé au lancement du "projet pilote" de onze places de retrait PickMup. Les clients, qui passent leur commande en ligne, peuvent ainsi se rendre 24 heures plus tard au point de retrait de leur choix pour y retirer leurs achats[17]. Les taux de réussite n'ont pas été publiés jusqu'à présent.

Direction générale et conseil d’administration[modifier | modifier le code]

À la fin septembre 2013, Christian Wanner quitte ses fonctions de Directeur général (CEO) et passe le témoin à Dominique Locher, directeur de Marketing et Ventes depuis 2000. Sacha Herrmann, ancien directeur des Finances et des Ressources humaines, vient renforcer la Direction, en qualité de Directeur opérationnel (COO). Christian Wanner reste membre du Conseil d’administration[18].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]