Alnatura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alnatura
logo de Alnatura

Création 1984
Fondateurs Götz E. Rehn
Forme juridique GmbH
Siège social Bickenbach
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Götz E. Rehn, Wulf K. Bauer
Directeurs Götz Rehn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité alimentation biologique
Effectif 2100 employés
Site web www.alnatura.de

Chiffre d'affaires 593 millions d'€ (2012/2013)

Alnatura (nom complet : Alnatura Produktions- und Handels GmbH) est un groupe agroalimentaire allemand spécialisé dans l'alimentation biologique. Son siège se trouve dans la ville de Bickenbach, située dans l’arrondissement de Darmstadt-Dieburg en Hesse.

Depuis 1984, l’entreprise propose sous le nom de marque « Alnatura » des articles alimentaires et textiles, produits dans le respect des normes écologiques. Ces produits sont disponibles dans les supermarchés biologiques de la chaine Alnatura et distribués par des chaines de droguerie et des magasins de détail allemands.

Alnatura est membre de la Fédération internationale des mouvements d'agriculture biologique.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'intérieur d'une boutique Alnatura.

Alnatura Produktions- und Handels GmbH a été créé en 1984 par Götz Rehn, dans la ville de Fulda. Economiste de formation, le fondateur de la chaine en est également le gérant depuis 30 ans. À l’époque, l’enseigne avait une vocation de cabinet de conseil et s’intitulait « Konzeption und Vertrieb natürlicher Lebensmittel DrRehn » (Conception et distribution de produits alimentaires naturels du Dr Rehn). À l’origine, Götz Rehn avait pensé positionner l’entreprise comme une enseigne de vêtements pour enfants en coton, ou une chaine de restaurants végétariens en libre-service ; mais ces idées n’aboutirent pas. Un an plus tard, Alnatura est enregistrée comme marque verbale et figurative. En 1986, l’enseigne démarre son activité en commercialisant des produits biologiques dans les supermarchés Tegut ou les boutiques de la chaine DM-Drogeriemarkt, selon le principe du « shop in shop » de la grande distribution. Le premier supermarché « Alnatura Super Natur Markt » ouvre ses portes le 1er octobre 1987 à Mannheim (Bade-Wurtemberg). En 1989, l’enseigne quitte Fulda et installe son siège social à Bickenbach, où elle se trouve encore aujourd'hui. Au cours des années, Alnatura s'étend et ouvre une trentaine de branches en Allemagne.

D'après les données de la société, plus de la moitié des postes de cadres étaient occupés par des femmes en 2005[1]. La même année, à l'occasion du vingtième anniversaire de la marque, la marque lance l'initiative Kinder entdecken Bio (« Les enfants à la découverte du bio ») parrainée par le ministre allemand de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Protection des consommateurs Renate Künast. En 2005, Alnatura se distingue en recevant le prix du développement durable 2004 (« Nachhaltiger Mittelstand ») décerné par l'Ethikbank, une filiale de la Volksbank Eisenberg eG[2].

Götz Rehn, fondateur et directeur d'Alnatura.

L'année suivante, c'est son fondateur Götz Rehn qui est élu « entrepreneur de l'année » par l'Ethikbank[2].

A l'heure actuelle (décembre 2013), Alnatura compte 83 enseignes dans 40 villes et 3516 filiales dans des magasins partenaires de 14 pays différents[2].

En 2009 et 2010, l'entreprise figurait dans le top 3 des entreprises allemandes les plus engagées en faveur du développement durable, établi par le Prix allemand du développement durable (Deutschen Nachhaltigkeitspreis) qui récompense les entreprises de la distribution biologique en Allemagne.

En avril 2010, les médias révèlent que le géant de la distribution bio pratique une politique de bas salaires ; face à la polémique suscitée par ces pratiques, la porte-parole d'Alnatura Manon Haccius informe le public que les salaires vont être revus à la hausse, en accord avec la grille des salaires en vigueur en Allemagne[3],[4]. L'entreprise n'a pas communiqué de date précise pour l'application de cette mesure. Quelque temps auparavant, Götz Rehn avait souligné que les primes de Noël, les congés payés, les prestations d'épargne salariale, les cotisations aux régimes de retraite et la participation à la plus-value étaient des prestations supplémentaires et volontaires : il était donc difficile de comparer la grille des salaires allemande et le système de rémunération appliqué chez Alnatura.

En juillet 2010, la porte-parole de l'entreprise Stefanie Neumann déclare que tous les employés obtiendraient (au minimum) le salaire fixé pour la branche lors des négociations salariales - et ce, à partir d'octobre 2012.

En 2011, Alnatura reçoit le premier prix et obtient le titre de l'entreprise la plus durable d'Allemagne[1].

Fortement influencé par l'anthroposophie, Götz Rehn a souhaité créer une entreprise éthique en accord avec ce courant de pensée. Pendant l'année 2011, le mensuel Alnatura Magazin contenait par exemple un supplément « Perspectives anthroposophiques ». En règle générale, le magazine traite régulièrement de sujets en lien avec ce thème (notamment la série sur la médecine anthroposophique en 2010).

En 2012, la marque inaugure son premier supermarché exclusivement bio à Zurich, en partenariat avec le groupe suisse Migros[5].

Croissance[modifier | modifier le code]

Chiffre d'affaires
(millions d'EUR)
Employés Enseignes Source
2006 185 794 25 Bundesanzeiger[6]
2007 246 1057 31 Bundesanzeiger[6]
2008 306 1062 40 Bundesanzeiger[6]
2009 361 1258 50 Handelsblatt[7], Bundesanzeiger[6]
2010 400 1326 53 Bundesanzeiger[6]
2011 465 1664 65 Bundesanzeiger[6]
2012 516 1810 70 Bundesanzeiger[6]
2013 593 2100 83 Bundesanzeiger[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) « Nachhaltigkeit sbericht (publication de l'entreprise) », sur Alnatura.de (consulté le 21 décembre 2015)
  2. a b et c (de) « Daten und Fakte », sur Alnatura.de (consulté le 21 décembre 2015)
  3. Claire Stam, « Allemagne : dérapages dans la distribution bio », sur Novethic, (consulté le 21 décembre 2015)
  4. « Dérapage chez Alnatura ? », sur Agriculture-environnement.fr, (consulté le 21 décembre 2015)
  5. Patricia Michaud, « Le géant Orange se met au vert », La Liberté, (consulté le 21 décembre 2015)
  6. a b c d e f g et h (de) « Bundesanzeiger », sur bundesanzeiger.de, Ministère fédéral de la Justice (Allemagne) (mot-clé à rechercher : « Alnatura Jahresabschluss »)
  7. (de) « Alnatura wächst trotz Krise », Handelsblatt, (consulté le 21 décembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]