La Financière de l'Échiquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Financière de l'Échiquier
logo de La Financière de l'Échiquier
Logo La Financière de l’Échiquier

Création 1987
Fondateurs Didier Le Menestrel
Bénédicte Le Menestrel
Christian Gueugnier
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social 53 avenue d'Iéna, Paris
Drapeau de France France
Activité Société de gestion
Société mère Primonial
Effectif 130 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
SIREN 352 045 454
Site web https://www.lfde.com/
Chiffre d'affaires 176 303 700 euro ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Actifs sous gestion 9,2 Milliards d'euros
Résultat net 38 904 500 euro ()Voir et modifier les données sur Wikidata

La Financière de l'Échiquier, parfois abrégée LFDE, est une société de gestion d'actifs en France, fondée à Paris en 1987 par Didier Le Menestrel, Bénédicte Le Ménestrel et Christian Gueugnier. Depuis , elle appartient au groupe Primonial.

Elle gère l’épargne et les placements financiers de clients particuliers, de conseillers en gestion de patrimoine et d’institutionnels. LFDE propose cinq expertises, gérées à travers une gamme de 32 OPCVM. En 2019, ses encours sous gestion s'élèvent à 9,2 milliards d'euros.

En parallèle de son activité principale, la Financière de l'Échiquier a créé un incubateur de sociétés financières et une fondation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Didier Le Menestrel, Bénédicte Le Ménestrel et Christian Gueugnier fondent en 1987[3], en parallèle de leur activité professionnelle respective, une première société d'investissement nommée « La Financière de l'Échiquier », destinée à placer en Bourse l'épargne de leur famille et de leur cercle d'amis[3]. La société démarre avec un capital de 14 millions de francs sous gestion[3].

Le nom « Financière de l'Échiquier » est choisi en référence à la rue de l'Échiquier à Paris, où se situait le siège de Clair Obscur, une précédente entreprise cogérée par Didier Le Ménestrel et Christian Gueugnier entre 1984 et 1987[3].

Développement[modifier | modifier le code]

En 1990, la réglementation de la finance de marché évolue fortement en France[3]. Dans ce contexte, Didier Le Menestrel, Bénédicte Le Menestrel et Christian Gueugnier décident de faire évoluer La Financière de l'Échiquier en lui donnant en 1991 le statut de société de bourse[3],[4].

Au cours de ses premières années d'existence, La Financière de l'Échiquier est spécialisée sur l'univers des actions de petites et moyennes entreprises françaises[3]. Le fonds « Echiquier Agressor », investi à l'origine à 100 % en actions françaises et ouvert à une clientèle de particuliers et de professionnels français, est le premier OPCVM lancé par la société en 1991[4].

La société de gestion élargit son expertise aux actions européennes dans le courant des années 2000, puis aux actions mondiales à partir de 2010[4]. La Financière de l'Échiquier élargit également son expertise à d'autres classes d'actifs, notamment à l'univers obligataire (obligations d'entreprises et obligations convertibles) et ultérieurement au domaine de la gestion alternative à partir de 2013[4],[5].

La société commence à distribuer ses fonds à l'international à partir de 2007 en passant par des distributeurs locaux en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Italie et en Espagne[6]. En 2012, les encours gérés par La Financière de l'Échiquier provenant d'une clientèle étrangère représentent 25 % des encours totaux gérés par la société[7]. À partir de 2013, la société développe sa présence physique à l'étranger avec l'ouverture d'un bureau à Milan[8], puis à Francfort en 2014[6] et à Genève en 2016[9].

Rachat par Primonial[modifier | modifier le code]

En fin d'année 2017, La Financière de l'Échiquier acquiert les activités de gestion d'actifs de Primonial, contre une prise de participation de ce dernier à hauteur de 40 % dans La Financière de l'Échiquier[10]. En Primonial acquiert 100% de La Financière de l'Échiquier[11].

Collaborateurs[modifier | modifier le code]

La Financière de l'Échiquier comptait 95 collaborateurs en 2015[12], 104 collaborateurs en 2017[13] et 130 collaborateurs en 2019[source insuffisante][14].

Didier Le Menestrel, cofondateur, ancien Président et ancien Directeur général de La Financière de l'Échiquier, est diplômé de l'Institut supérieur de gestion et du Centre de formation à l'analyse financière. Il était « sales trader » au sein de la société de bourse Ferri avant le lancement de La Financière de l'Échiquier en 1991[7].

Olivier de Berranger, Directeur de la gestion d'actifs, est diplômé de HEC. Ayant rejoint La Financière de l'Échiquier en 2007 en tant que gérant obligataire, il est devenu Directeur de la gestion d'actifs en 2017[15] et Directeur Général Délégué en 2019[16]

Bertrand Merveille, Directeur de la gestion privée, a rejoint LFDE en 2011 en tant que responsable de la conformité et du contrôle interne. En 2016, il est devenu Directeur de la Gestion privée, et Directeur Général Délégué en 2019[16].

Frédéric Buzaré rejoint La Financière de l'Échiquier en pour assurer la co-gestion du fonds Agressor[17].

Activités[modifier | modifier le code]

Gestion de fonds[modifier | modifier le code]

En 2019, La Financière de l'Échiquier gère une gamme de 32 OPCVM[18] principalement investis en actions et en obligations, totalisant des actifs sous gestion d'environ 9,2 milliards d'euros. Il s'agissait en 2015 d'une gamme de 8 OPCVM[12], totalisant des actifs sous gestion d'environ 8 milliards d'euros.

Parmi les principaux fonds gérés par La Financière de l'Échiquier se trouvent notamment :

  • Echiquier Agressor (680 millions d'euros d'encours sous gestion[19]), lancé en 1991[7]. Il s'agit d'un fonds investi à 100 % en actions européennes laissant au gérant une importante liberté dans ses choix de valeurs en portefeuille (« carte blanche au gérant ») ;
  • Echiquier Agenor Mid Cap Europe (1,17 milliards d'encours sous gestion[20]), lancé en 2004[réf. souhaitée] et investi dans les petites et moyennes valeurs européennes de croissance, choisies notamment pour la qualité de leur management.
  • Echiquier ARTY (1 milliard d'euros d'encours sous gestion[21]), lancé en 2008 et considéré comme un fonds patrimonial défensif, diversifié entre actions et obligations européennes.
  • Echiquier Major SRI Growth Europe (669 millions d'euros d'encours sous gestion[22]), lancé en 2005[réf. souhaitée], labellisé ISR, et investi dans l'univers des valeurs de croissance européennes sur les marchés actions ;
  • Echiquier World Equity Growth (595,7 millions d'euros d'encours sous gestion[23]), lancé en 2010[réf. souhaitée] et sélectionnant des grandes valeurs internationales avec des positions de leadership global, et exposées à la croissance mondiale.

La société de gestion s'est également lancée à partir de 2013 dans la gestion systématique avec le lancement du fonds Echiquier QME Global, principalement géré par un algorithme informatique dans le but d'offrir une performance décorrélée des principaux indices boursiers[5].

La Financière de l'Échiquier offre également des OPCVM thématiques : elle lance le premier[24] OPCVM dédié à l'Intelligence Artificielle, le compartiment de SICAV luxembourgeoise Echiquier Artificial Intelligence[25] en .

LFDE a lancé en 2010[réf. souhaitée], Echiquier Positive Impact Europe[26], SICAV d'impact investing labellisée ISR, investie dans des entreprises européennes dont l'activité apporte des solutions aux Objectifs de Développement Durable[réf. souhaitée].

En 2019, la clientèle de La Financière de l'Échiquier était composée à 10% de clients particuliers, à 55% de conseillers en gestion de patrimoine et à 35 % d'investisseurs institutionnels et grands comptes en termes d'encours gérés[4].

Gestion privée[modifier | modifier le code]

Outre la gestion d'actifs, cœur d'activité de la société, La Financière de l'Échiquier propose une offre de gestion sous mandat individualisée aux investisseurs particuliers. L'équipe de gérants privés gère en 2019 l'épargne de près de 10 000 familles et les conseille sur les supports d'investissement adaptés à leurs projets (compte-titres, PEA, PEA-PME, assurance-vie, compte société)[27].

Autre activités[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

En 2005, la société de gestion lance la Fondation Financière de l'Échiquier, organisme caritatif visant à agir pour l'éducation, l'insertion et la lutte contre l'exclusion des jeunes issus de milieux défavorisés en France[28]. La sœur de Didier Le Menestrel, Bénédicte Gueugnier, est Présidente de la Fondation Financière de l'Échiquier[29].

Chaque année, une partie des frais de gestion appliqués aux fonds Echiquier Excelsior, Echiquier Agressor Partage (part « P » du fonds Echiquier Agressor[30]), et Echiquier Positive Impact Europe est reversée à la Fondation et représente environ 90 % de son budget annuel (2014)[28]. En fonction du montant reversé et des dons additionnels, le budget dont dispose la Fondation évolue autour de 500 000 euros par an[31]. Le budget atteint 600 000 euros en 2017, notamment du fait de l'augmentation des encours gérés au travers des deux fonds de partage de LFDE[30].

Avec ce budget, la Fondation Financière de l'Échiquier soutient de nombreux projets (plus de 170 depuis sa création selon la Fondation elle-même[source insuffisante][32]) et crée en 2010 la « Maison de l'Échiquier », devenue ensuite les « Maison des Jeunes Talents »[réf. souhaitée], une structure accueillant chaque année quelques dizaines d'étudiants boursiers en classes préparatoires aux grandes écoles (34 étudiants pour l'année 2016-2017, en majorité des jeunes filles)[28]. La Financière de l'Échiquier reçoit en le « prix du Financier altruiste de l'année » attribué par le cabinet Axylia[28].

Incubation[modifier | modifier le code]

La Financière de l'Échiquier développe également, en parallèle de ses activités de gestion, une activité d’incubation de sociétés financières dans le domaine de la gestion d'actifs, apportant aux sociétés incubées des capitaux utiles à leur lancement ou leur développement[33],[34].

Selon La Financière de l'Échiquier, « L'objectif de Iéna Venture est d'accompagner le développement de projets novateurs dans l'univers de la gestion d'actifs en France »[35].

Parmi les sociétés incubées ou ayant été incubées par La Financière de l'Échiquier se trouvent Phileas Asset Management, Gemway Assets, EthiFinance, Erasmus Gestion, Obafrica AM ou Yomoni, cette dernière étant le premier robo-advisors français doté du statut de société de gestion[36]. Historiquement, La Financière de l'Échiquier a par ailleurs soutenu le développement des sociétés 123Venture, lancée en 2001, et Amiral Gestion, lancée en 2003 par un ancien gérant de LFDE[34].

Publications[modifier | modifier le code]

En 2016, La Financière de l'Échiquier travaille en collaboration avec le Guide du routard pour la rédaction du Guide du routard de l'investissement en bourse, qui paraît en [37]. Une deuxième édition étoffée d'un chapitre sur l'ISR paraît en 2019[38].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Chaque année depuis 2006[réf. souhaitée], La Financière de l'Échiquier organise en juillet l'« Université d'été de la Financière de l'Échiquier », une conférence à destination des investisseurs et journalistes économiques[réf. souhaitée], pendant laquelle interviennent des économistes, des directeurs généraux de grandes sociétés cotées ainsi que certaines célébrités. Ont notamment été invitées à ces Universités d'été des personnalités telles que François-Henri Pinault (édition 2010)[39], Erik Orsenna (édition 2012)[40] ou Jean-Marc Daniel et Gérard Depardieu (édition 2015)[41].

En 2019, LFDE lance l'Ecole de l'ISR, une formation sur l'investissement socialement responsable[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.lfde.com/fr/nous-connaitre/en-bref/ »
  2. registre du commerce et des sociétésVoir et modifier les données sur Wikidata
  3. a b c d e f et g Michel Godet, La France des bonnes nouvelles, éditions Odile Jacob, 2012, pp. 280-281.
  4. a b c d et e La Financière de l'Échiquier, fiche détaillée sur Fortuneo.fr.
  5. a et b Claude Leguilloux, La Financière de l'Echiquier dévoile sa gamme de gestion systématique, Boursier.com, 14 mars 2016.
  6. a et b Funds Magazine, Financière de l'Echiquier pousse ses pions en Allemagne, Option Finance, 14 octobre 2014.
  7. a b et c A propos de Didier Le Menestrel, L'Internaute.com, 22 novembre 2012.
  8. Kiidline, Financière de l'Echiquier s'implante en Italie et réaffirme son ambition internationale, Boursorama.com, 30 décembre 2013.
  9. La Financière de l'Echiquier se développe en Suisse, Les Échos, 26 janvier 2016.
  10. « Primonial prend 40 % de La Financière de l'Echiquier », sur Reuters,
  11. a et b « La Financière de l'Echiquier crée l'Ecole de l'ISR », sur Boursier.com (consulté le 6 novembre 2019)
  12. a et b « La Financière de l'Echiquier  - Sicavonline », sur www.sicavonline.fr (consulté le 30 octobre 2019)
  13. « De nouvelles conditions de souscription pour le fonds Echiquier Entrepreneurs - Profession CGP », sur www.professioncgp.com (consulté le 30 octobre 2019)
  14. https://www.lfde.com/fr/nous-connaitre/en-bref/
  15. Les premiers mots du nouveau directeur de la gestion d'actifs de La Financière de l'Echiquier, H24 Finance, 4 septembre 2017.
  16. a et b « La Financière de l’Échiquier : deux successeurs pour Christian Gueugnier », sur magazine-decideurs.com (consulté le 31 octobre 2019)
  17. « Agressor a un nouveau gérant - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 12 octobre 2018)
  18. Fonds LFDE https://www.lfde.com/fr/fonds/
  19. Informations OPC - Échiquier Agressor, AMF (Geco).
  20. « Informations OPC - Echiquier Agenor Mid Cap Europe », sur geco.amf-france.org (consulté le 30 octobre 2019)
  21. Informations OPC - Échiquier Arty, AMF (Geco).
  22. Informations OPC - Échiquier Major, AMF (Geco).
  23. « Informations OPC - Echiquier World Equity Growth », sur geco.amf-france.org (consulté le 30 octobre 2019)
  24. « Une société de gestion française innove en lançant un fonds dédié à l'IA », sur eFinancialCareers, (consulté le 3 décembre 2019)
  25. « LFDE, première société de gestion française à lancer une solution d’investissement dédiée à l’intelligence artificielle », sur LFDE - La Financière de l'Echiquier, (consulté le 30 octobre 2019)
  26. « Informations OPC - Echiquier Positive Impact Europe », sur geco.amf-france.org (consulté le 30 octobre 2019)
  27. « Notre gestion privée », sur LFDE - La Financière de l'Echiquier (consulté le 30 octobre 2019)
  28. a b c et d Jean-Claude Bourbon, La philanthropie de la Financière de l'Echiquier, La Croix, 6 janvier 2014.
  29. La Fondation de l'Échiquier, 10 ans de mécénat pour l'éducation et l'insertion, Care News, 12 mai 2015.
  30. a et b Emmanuel Schafroth, « Comment la finance de partage se réinvente », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  31. Carole Papazian, Des philanthropes passent une soirée sous les ponts, Le Figaro (via Maison Magdalena), 1er juin 2016.
  32. Projets soutenus, Fondation-echiquier.fr.
  33. Incubation mode d'emploi, Morningstar, 19 décembre 2011.
  34. a et b Incubation des sociétés de gestion : la nouvelle donne, Les Échos, 14 mai 2013.
  35. Iéna Venture prend une participation de 25 % dans ERAAM, Boursier.com, 10 mars 2016.
  36. Iena Venture prend une nouvelle participation, Option Finance, 22 mars 2016.
  37. Claude Leguilloux, Le Guide du Routard s'associe à La Financière de l'Echiquier, Boursier.com, 9 janvier 2017.
  38. Mathilde Hodouin, « Investir en Bourse : pourquoi (re)lire Le Guide du Routard avec LFDE ? », sur Le Courrier Financier, (consulté le 31 octobre 2019)
  39. Financière de l'échiquier, 5ème Université d'été, H24 Finance, 5 juillet 2010.
  40. La 7e Université d'été de La Financière de L'Echiquier en vidéo, H24 Finance, 5 juillet 2012.
  41. Gérard Depardieu + 650 personnes aux Universités d'été de la Financière de l'Echiquier, H24 Finance, 14 juillet 2015.