La Faute (mini-série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Faute.
La Faute (mini-série)

Genre Drame
Thriller
Création Nils Tavernier
Sébastien Daugreilh
Laurent Bertoni
Paula Daly
Production VAB Productions
Make It Happen Studio
Acteurs principaux Valérie Karsenti
Natacha Lindinger
Philippe Lelièvre
Éric Savin
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine M6
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 4
Durée 52 minutes
Diff. originale

La Faute est une mini-série dramatique française diffusée, pour la première fois, en France, du au sur M6 et, en Belgique, du au sur RTL-TVI.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Chloé et Lucie sont deux adolescentes inséparables. Leurs mères, Lisa et Claire sont également amies. Peu de temps après le viol et la séquestration d'une autre adolescente, Lucie disparaît à son tour. Lisa, la mère de Chloé, se sent fautive. En effet, ce soir-là, Lucie devait dormir chez son amie. Cette dernière étant malade, la nuit entre copines devait être annulée mais, chacune comptant sur l'autre, ni Lucie, ni sa mère n'ont été mises au courant. Chacun croyant Lucie chez l'autre, personne ne s'est inquiété.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distributions[3][modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

La mini-série est l'adaptation du roman What Kind of Mother Are You? de Paula Daly[2].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Moustique loue les « belles images » et les « superbes interprétations » qui font que « le programme séduira les amateurs de thrillers »[2]. Pour Ouest-France, la mini-série « ménage parfaitement le suspense et traite habilement du thème de la culpabilité ». Les acteurs sont également qualifiés d'« excellents » avec une mention spéciale pour Valérie Karsenti[4]. Télé 7 jours y voit un « un regard sociétal sur les mères d’aujourd'hui ». Le journaliste ajoute qu'« on oublie vite les petites incohérences policières et on se laisse porter jusqu’au dénouement ! »[5]. Après avoir loué le jeu de Valérie Karsenti, « impeccable dans la peau de Lisa Tedesco, une mère de famille débordée et en admiration devant sa meilleure amie Claire Riverti (Natacha Lindinger), stéréotype de la mère parfaite et donc un brin agaçante », L'Express juge que « malgré un pitch vu et revu [...] et quelques ficelles scénaristiques trop faciles, cette adaptation en quatre épisodes, signée Nils Tavernier, du best-seller britannique de Paula Daly se regarde pour la justesse du jeu de ses acteurs, la beauté renversante des paysages glacés de Haute-Savoie et son dénouement imprévisible »[6]. Dans Télérama, Sébastien Mauge loue lui aussi l'inteprétation et la « mise en scène de Niels Tavernier [qui] met en valeur le cadre à la fois splendide et menaçant de la Haute-Savoie » mais estime que « ce thriller au féminin — les hommes sont tous largués — n’évite pas les fautes de goût (l'humour maladroit, la musique envahissante) et s'inscrit au final dans le tout-venant de la fiction française »[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AlloCine, « La Faute » (consulté le 8 décembre 2018)
  2. a b et c L.V., « À qui la faute ? », Moustique, no 4849,‎ , p. 106.
  3. AlloCine, « Casting La Faute S01 » (consulté le 8 décembre 2018)
  4. Florence Pitard, « Série. Valérie Karsenti pourra-t-elle réparer sa faute ? », sur Ouest France, (consulté le 10 janvier 2019).
  5. Olivier Boucreux, « La faute », sur Télé 7 jours, (consulté le 10 janvier 2019).
  6. Hermance Murgue, « À la télé: l'affaire Harry Quebert, la faute, Kim Jong-un... », sur L'Express, (consulté le 10 janvier 2019).
  7. Sébastien Mauge, « La faute / Saison 1 / Épisode 1 », sur Télérama (consulté le 10 janvier 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]