La Danse des canards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Danse des canards est une chanson composée par l'accordéoniste suisse Werner Thomas en 1957 sous le titre Der Ententanz, plus tard réintitulée Der Vogeltanz (littéralement « La danse des oiseaux »).

Versions et reprises[modifier | modifier le code]

Une version electro, interprétée par le groupe Cash & Carry, Bobby Setter & Co, est sortie au début des années 1970 sous le titre Tchip-Tchip.

Le titre connaît une nouvelle notoriété au début des années 1980. À l'époque, la version instrumentale connaissait un succès certain aux Pays-Bas. Lors d'une représentation publique, l'accordéoniste Hector Delfosse interprète le morceau. L’enthousiasme est général, au point qu'Hector Delfosse, avec son frère aîné Georges Delfosse (appelé Joec sur l'album), directeur artistique de la société de disque Fonior, propose à son producteur belge Marcel De Keukeleire d'en créer une version chantée. Eric Genty (alias Guy de Paris sur l'album également), par ailleurs chanteur au sein de l'orchestre d'Hector Delfosse, écrit les paroles[1]. La chanson, interprétée par J. J. Lionel, est enregistrée au Studio DES de Pol Clark, rue aux Fleurs à Bruxelles, avec l'ingénieur du son Francis De Well. La chanson sort en 1981[2] et doit son succès non seulement à la mélodie, aux paroles simples, voire enfantines, mais aussi, et surtout, grâce à la chorégraphie associée et au visuel approprié.

La version interprétée par J. J. Lionel deviendra la chanson francophone la plus vendue en France dans les années 1980. Elle figure dans le livre des records de 1983 avec 2 500 000 exemplaires vendus[réf. nécessaire]. Trente ans après la parution de la chanson, le score monte à 3,5 millions[3].

En 1982, une version québécoise est enregistrée par Nathalie Simard. Son album du même nom remporte en 1983 le Félix de l'album s'étant le plus vendu.

La musique figure également dans le film Elle et lui (1991), de Ken Kwapis, lors de la scène de mariage d'Olaf.

Une nouvelle version techno est apparue en 2007, Bird dance par DJ Birdy, puis Duck Party par Gordon Limit (disques de l'Arbre Sec) en 2008.

Noms dans d'autres langues[modifier | modifier le code]

Un des mouvements de la Danse des canards.
  • Allemand : Der Ententanz / Ja, wenn wir alle Englein wären (interprété par Fred Sonnenschein)
  • Anglais : Birdie Song (R-U) / Chicken Dance (É-U)
  • Bulgare : Патешкият танц
  • Espagnol : El baile de los pajaritos
  • Estonien : Tibutants
  • Finnois : Tiputanssi
  • Grec : Ta papakya stee seera
  • Hébreu : ריקוד הציפורים (Rikud Ha'Tsiporim) - Danse des oiseaux
  • Hongrois : Kacsatánc
  • Islandais : Fugladansinn
  • Italien : Il ballo del qua qua
  • Japonais : Okashii Tori
  • Néerlandais : De Vogeltjesdans (Danse des petits oiseaux)
  • Norvégien : Fugledansen
  • Polonais : Kaczuchy (Duckies)
  • Portugais : A dança do passarinho
  • Russe : Танец маленьких утят (Danse des petits canards)
  • Slovène : Račke (Ducks)
  • Suédois : Fågeldansen
  • Tchèque : Ptačí tanec
  • Roumain : O rățușcă stă pe lac
  • Serbe : Pačiji ples

Classements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :