La Borde (site archéologique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Borde.

Le site préhistorique de La Borde se trouve dans le Quercy sur le Causse de Gramat, sur la commune de Livernon (Lot, France). Il s'agit d'un site spécialisé dans la chasse et la consommation d'aurochs au Paléolithique moyen.

Historique[modifier | modifier le code]

Le site fut découvert et en partie détruit en 1971, lors de travaux liés au creusement d'une station de pompage. M. Lorblanchet y effectua des travaux de terrain, prélèvements, relevés et procéda au tamisage des déblais riche en matériel archéologique. Une importante étude pluridisciplinaire consacrée à ce site a été publiée en 1990 sous la direction de J. Jaubert.

Principales caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le site est une ancienne cavité karstique effondrée de type aven, entièrement colmatée par un remplissage sédimentaire riche en faune et en industrie lithique préhistorique.

Sur la base d'arguments biochronologiques, la séquence a été rapportée à une période indéterminée du Pléistocène moyen final ou du début de Pléistocène supérieur (OIS 5 ou épisode tempéré de l'OIS 6).

La faune est très largement dominée par l'aurochs, Bos primigenius, représenté au minimum par 40 individus. Les autres espèces présentes sont le cheval, le cerf élaphe, l'hydrontin et le loup.

L'industrie est essentiellement composée de quartz et de quartzite d'origine locale, exploités par débitage Discoïde uniface et biface ou par débitage sur enclume. Le silex est assez rare, importé d'une soixantaine de kilomètres, et a été débité selon la méthode Levallois. Malgré un aspect archaïque imputable aux matériaux dominants, cette industrie peut être rattachée au Moustérien.

Le site est interprété comme un lieu de chasse et d'abattage mettant à profit un piège naturel vers lequel des troupeaux étaient rabattus. Il présente donc de nombreux points communs avec Coudoulous I, à l'exception de l'espèce chassée préférentiellement (aurochs au lieu de bison).

Référence[modifier | modifier le code]

  • Jaubert, J., Lorblanchet, M., Laville, H., Slott-Moller, R., Turq, A. et Brugal, J.-Ph. - Les chasseurs d'Aurochs de La Borde - un site du Paléolithique moyen (Livernon, Lot), Paris, MSH, Documents d'Archéologie Française no 27, 157 p., (1990), (ISBN 2-7351-0390-0).