Léopold III de Habsbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Léopold III de Habsbourg
Leopold III of Austria.jpg
Titres de noblesse
Archiduc
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
SempachVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Guillaume d'Autriche
Margarete von Habsburg (d)
Katharina von Habsburg (d)
Frédéric IV d'Autriche
Léopold IV de Habsbourg
Ernest d'Autriche intérieure
Elisabeth von Habsburg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de

Léopold III dit le Juste, né le à Vienne et mort le à Sempach, est un prince de la maison de Habsbourg. Fils cadet du duc Albert II, il fut duc d'Autriche à partir de 1365, avec son frère aîné Albert III. Le , les deux frères se partagent leurs possessions au traité de Neuberg : Léopold est désormais souverain de l'Autriche intérieure (les duchés de Styrie, de Carinthie et de Carniole avec la marche windique), ainsi que du Tyrol et des possessions souabes de l'Autriche antérieure jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Vienne, Léopold est le plus jeune fils du duc Albert II d'Autriche et de son épouse Jeanne de Ferrette dont les ainés sont les ducs Rodolphe IV et Albert III. Conformément à la réglementation de la succession, adoptée par leur père en 1355, les frère devraient gouverner ensemble ; à la mort d'Albert II, toutefois, le fils ainé Rodolphe gouverna pour ses frères mineurs. Après son décès prématuré, en 1365, Albert III et Léopold III se sont partagé les affaires gouvernementales, ce que l'empereur Charles IV a confirmé dans un acte de concession.

Tout d'abord administrateur du Tyrol, patrimoine de la comtesse Marguerite définitivement acquis en 1369, et de l'Autriche antérieure, Léopold prend conjointement avec son frère Albert la charge des pays autrichiens. Les deux frères règnent conjointement jusqu'à la signature du traité de Neuberg, le , par lequel ils se partagent les territoires héréditaires des Habsbourg : Léopold est maître de l'Autriche intérieure qui inclut les duchés de Styrie (avec Wiener Neustadt), de Carinthie et de Carniole et de l'ensemble des propriétés de la famille au Tyrol.

La cité de Trieste se soumet au duc Léopold III, peinture du XIXe siècle.

Poursuivant son extension, il acquiert les villes de Fribourg-en-Brisgau, l'ancienne propriété du comte Egon III, en 1368 et de Feldkirch en 1375. En 1374, il a hérité des comtes de Goritz des possessions en Istrie et dans la Carniole-Blanche. Puis, le , il a accepté la soumission volontaire de la cité de Trieste.

Léopold était un grand promoteur des citoyens, dont à Meran et à Bozen en Tyrol, et il a pu renforcer la position hégémonique des Habsbourg dans la ville de Bâle. Néanmoins, peu après, il finira par trouver la mort pendant la bataille de Sempach contre la Confédération suisse en 1386, face au forces de Lucerne appuyées par des éléments provenant d'Uri, Schwytz et d'Unterwald.

Bien qu'il avait voulu être enterré au château de Wiener Neustadt, il a été inhumé au couvent de Königsfelden près de Brugg en Argovie. Seulement en 1770, ses dépouilles mortelles ont été transférées à l'abbaye Saint-Blaise puis à l'abbaye Saint-Paul du Lavanttal en Carinthie.

Famille et enfants[modifier | modifier le code]

Marié le à Viridis Visconti (1350-1414), fille de Barnabé Visconti de Milan, Léopold aura la descendance suivante :

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]