Kleine-Brogel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kleine-Brogel
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg
Arrondissement Maaseik
Commune Peer
Code postal 3990
Zone téléphonique 011
Démographie
Population 1 789 hab. (01/01/2006)
Densité 185 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 10′ nord, 5° 27′ est
Superficie 969 ha = 9,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Limbourg

Voir sur la carte administrative de Province de Limbourg (Belgique)
City locator 14.svg
Kleine-Brogel

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Kleine-Brogel

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Kleine-Brogel

Kleine-Brogel est une section de la ville belge de Peer située en Région flamande dans la Province de Limbourg. C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1971.

Église Sainte-Ursule

Kleine-Brogel abrite une base aérienne utilisée par l'armée belge. Construite à partir de décembre 1944 par la Royal Air Force, elle est opérationnelle en mars 1945, et est utilisée à partir d'avril par des unités alliées. Le , la Belgique prend le contrôle de l'aérodrome.

À partir de juin 1951, la Belgique doit faire face à ses obligations dans le cadre de l'adhésion à l'OTAN, et la base de Kleine-Brogel est retenue pour accueillir des escadres de chasseurs et de chasseurs bombardiers. Kleine-Brogel est depuis lors l'un des deux aérodromes militaires les plus importants de Belgique (l'autre étant la base de Florennes).

La base est soupçonnée d'accueillir des armes nucléaires américaines, en contradiction apparente avec l'article 2 du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. La Belgique n'a jamais ni infirmé ni confirmé cette présence, même si, le 23 janvier 2008, le ministre de la Défense Pieter De Crem a admis l'existence d'une capacité nucléaire à Kleine-Brogel; ce qui a été confirmé le 29 novembre 2010 par la publication de câbles diplomatiques sur le site Wikileaks[1],[2],[3].

La station météorologique de Kleine-Brogel, existant depuis 1954, a enregistré 38,2 °C le 20 aout 2009. Le record précédent est le 19 juillet 2006 avec 37,8 °C.

Toujours la même station de Kleine Brogel arrive en troisième position le mardi 7 février 2012 avec −16,2 °C vers 7 h 00 du matin.

Évolution démographique depuis 1806[modifier | modifier le code]

  • Sources: INS, www.limburg.be et Ville de Peer

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministre De Crem admet une 'capacité' nucléaire à Kleine-Brogel, RTLinfo.be, 23 janvier 2008
  2. Annales no 4-14, Sénat belge, 24 janvier 2008
  3. Les armes nucléaires dans le monde - Infographie du journal Le Monde, du 24 avril 2009, indiquant que cette commune abrite des armes nucléaires américaines, comme d'autres communes : Aviano (Italie), Büchel (Allemagne), Ghedi-Torre (Italie), İncirlik (Turquie) et Volkel (Pays-Bas)