Festival les inRocKs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Festival des Inrockuptibles)
Aller à : navigation, rechercher
Carl Barât au Festival les Inrocks en 2010.

Le festival les inRocKs a été créé en 1990 par le magazine culturel français Les Inrockuptibles. Sa programmation alterne groupes confirmés et jeunes espoirs du rock indépendant et de la scène alternative. En plus de vingt éditions le festival a affirmé sa notoriété et est devenu itinérant à travers la France dans les villes de Paris, Lille, Toulouse et Nantes.

Éditions[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

La 17e édition du festival a eu lieu du 4 au 9 novembre à Paris, et du 5 au 10 à Lille, Nantes et Bordeaux.

La principale tête d'affiche du festival est le groupe anglais The Libertines composé, entre autres, de Pete Doherty et Carl Barat, qui se sont vus accompagnés en haut de l'affiche par les Belges de dEUS et Soulwax, les écossais de Franz Ferdinand et les américains de Kings of Leon, LCD Soundsystem, The Killers ou Radio 4. Rhesus, Miossec, Nouvelle Vague et TTC représentaient la France.

2005[modifier | modifier le code]

Le festival a eu lieu du 3 au 8 novembre dans les mêmes villes que l'année précédente.

Les artistes français sont présents avec les groupes Stupeflip, Dionysos et Rubin Steiner ainsi que les groupes anglo-saxons Arctic Monkeys, Kaiser Chiefs, The Go! Team, Hard-Fi, The Subways, The Rakes et Cat Power. Les allemands de Digitalism font découvrir leur électro au public de cette 18e édition.

2006[modifier | modifier le code]

La 19e édition du festival s'est déroulée du 8 au 14 novembre à Paris, Nantes, Toulouse, Strasbourg et Lille.

Beaucoup d'artistes confirmés s'y produisent parmi lesquels Étienne Daho, Jarvis Cocker, l'ex-chanteur de Pulp, les américains de TV on the Radio, l'anglaise Lily Allen, les Babyshambles (de Pete Doherty), la reformation du groupe Gang of Four. Au niveau des découvertes, le festival accueille The Spinto Band, les Guillemots, le fils de John Lennon : Sean Lennon, CirKus (feat. Neneh Cherry) ou encore The Pipettes.

2007[modifier | modifier le code]

Comme l'année précédente le festival s'est déroulé du 8 au 14 novembre mais avec une étape supplémentaire à Clermont-Ferrand (soit un total de 6 villes) et sa Coopérative de Mai.

A l'affiche 48 artistes parmi lesquels Justice, Bloc Party, Yelle, Klaxons, Devendra Banhart et Editors comme talents confirmés et Cocoon (vainqueur du tremplin des Inrocks CQFD, « Ceux qu'il faut découvrir »), I'm from Barcelona, Blood Red Shoes, Cold War Kids, The Noisettes, Does It Offend You, Yeah?, The Gossip et Midnight Juggernauts entre autres. Le festival était parrainé par Motorola. En marge du festival, une soirée spéciale s'est tenue le 8 novembre au club parisien la Loco, avec Etienne de Crécy, Yuksek, Brodinski ou encore Dj Gorky.

2008[modifier | modifier le code]

Le festival s'est déroulé entre le 12 et le 18 novembre dans seulement 4 villes. Les salles qui sont utilisés pour l'occasion sont l'Aéronef et le Splendid (Lille), l'Olympic à Nantes, le Bikini de Ramonville près de Toulouse et pour Paris la Cigale et le Zénith.

L'affiche propose The Kooks, CSS, MGMT, Alela Diane, The Ting Tings, Foals, Hot Chip, Friendly Fires, Cajun Dance Party et Soko.

2009[modifier | modifier le code]

Cette édition se déroule dans les 4 mêmes villes que l'année précédente, du 3 au 10 novembre 2009.

Les artistes présents sont Florence and the Machine, Passion Pit, Ebony Bones, Hockey, Dan Black, Sliimy, Black Lips, Amanda Blank, etc.

2010[modifier | modifier le code]

L’édition 2010 du Festival Les Inrocks Black XS s'est déroulée du 3 au 9 novembre entre Paris, Lille, Nantes et Toulouse.

Le retour des Liverpuldiens The Coral, la révélation hype et vintage The Drums, les californiens de Local Natives, la pop acidulée et québécoise de La Patère rose, l’ex-Libertines Carl Barât, Anna Calvi, ou encore Monarchy.

Deux soirées sont confiées à des labels : Kitsuné, le 3 novembre à La Boule Noire, et Bella Union le lendemain à la Cigale.

2011[modifier | modifier le code]

La 24e édition du Festival les inRocKs s’est ouverte le 2 novembre. Paris, Lille, Marseille, Lyon, Toulouse et Caen ont accueilli l’événement qui s’est associé une fois de plus à Black XS.

Au programme, une semaine de concerts et 80 représentations dans toute la France. Parmi les espoirs on retrouve notamment Jimmy Hunt, Laura Marling ou encore les californiens de Foster The People. Les meilleurs artistes de l’année écoulée étaient également présents avec Saul Williams, Agnès Obel, James Blake, Timber Timbre, Cults et Wu Lyf. Anna Calvi, révélation de l’édition 2010, était de retour sur la scène de l’Olympia le 7 novembre.

2012[modifier | modifier le code]

Au programme aussi de cette édition 2012 : Alabama Shakes, Michael Kiwanuka, The Maccabees, Spiritualized, Alt-J (Δ), Electric Guest et Citizens!, Willy Moon, Poliça, The Bots, Team Me, Savages, Jake Bugg, Palma Violets, Haim, Phantogram, Niki and the Dove ou No Ceremony.

2013[modifier | modifier le code]

Parmi les groupes établis, Suede est présent pour un concert à la Cigale et Foals au Zénith, mais également Valerie June, Laura Mvula ou Christine and the Queens, Temples, Jacco Gardner, Sivu, Teleman, Troumaca, Casual Sex, , Young Fathers, Deptford Goth, Arthur Beatrice, AlunaGeorge, London Grammar, Suuns, Drenge.

Une soirée sera consacrée au label Domino qui, sur la scène de la Cigale, présentera son catalogue avec notamment Austra, Matthew E. White ou encore Petite Noir.

2014[modifier | modifier le code]

Au programme de cette 27e édition : Lykke Li, Frànçois and The Atlas Mountains, Damon Albarn, The Jesus and Mary Chain, Parquet Courts, Palma Violets, The Orwells, Benjamin Booker, Ásgeir, Moodoïd, Eagulls, Baxter Dury, Nick Mulvey, The Acid, Rosie Lowe, Bipolar Sunshine, Bad Breeding, Nimmo and The Gaunletts, Vaults, Circa Waves, Telegram, Royal Blood, Cloud Boat, Wolf Alice, Woman’s Hour et Ibeyi.

Liens externes[modifier | modifier le code]