Khabour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Khabur)

Khabour
(Chaboras)
Illustration
Carte.
Caractéristiques
Longueur 320 km
Bassin 37 081 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Cours
Confluence Euphrate
· Localisation Al-Mayadin
· Coordonnées 35° 07′ 34″ N, 40° 25′ 36″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Jaghjagh
Pays traversés Drapeau de la Turquie Turquie, Drapeau de la Syrie Syrie
Régions traversées Şanlıurfa, Hassaké, Deir ez-Zor
Principales localités (Turquie) Ceylanpınar, (Syrie) Ras al-Aïn, Hassaké

Le Khabour[1] (en arabe : خابور / ḵābūr ; en kurde : Xabûr ; en syriaque : ܚܒܘܪ ; en turc : Habur ; en grec ancien : Χαβώρας / Khabṓras, aussi transcrit Chaboras ; en latin : Chabura) est une rivière de 320 km de long qui prend sa source dans le sud-est de la Turquie. Son cours pénètre en Syrie à Ras al-Aïn et traverse l'est du pays où elle rencontre la Jaghjagh avant de se jeter dans l'Euphrate.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Khabour, avec ses différentes branches, est un petit cours d'eau. Durant la plus grande partie de l'année, la rivière est en fait un oued à sec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, d'importants sites préhistoriques, tels que Tell Halaf, Tell Brak, Chagar Bazar, Urkish, Tell Mashnaqa et Tell Tuneinir ont été découverts dans le bassin du Khabour et de la Jaghjagh.

Il s'agit, entre autres, des sites de Wassukanni et Taidu (en), capitales du grand royaume hourrite de Mittani.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Mazahéri, Les Trésors de l'Iran, éd. Albert Skyra, Genève, p. 39