Kervalet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kervalet
Kervalet, rue de la Croix
Kervalet, rue de la Croix
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Commune Batz-sur-Mer
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 46″ N 2° 27′ 41″ O / 47.279444, -2.46138847° 16′ 46″ Nord 2° 27′ 41″ Ouest / 47.279444, -2.461388
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 15.svg
Kervalet

Géolocalisation sur la carte : Pays de Guérande

Voir sur la carte topographique du Pays de Guérande
City locator 15.svg
Kervalet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Kervalet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Kervalet

Kervalet (du breton Kergouellec, village de Gouallec, ou du « Valereux »)[1] est un village situé sur la commune de Batz-sur-Mer, dans le département français de la Loire-Atlantique.

Présentation[modifier | modifier le code]

Kervalet s'ordonne autour de trois rues et était par le passé essentiellement peuplé de paludiers[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le village de Kervalet naît et se développe entre les Xe et XIIIe siècles, lors de l'expansion des marais salants. Aux XVIIIe et XIXe siècles, porté par le dynamisme économique liée à la saliculture, Kervalet est plus important que le Bourg-de-Batz[1]. À compter du milieu du XIXe siècle, le rapport s'inverse, et l'essor du tourisme, qui voit la création de la plage Valentin en 1845 et la construction de villas telles que le prieuré Saint-Georges en 1905, profite à la frange littorale du Bourg-de-Batz, qui est rebaptisé Batz-sur-Mer en 1931 pour accompagner ce mouvement.

A Kervalet, l'habitat, groupé et dense, donne une impression urbaine, tout en restant conviviale. Les habitants avaient jadis l'habitude de souper le soir sur les petits bancs de granit installés au pied des maisons. La lucarne est une autre particularité de l'habitat paludier. Les plus anciennes ont un fronton triangulaire, les plus récentes un fronton curviligne, semi-circulaire. Par ces lucarnes, les paludiers hissaient les fourrages et leurs provisions de grains pour l'hiver[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Aujourd'hui encore, on y produit du sel selon les méthodes traditionnelles caractéristiques des marais salants de Guérande.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Le peintre Michel-Auguste Colle, séduit par les paysages des environs où il trouva de nombreuses sources d'inspiration, y résida pendant les dernières années de sa vie.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • chapelle Saint-Marc, riche en mobilier, tableaux, statues et objets référencées à l'inventaire général du patrimoine culturel.
  • calvaire, situé au nord-ouest du village.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d L'architecture de Kervalet, panneau de présentation réalisé par l'office de tourisme de Batz-sur-Mer, consulté sur site en novmebre 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]