Famille Bouchart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouchart et Bouchard.
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Bouchart ou Bouchard.

Bouchart ou Bouchard
Image illustrative de l’article Famille Bouchart
Armes

Blasonnement D'argent, à trois dauphins pâmés de sable.
Pays ou province d’origine Drapeau du duché de Bretagne Duché de Bretagne
Allégeance Armoiries Jean de Montfort.svg Maison de Montfort
Drapeau du duché de Bretagne Duché de Bretagne
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Fiefs tenus Kerbouchard, Vaux-le-Vicomte
Fonctions militaires Amiral de Bretagne, Capitaine du château de Pirmil, Capitaine de Concarneau, Capitaine du Croisic
Fonctions ecclésiastiques Docteur en théologie, Abbé de Prières.
Preuves de noblesse
Montres 1380
Réformation de la noblesse 1513
Autres Sceau 1387 : Nicholas Bouchart

La Famille Bouchart (ou Bouchard[1]) est une famille de la noblesse bretonne.

Origine[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un nom ancien en Bretagne rencontré dès le XIe siècle. Un Bouchard, prieur du Pellerin (Burcardus) apparaît dans une notice en 1096. Un Pierre Bouchard est cité comme chanoine de Notre-Dame de Nantes en 1325[2]. Il s'agit d'une puissante famille locale de marins et de corsaires, originaire de Bretagne, évêché de Nantes, Batz-sur-Mer.

L'historien Étienne Port, dans son étude sur Alain Bouchart, allie la famille Bouchart de Batz-sur-Mer aux Bouchard présents au Conseil du roi en même temps qu'Alain, dont :

  • Antoine Bouchart, seigneur de Sarinville, conseiller au Parlement en 1448. Il habite au coin des rues Serpente et Hautefeuille ;
  • Jehan Bouchart, seigneur d'Anvers, conseiller du roi, procureur au Parlement en 1459. Il porte les armoiries suivantes d'azur à trois dauphins d'argent (armoiries sur sa tombe, église Saint-André-des-Arts) ;
  • Jean Bouchard est président aux enquêtes en 1598 et son fils conseiller du roi en 1635[3].

Généalogie[modifier | modifier le code]

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Bouchart (XIVe siècle), amiral de Bretagne.
    • Jean Bouchart (XIVe – XVe siècles), fils du précédent, commandant des vaisseaux du Croisic, résista aux Anglais devant Guérande ;
      • Jean Bouchart, fils du précédent[4] ; Le , un mandement du duc lui demande avec Jacques Jouan de rassembler les bateaux présents dans l'estuaire dans des havres surs[5]. Guerre folle, le , Nantes est assiégée par les troupes royales.
  • Robert Bouchard (XIVe – XVe siècles), présent au côté de Jean Bouchard dans la flottille envoyé en Biscaye en 1386. (Lien de parenté non établi).
  • Bernard Bouchard (XIVe – XVe siècles), présent au côté de Jean Bouchard dans la flottille envoyé en Biscaye en 1386. (Lien de parenté non établi).

XVe siècle[modifier | modifier le code]

2 branches semblent coexister :

1re branche[modifier | modifier le code]

2e branche[modifier | modifier le code]

  • Jean Bouchart[6]
    • Vincenne Bouchart
    • Une autre fille femme de Aubin Le Roy.
    • Une autre fille femme de Jean Le Roy.
    • Alain Bouchart [8], réformation de 1513, registre paroissiaux de 1508, rôle rentier de 1533, marié à Olive Loisel dont il eût :
      • Perinne Bouchart née en 1511.
      • Jacques Bouchart
      • Jeanne Bouchart née en 1514, se marie avec Jean Cramezel[9].
      • Marie Bouchart en 1515.
      • Pierre Bouchart qui eut 7 enfants entre 1529 et 1545.

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Blason[modifier | modifier le code]

Image Armes de la famille Bouchard.
Blason famille fr nicolasbouchard.svg Blason de Nicolas Bouchart,

D'argent, à trois dauphins pâmés de sable en fasce. Sceau.

Blason famille fr Bouchart de Kerbouchart.svg Famille Bouchard,

D'argent, à trois dauphins pâmés de sable, 2 et 1.

Ville[modifier | modifier le code]

Les armes de la famille Bouchard ont également été reprises par la ville de :

Figure Nom de la ville et blasonnement
Blason ville fr Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique).svg Batz-sur-Mer

Au premier, d'argent à trois dauphins pâmés de sable ; au second, d'azur à la crosse d'or.

Vie spirituelle[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Seigneurs [12]
Au service du duc de Bretagne
Au service du roi de France
En religion

Châteaux, seigneuries, terres[modifier | modifier le code]

Châteaux[modifier | modifier le code]

Terres[modifier | modifier le code]

Les membres de la famille Bouchard furent teneurs des fiefs suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fernand Guériff et Gaston Le Floc'h, Terroirs du pays de Guérande : 2e édition corrigée et augmentée d'après les notes de Fernand Guériff, Ploudalmézeau, Éditions Label LN, , 281 p. (ISBN 2-915915-14-8, notice BnF no FRBNF40954138).
  2. Bulletin, volume 7, société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique.
  3. Bibl. Nat., P. orig. doss. 429, p. 24, 32, 34.
  4. Étienne Port, Alain Bouchard, Chroniqueur Breton, Annales de Bretagne. Tome 37, numéro 1-2, 1925. p. 70 La Roncière, Histoire de la Marine.
  5. Étienne Port, Alain Bouchard, Chroniqueur Breton, Annales de Bretagne. Tome 37, numéro 1-2, 1925. p. 77, Chancellerie de Bretagne, B 10. f° 215 .
  6. a et b Étienne Port, Alain Bouchard : Chroniqueur Breton, p. 509.
  7. Aveux produits devant Alain Bouchard, receveur de Guérande, par Jean de Bouteiller, héritier de Jeanne Baye, 1434 (Arch. de la Loire-Inf., B 1465).
  8. Manuscrit 192 de la Bibliothèque de Rennes Métropole (Les Champs Libres), contenant la Réformation ancienne de la noblesse. Pour le bourg de Batz en 1513.
  9. Port Étienne, Alain Bouchard, chroniqueur breton In: Annales de Bretagne. Tome 36, numéro 3, 1924. pp. 496-527.
  10. Jean-Charles-Marie Caillo, Notes sur Le Croisic : recueillies par Jean-Charles-Marie Caillo, Paris, le Livre d'histoire, coll. « Monographies des villes et villages de France », (1re éd. 1869), 303 p. (ISBN 2-84373-415-0, notice BnF no FRBNF39118536), p. 113-114.
  11. Bulletin, Volume 41, Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique.
  12. Nobiliaire et armorial de Bretagne, Pol Potier de Courcy.
  13. Annales,Société académique de Nantes et du département de la Loire-Inférieure. .
  14. Abbé Radigois.
  15. Dictionnaire des terres et Seigneuries du Comté Nantais, Ernest de Cornulier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :