Kamil Barbarski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kamil Barbarski
Nom de naissance Kamil Erazm Barbarski
Naissance (39 ans)
Przasnysz (Mazovie)
Drapeau de Pologne Pologne
Auteur
Langue d’écriture français, polonais

Œuvres principales

Z. Miłoszewski, Les Impliqués, Un fond de vérité
B. Rychter, Le Dernier Jour de juillet

Compléments

Kamil Barbarski, né le (39 ans) à Przasnysz dans la région de Mazovie en Pologne, est un traducteur, écrivain et dessinateur français d'origine polonaise[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Kamil Erazm Barbarski passe l'essentiel de son enfance entre Pułtusk, petite ville située à une soixantaine de kilomètres au nord de Varsovie, d'où est originaire sa famille, et la capitale polonaise. Sa mère, diplômée de français de l'Université de Varsovie, est fonctionnaire au ministère des postes et télécommunications et son père, diplômé de l'École polytechnique de Varsovie est ingénieur en travaux publics.

À l'âge de 12 ans, sans connaître le français, il arrive en France où ses parents ont décidé de s'établir et s'adapte sans trop de difficultés à la langue et au système scolaire français, tout comme son frère cadet Mikołaj[1].

Après des études en CPGE scientifique, puis à l'École nationale supérieure d'électronique, informatique, télécommunications, mathématiques et mécanique de Bordeaux et à l'École polytechnique de Montréal, il commence une carrière d'ingénieur en microélectronique travaillant notamment pour Philips, Texas Instruments, ST-Ericsson[2]. Il change à plusieurs reprises de lieu de résidence, vivant notamment en Italie (Milan) et à Antibes[1].

Parallèlement, il a une activité artistique de dessinateur/graphiste[3] et d'écriture et effectue des traductions du polonais vers le français[4]. Il est lauréat du concours d’écriture du DESS d’édition de la Sorbonne en 2004[2], puis en 2010 du concours de nouvelles de l'Aleph-Écriture sur le thème « Résistances »[5].

Depuis 2011, il se consacre uniquement à l'écriture et à la traduction[6].

En 2015, il est un des participants de l'atelier « Encres fraîches », l'atelier polonais / français de la Fabrique des traducteurs organisé par le Collège international des traducteurs littéraires (CITL) d'Arles[7].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]