Bartłomiej Rychter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bartłomiej Rychter
Description de l'image 088 Czarne złoto, 2013.JPG.
Naissance (40-41 ans)
Sanok, Basses-Carpates, Drapeau de la Pologne Pologne
Auteur
Langue d’écriture polonais
Genres

Bartłomiej Rychter, né en 1978 à Sanok est un juriste et écrivain polonais, auteur de romans policiers ayant une dimension historique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est scolarisé à l'école no 4 de Sanok, puis au lycée économique de Sanok. Après des études de droit à l'université de Rzeszów, il travaille dans des cabinets juridiques et des sociétés de recouvrement de créances en Silésie et à Cracovie. Il est ensuite cadre de la banque Stefczyk de Sanok.

Il amorce sa carrière en littérature en 2007 avec la publication de son premier roman Vol pour Genève, nominé pour le Prix Grand Calibre (pl) du meilleur roman policier polonais de l'année 2007. Dans son second roman, Le Loup doré, il met en scène des personnages réels, notamment les bourgmestres de Sanok, Cyryl Jaksa Ładyżyński (pl) et Feliks Giela (pl), ainsi que le Dr Karol Zaleski (pl), et le héros du roman réside dans la villa Zaleski à Sanok (pl).

Ses romans se situent dans la vie quotidienne et dans l'ambiance provinciale de la Galicie au tournant du siècle dernier.

Le roman Le Dernier Jour de juillet se déroule pendant l'Insurrection de Varsovie en 1944.

En juillet 2013, il devient également vice-président du CA de Stal Sanok Sp. z o.o., créée pour soutenir le club de football Stal Sanok (pl).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Traduit en danois par Majken Hindø et Thomas Mathiasen sous le titre Kurs mod Geneve, Forlaget Niche, 2009 (ISBN 978-87-9929360-5)
Traduit en tchèque par Petr Vidlák sous le titre Zlatý vlk, nakladatelství Host, 2013 (ISBN 978-80-7294-784-3)
Traduit en allemand par Lisa Palmes sous le titre Die Bestie von Sanok, DTV, Munich, 2012 (ISBN 978-3-42321331-8)
Traduit en français par Kamil Barbarski[2] sous le titre Le Dernier Jour de juillet, Prisma, 2014 (ISBN 978-2-8104-1287-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]