Julio Salinas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Julio Salinas
Image illustrative de l’article Julio Salinas
Biographie
Nom Julio Salinas Fernández
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (59 ans)
Bilbao (Espagne)
Taille 1,88 m (6 2)
Période pro. 1982-2000
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1981-1984 Drapeau : Espagne Bilbao Athletic
1982-1986 Drapeau : Espagne Athletic Bilbao068 (13)
1986-1988 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid075 (31)
1988-1994 Drapeau : Espagne FC Barcelone146 (60)
1994-1995 Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne024 (12)
1995-1997Drapeau : Espagne Sporting de Gijón054 (24)
1997-1998Drapeau : Japon Yokohama F. Marinos047 (34)
1998-2000 Drapeau : Espagne Deportivo Alavés050 (12)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1986-1996 Drapeau : Espagne Espagne056 (22)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Julio Salinas Fernández, né le 11 septembre 1962 à Bilbao, est un footballeur espagnol évoluant au poste d'attaquant. International espagnol (56 sélections).

Le frère de Julio Salinas, Patxi Salinas, était également footballeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Julio Salinas, natif de Bilbao, rejoint l'académie de l'Athletic Bilbao à l'âge de 11 ans[1]. Il franchit les différentes catégories d'âge pour intégrer la réserve qu'est le Bilbao Athletic avec qui il dispute son premier match de Segunda División B en janvier 1981. Le , il joue cette fois pour la première fois avec l'équipe première en Primera División en entrant en jeu lors d'un déplacement sur le terrain du Real Saragosse. En 1983-1984, il évolue principalement en équipe réserve tout en disputant quelques matches avec l'équipe première[2]. Il est ainsi meilleur buteur de la Segunda División lors de cette saison, reçoit pour cela le trophée Pichichi et contribue à la deuxième place de son équipe dans ce championnat[3]. Le , il inscrit son premier but en Primera División lors d'une victoire à domicile 4-0 contre le Celta de Vigo[2],[4]. Avec Bilbao, Salinas est finaliste de la Supercoupe d'Espagne en 1983, remporte le championnat d'Espagne en 1983 et 1984. Il ne dispute pas la finale de la Coupe d'Espagne gagnée par Bilbao en 1984 et gagne d'office la Supercoupe d'Espagne, Bilbao ayant réalisé le double coupe/championnat. Il dispute et perd la finale de la Coupe d'Espagne en 1985 face à l'Atlético Madrid (2-1) et il est l'auteur du but de Bilbao à la 75e minute.

Le président de Bilbao Pedro Aurtenetxe souhaite garder Salinas[1]. Pour raisons financières[1], il quitte cependant le club basque et joue ensuite à l'Atlético Madrid entre 1986 et 1988. Auteur de 36 buts en deux saisons toutes compétitions confondues, il dispute la finale de la Coupe d'Espagne en 1987. Face à la Real Sociedad, Salinas entre en jeu à la 56e minute et effectue un centre décisif pour l'égalisation madrilène 2-2 à la 74e minute. La Real Sociedad s'impose 4-2 aux tirs aux but[5].

Julio Salinas est recruté en 1988 par le FC Barcelone. Le club est alors en pleine restructuration sportive et Johan Cruyff, ancien joueur vedette du club catalan dans les années 1970, vient d'être nommé entraîneur. Salinas, dont le recrutement n'est pas consensuel au sein du club, est voulu par Cruyff en opposition avec les dirigeants et notamment le président Josep Lluís Núñez[6]. Il fait alors partie d'un recrutement tourné vers les joueurs basques, jugés par Cruyff à cette époque-là « plus vaillants » que les joueurs catalans[7]. Salinas s'engage initialement pour quatre ans avec un salaire estimé de 45 millions de pesetas par an, contre 25 à l'Atlético Madrid[8]. Pour sa première saison avec le club catalan, Salinas est vice-champion d'Espagne où il inscrit 20 buts, son meilleur total sur une saison de première division[1]. Il remporte également sa première coupe d'Europe, la Coupe des Coupes. Il ouvre le score dès les premières minutes du match dans cette rencontre gagnée 2-0 face à la Sampdoria de Gênes[1].

Salinas gagne la Coupe des clubs champions européens en 1992[1].

Il rejoint le Real Sporting de Gijón en 1995, le montant de son salaire est estimé à 75 millions de pesetas par an[1].

Au moment d'arrêter sa carrière, il est alors le meilleur buteur en activité de la première division espagnole[1].

En sélection[modifier | modifier le code]

La première convocation en équipe nationale de Julio Salinas a lieu en vue du match du contre l'URSS[10]. Titulaire lors de la rencontre, il inscrit son premier but en sélection en ouvrant le score à la 24e minute d'une partie remportée par l'Espagne 2-0[11]. Absent durant deux saisons de la sélection, la nomination de Javier Clemente en 1992 lui permet de la réintégrer, Clemente le considère en effet comme étant incontournable même quand Salinas n'est plus titulaire au FC Barcelone puis au Deportivo La Corogne[1].

Présent lors de la Coupe du monde 1994, il atteint avec sa sélection les quarts-de-finale où l'Espagne est opposée à l'Italie. Remplaçant au coup d'envoi, il entre à l'heure de jeu à la place de Sergi alors que les deux équipes sont à un but partout. À quelques minutes de la fin, il a l'opportunité de donner l'avantage à l'Espagne lors d'un duel face au gardien italien Gianluca Pagliuca mais il échoue dans sa tentative. Roberto Baggio offre la qualification à l'Italie à la 88e minute. Cet échec marque la carrière de Salinas[6],[1],[12].

Sa dernière sélection avec la Roja se déroule le contre l'Angleterre à Wembley. Ses 56 sélections en équipe nationale se soldent par 29 victoires, 17 matchs nuls, dix défaites et vingt-deux buts inscrits[13].

Après carrière et en dehors du football[modifier | modifier le code]

Style[modifier | modifier le code]

Évoluant comme avant-centre ou ailier, sa grande taille (1,88 m) lui permet d'être recherché par ses coéquipiers pour son jeu de tête. Son jeu au pied n'est pas son point fort et lui vaut des critiques, notamment lors de son recrutement au FC Barcelone[6]. Il se distingue par son opportunisme dans le jeu[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec le Bilbao Athletic, Julio Salinas est en 1982-1983 lauréat du titre de champion de Segunda División B. Avec l'Athletic Bilbao, il est la même année champion d'Espagne. Finaliste de la Supercoupe d'Espagne en 1983, il est également à nouveau champion d'Espagne en 1984. Ne disputant pas la finale de la Coupe d'Espagne en 1984 remportée par son club, le doublé coupe/championnat assure d'office à Salinas le gain de la Supercoupe d'Espagne 1984. Il est ensuite finaliste de la Coupe d'Espagne en 1985.

Au sein de l'Atlético Madrid, il est finaliste de la Coupe d'Espagne 1987.

Son passage au FC Barcelone lui permet de remporter de nouveaux titres nationaux mais également des compétitions européeennes. Pour sa première saison, il est tout d'abord finaliste de la Supercoupe d'Espagne 1988 puis gagne la Coupe des Coupes 1989.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Salinas est lauréat du trophée Pichichi de la Segunda División en 1983-1984.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Julio Salinas durant sa carrière de joueur professionnel[2],[13].

Statistiques de Julio Salinas
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Drapeau : Espagne Espagne Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B M B
1980-1981 Drapeau de l'Espagne Bilbao Athletic Segunda División B 2 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0
1981-1982 Drapeau de l'Espagne Bilbao Athletic Segunda División B 36 15 3 2 - - - - - - - - - - - 39 17
1982-1983 Drapeau de l'Espagne Bilbao Athletic Segunda División B 26 21 - - - - - - - - - - - - - 26 21
1982-1983 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Primera División 7 1 6 3 4 0 - - - - - - - - - 17 4
1983-1984 Drapeau de l'Espagne Bilbao Athletic Segunda División 30 23 - - - - - - - - - - - - - 30 23
1983-1984 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Primera División 6 0 2 2 2 1 1 0 - - - - - - - 11 3
1984-1985 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Primera División 28 8 11 4 1 0 - - C1 1 1 - - - - 41 13
1985-1986 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Primera División 27 4 6 2 - - - - C3 3 3 - - 8 4 44 13
1986-1987 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Primera División 38 15 6 2 - - - - C3 3 1 - - 3 1 50 19
1987-1988 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Primera División 37 16 5 2 - - - - - - - - - 6 1 48 19
1988-1989 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 37 20 6 4 - - 2 0 C2 7 2 - - 4 0 56 26
1989-1990 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 34 15 7 2 - - - - C2 4 1 2 0 8 2 55 20
1990-1991 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 33 11 4 4 - - 2 0 C2 8 1 - - - - 47 16
1991-1992 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 17 7 2 0 - - 2 0 C1 7 2 - - - - 28 9
1992-1993 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 18 5 5 5 - - 1 1 C1 3 0 2 1 5 2 34 14
1993-1994 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Primera División 7 2 4 2 - - - - C1 2 0 - - 13 9 26 13
1994-1995 Drapeau de l'Espagne Deportivo La Corogne Primera División 24 12 4 4 - - - - C3 4 0 - - 7 3 39 19
1995-1996 Drapeau de l'Espagne Sporting Gijón Primera División 38 18 4 4 - - - - - - - - - 2 0 44 22
1996-1997 Drapeau de l'Espagne Sporting Gijón Primera División 16 6 2 0 - - - - - - - - - - - 18 6
1997 Drapeau du Japon Yokohama Marinos J.League 26 21 2 2 5 3 - - - - - - - - - 33 26
1998 Drapeau du Japon Yokohama Marinos J.League 21 13 - - 3 1 - - - - - - - - - 24 14
1998-1999 Drapeau de l'Espagne Deportivo Alavés Primera División 22 4 - - - - - - - - - - - - - 22 4
1999-2000 Drapeau de l'Espagne Deportivo Alavés Primera División 28 8 2 0 - - - - - - - - - - - 30 8
Total sur la carrière 558 245 81 44 15 5 8 1 - 42 11 4 1 56 22 764 329

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Julio Salinas » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e f g h i j et k (es) Alfonso Herrán, « Julio Salinas: el futbolista incomprendido », sur as.com, As, .
  2. a b et c (en) « Fiche de Julio Salinas », sur BDFutbol.com.
  3. (es) « Julio Salinas, "Pichichi" ficticio », sur hemeroteca.mundodeportivo.com, El Mundo Deportivo, .
  4. (es) « Julio Salinas, "Pichichi" ficticio », sur hemeroteca.mundodeportivo.com, El Mundo Deportivo, .
  5. (es) « 2-2 : la Real entono el aliron », sur hemeroteca.mundodeportivo.com, El Mundo Deportivo, .
  6. a b et c Antoine Donnarieix et Ruben Curiel, « Ils ont marqué le foot espagnol, de 80 à 71 », sur sofoot.com, So Foot, .
  7. Robin Delorme, « Cruijff et son admiration basque », sur sofoot.com, So Foot, .
  8. (es) « Los jugadores del Atlético de Madrid Julio Salinas y Eusebio se comprometieron con el Barcelona », sur elpais.es, El País, .
  9. « Fiche de Julio Salinas », sur footballdatabase.eu
  10. (es) « Muñoz selecciona a Chendo y a Julio Salinas contra la URSS », sur elpais.es, El País, .
  11. (es) « 2-0: España venció a la URSS en unpartido jugado a gran velocidad por ambos equipos », sur ABC, .
  12. (es) Ángel González, « En memoria de los 'nadies' y los 'malditos' », sur elmundo.es, El Mundo, .
  13. a et b (es) « Julio Salinas », sur futboll.sportec.es (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]