Joseph-Louis de Luppé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luppé.
Joseph-Louis de Luppé
Fonction
Député
Titres de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Louise de Rivière (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Gaston de Luppé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Joseph-Louis, comte de Luppé, né le à Corbère (Basses-Pyrénées) et mort le à Paris, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph-Louis de Luppé était le fils de Gaston, marquis de Luppé (1802-1880) et d'Armandine d'Angosse[1] (1809-1853).

Louis de Luppé était propriétaire de domaines agricoles dans les Pyrénées-Atlantiques et fit partie du conseil général de ce département de 1871 à 1880.

Il se présenta pour la première fois aux élections législatives du 20 février 1876 dans la première circonscription (Pau), mais il n'obtint que 4 992 voix contre 6 920 au républicain Marcel Barthe. Après la dissolution de la Chambre, il fut élu dans la même circonscription le 28 octobre 1877 par 6 862 voix contre 6 419 au député sortant. Mais l'élection fut invalidée et Louis de Luppé fut battu le 7 juillet 1878 par 5 805 voix contre 6 574 à Marcel Barthe.

Le 4 octobre 1885, inscrit sur la liste conservatrice des Basses-Pyrénées, Louis de Luppé devint élu de ce département, quatrième sur cinq. Il prit place sur les bancs de la droite avec laquelle il vota en particulier contre la loi sur l'enseignement primaire, contre la nouvelle loi militaire, contre le rétablissement du scrutin d'arrondissement, contre les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes, contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, contre les poursuites contre le général Boulanger.

Il ne remplit pas d'autre mandat parlementaire.

Son épouse, Louise de Rivière (1844-1897), périt dans l'incendie du Bazar de la Charité.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louise Charlotte Armandine d'Angosse était la fille unique d'Armand d'Angosse (1776-1852).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]