Josefina Pla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  une femme de lettres
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Josefina Pla

Josefina Pla, née le à Fuerteventura dans les îles Canaries en Espagne et morte le (à 95 ans) à Asuncion au Paraguay, est une écrivaine, céramiste et présentatrice de radio paraguayenne.

Elle a écrit de la poésie, des essais et des contes et a eu une grande influence sur les intellectuels paraguayens. Elle a gagné différents prix et a défendu l'égalité entre les sexes.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1994, elle reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[1].

Extrait d'un poème[modifier | modifier le code]

Nos habremos deseado tanto
que el beso habrá muerto.

— Desnudo día (Nu jour), 1936.

« Nous nous aurons désirés tellement
que le baiser sera mort. »

Œuvres (sauf essais)[modifier | modifier le code]

  • 1934 : El precio de los sueños
  • 1942 : Aquí no ha pasado nada
  • 1968 : El polvo enamorado
  • 1969 : Historia de un número
  • 1970 : The British in Paraguay, 1850 - 1870 (translated by B.C. McDermot)
  • 1977 : Fiesta en el río
  • 1977 : Antología poética
  • 1981 : El espejo y el canasto
  • 1982 : Tiempo y tiniebla
  • 1984 : Cambiar sueños por sombras
  • 1987 : La llama y la arena
  • 1989 : La muralla robada
  • 1998 : Las Artesanías en el Paraguay

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Juan Carlos Ier et Carmen Alborch Bataller, « 2615/1994 de 29 de diciembre por el que se concede la Medalla al Mérito en las Bellas Artes, en su categoria de Oro, a las personas que se citan », Boletin de Estado, Madrid, no 3,‎ , p. 273 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]