José Sele Yalaghuli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sele Yalaghuli
Fonctions
Ministre des Finances
En fonction depuis le
(1 an, 1 mois et 13 jours)
Président Félix Tshisekedi
Premier ministre Sylvestre Ilunga
Gouvernement Ilunga
Prédécesseur Henri Yav Mulang
Directeur Général des Impôts

(2 ans, 9 mois et 15 jours)
Prédécesseur Lokadi Mogha
Successeur André Ngoy Yav N'Zam(intérim)
Directeur de Cabinet du Premier Ministre

(4 ans, 6 mois et 10 jours)
Premier ministre Augustin Matata Ponyo
Biographie
Nom de naissance Sele Yalaghuli
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Gemena (Congo-Kinshasa)
Nationalité congolaise
Parti politique PPRD
Diplômé de Université de Kinshasa

Sele Yalaghuli, né le à Gemena, chef-lieu de la province du Sud-Ubangi (ex Distict de la Province de l'Équateur) en République démocratique du Congo est un homme politique congolais et ministre des finances depuis le 6 septembre 2019[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Il commence ses études à l'école primaire Gama, dans la commune de Barumbu à Kinshasa. Il poursuit ses études secondaires à Saint Charles Luanga dans la ville Kinshasa. En 1988, il décroche son diplome d'État (Bac) en Latin-philo, au Collège Saint Joseph-Elikya de Kinshasa[3].

La même année, il réussit son inscription à l'université de Kinshasa; il en sort en 1996 avec une licence en Economie pure, option : Economie monétaire et internationale.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Sele a occupé plusieurs postes dans le secteur économique et dans les cabinets ministériels. Ces expériences lui ont valu sa nomination au poste de Ministre des finances de la République Démocratique du Congo.

Économiste[modifier | modifier le code]

De 2000 à 2002, il est économiste et coordonnateur de projet auprès de Infra Consult Munchen (ICM) en partenariat avec la Société nationale d'électricité (SNE) à Brazzaville en République du Congo[3].

De 2002 à 2007, il est économiste, chef de division au Bureau central de coordination[4]

En 2005, il est économiste chargé des questions énergétiques à la Banque mondiale, à Washington-DC, aux États-Unis[3].

Conseiller au ministère des finances (2007 à 2010)[modifier | modifier le code]

De 2007 à février 2010, il est conseiller principal chargé de la coopération bilatérale et multilatérale au Ministère des finances[3].

Directeur de Cabinet du Ministre des Finances (2010 à 2012)[modifier | modifier le code]

De février 2010 à Mai 2012, il est directeur de cabinet du ministre des finances Augustin Matata Ponyo. Il travaille étroitement avec celui-ci, dans le projet point d’achèvement qui a parmi qu'en juin 2010, la République Démocratique du Congo atteigne le point d’achèvement de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et bénéficie de l’annulation d’une très grande partie de sa dette extérieure[5].

Directeur de Cabinet du Premier Ministre (2012 à 2016)[modifier | modifier le code]

De mai 2012 à Novembre 2016, il est directeur de cabinet du Premier ministre Augustin Matata Ponyo[5],[6]

Directeur Général des Impôts (2016 à 2019)[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, il est nommé directeur général des impôts[7]. Sa mission consiste à mobiliser les recettes pour le compte du trésor publique de la République Démocratique du Congo. Il a introduit à cet effet, un nouveau système de management en vue d’atteindre les objectifs lui assignés qui sont la mobilisation accrue des recettes de l’État et la poursuite du programme de reformes et de modernisation de l’administration fiscale.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Ministre des finances[modifier | modifier le code]

Le 26 août 2019, il est nommé ministre des finances dans le Gouvernement Ilunga par Félix Tshisekedi, il entre en fonction le 6 septembre 2019[8],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « RDC : Félix Tshisekedi a nommé les membres du gouvernement », sur Radio Okapi, (consulté le 2 mars 2020)
  2. a et b AfricaNews, « RDC : le gouvernement de coalition Tshisekedi-Kabila investi », sur Africanews, 2019-09-06cest21:53:00+02:00 (consulté le 9 juillet 2020)
  3. a b c et d « RDC-Sele Yalaghuli, nouveau ministre des Finances : Voici le parcours d'un homme qui est resté près de 15 ans aux côtés de Matata Ponyo », sur 7sur7.cd, (consulté le 26 mars 2020)
  4. « José Sele Yalaghuli, l’homme de Matata aux Finances », sur Magazine d’actualité économique en Afrique | Mining and Business, (consulté le 9 juillet 2020)
  5. a et b « RDC : Matata Ponyo, l’homme de la rigueur – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 2 mars 2020)
  6. « RDC-Sele Yalaghuli, nouveau ministre des Finances : Voici le parcours d'un homme qui est resté près de 15 ans aux côtés de Matata Ponyo », sur 7sur7.cd, (consulté le 2 mars 2020)
  7. « RDC : le ministre des Finances José Sele: un Homme, une compétence | Infobascongo.net » (consulté le 2 mars 2020)
  8. « RDC: les poids lourds du gouvernement Ilunga 1 », sur RFI, (consulté le 9 juillet 2020)