Jolie Brise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jolie brise.
Jolie Brise
Image illustrative de l'article Jolie Brise

Autres noms Pleasant Breeze
Gréement cotre
Histoire
Chantier naval Paumelle Le Havre (France)
Lancement 1913
Équipage
Équipage 2 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 22,50 m
Longueur de coque 17,06 m
Maître-bau 4,63 m
Tirant d'eau 3,10 m
Déplacement tonnes
Tonnage 44 T
Voilure 228 m²
Caractéristiques commerciales
Capacité 10 passagers
Carrière
Armateur Dauntsey's School Wiltshire
Port d'attache Southampton, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

La Jolie Brise est un cotre à voile aurique construit en 1913 au chantier Albert Paumelle au Havre d'après les plans dʼAlexandre Pâris.

Elle appartient maintenant à l'école de voile de la Dauntsey's school[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Après une courte carrière comme bateau-pilote, et le remplacement progressif de la voile par la vapeur, la Jolie Brise est convertie en bateau de pêche.

En 1923 elle est achetée par le commodore E.G. Martin[2] qui la réaménage en cotre de course.

En aout 1925 Evelyn Martin gagne la première édition du Fastnet Race avec Jolie Brise et devient le premier commodore du Royal Ocean Racing Club[3]. Jolie Brise renouvelle l'exploit en 1929 et 1930 et est encore en 2012 le seul bateau à avoir gagné trois Fastnet.

En 1927, Jolie Brise, grâce à une annonce dans le Yachting World est revendue au capitaine Warren Ferrier et son partenaire M. Brownlow Smith et reçoit un moteur au chantier Giles Morgan's Yard de Teignmouth. Bobby Somerset, un membre fondateur de l’Ocean Racing Club la rachète en 1928.

Après ses victoires sur le Fastnet, aux Bermudes et à Santander, Jolie Brise est vendue au lieutenant John Gage en 1934. Son droit de propriété n'est que pour un an et elle est rachetée par un Américain, M. Stanley Mortimer. Mais son plus célèbre fait d'armes est la sauvetage de tous les membres d'équipage (sauf un) de la goélette Adriana, qui prit feu dans la course des Bermudes de 1932.

Des modifications, principalement aux cabines, ont été faites sur un chantier de Palma, Majorque et un moteur diesel Gardner est équipé à Marseille. Après la croisière en mer Méditerranée, et avec l'approche de la guerre Jolie Brise retourne à Southampton et est mise en vente. Elle est achetée par William Stannard, mais elle est réquisitionnée par la Royal Navy à Shoreham-by-Sea pour la durée de la guerre.

En 1945, elle est achetée par un consortium dirigé par Lillian et Jim Worsdell et rebaptisée Pleasant Breeze. Puis elle est acquise par un consortium portugais dirigé par Luis Lobato. Elle est remise en état et reprend son nom de Jolie Brise. Elle garde, pendant 30 ans, son port d'attache de Lisbonne.

En 1975, en raison de la situation politique au Portugal, elle est revenue à la Solent, 50 ans après sa première victoire à la Fastnet Race.

Depuis 1977, Jolie Brise appartient à la Dauntsey's School Sailing Club. Cette école devint un club de voile en 1970 lorsque quelques élèves firent paraitre l'annonce suivante dans le Times : « Équipe d'esclaves du Wiltshire offre main-d'œuvre gratuite au propriétaire d'un yacht trop grand en échange d'un peu de voile gratis ». Ils obtinrent d'utiliser le Griffin II, reconstruit par l'école, mais qui fut perdu après avoir largué son mouillage dans le port de Portland.

Jolie Brise est un concurrent régulier des Tall Ships' Races : elle prit part à toutes les étapes de Tall Ships 2000, et finit vainqueur toutes classes en temps compensé.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. DSSC sur wikipedia anglais
  2. E.G. Martin sur wikipedia anglais
  3. (en) « Royal Ocean Racing Club 1925 - 2005 », sur Royal Ocean Racing Club (consulté le 5 novembre 2012)