John de Chastelain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John de Chastelain
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Chef d'état-major de la Défense
-
John Rogers Anderson (en)
Jean Boyle (en)
Ambassadeur du Canada aux États-Unis (d)
-
Derek Burney (en)
Chef d'état-major de la Défense
-
Paul David Manson (en)
John Rogers Anderson (en)
Vice-Chef d'état-major de la Défense
-
Jack Vance (en)
Charles Thomas (en)
Biographie
Naissance
Nationalités
Canadien (à partir de ), RoumainVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
Alfred Gardyne de Chastelain (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Arme
Grade militaire
Général (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Commandements
Distinctions
Liste détaillée
Commandeur de la Legion of Merit (d)
Ordre des compagnons d'honneur
Ordre du Mérite militaire
Très vénérable ordre de Saint-Jean
Légionnaire de la Legion of Merit (d)
Compagnon de l’ordre du Canada
Gandhi International Peace Award (d)
Décoration des Forces canadiennesVoir et modifier les données sur Wikidata

Alfred John Gardyne Drummond de Chastelain, né le à Bucarest (Roumanie), est un militaire et diplomate canadien.

Il est par deux fois chef d'État-Major de la Défense entre 1989 et 1993 et de 1994 à 1995, ambassadeur du Canada aux États-Unis de 1993 à 1994, et chef de la commission internationale indépendante sur la démilitarisation de l'Irlande du Nord de 1997 à 2011. Il est également vice-chef d'État-Major entre 1988 et 1989 et commandant du Collège militaire royal du Canada de 1977 à 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

John de Chastelain est un sujet britannique né en Roumanie. Il a commencé à étudier au Fettes College d'Édimbourg, en Écosse en vue d'une carrière militaire. Il a immigré au Canada en 1955 et est naturalisé citoyen canadien en 1962. Il se joint à la milice comme simple soldat dans les Calgary Highlanders. En 1956, de Chastelain est muté dans l'armée et admis au Collège militaire royal du Canada (CMR) où il obtient un baccalauréat ès arts en histoire en 1960.

Il a servi avec le Princess Patricia's Canadian Light Infantry (PPCLI) (régiment d'Infanterie Légère Princesse Patricia du Canada). Il a été commandant du CMR, commandant adjoint de la Force mobile, sous-ministre adjoint (personnel) et vice-chef d'État-Major de la Défense. Le Premier ministre Brian Mulroney l'élève au grade de général et le nomme chef d'État-Major de la Défense (CEMD) en septembre 1989. de Chastelain dirige les Forces armées canadiennes à la fin de la Guerre froide, pendant la crise d'Oka, la Guerre du Golfe et lors de la mission en Somalie en 1993.

En 1993, il a été transféré à la Réserve et nommé ambassadeur du Canada aux États-Unis. En 1994, il a été rappelé dans les Forces régulières et nommé à nouveau chef d'État-Major de la Défense (Canada), poste qu'il a quitté en décembre 1995.

En novembre 1995, de Chastelain est nommé à la commission internationale indépendante sur la démilitarisation de l'Irlande du Nord, qu'il dirige de 1997 à 2011.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]