John Montague

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montague.
image illustrant un écrivain image illustrant irlandais
Cet article est une ébauche concernant un écrivain irlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

John Montague
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
St. Patrick's Grammar School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

John Patrick Montague est un poète irlandais né le à Brooklyn (New York) et mort le à Nice[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

John Montague est l'un des poètes anglophones contemporains les plus connus[2]. Outre ses nombreux livres de poèmes, il a publié deux recueils de nouvelles et deux volumes de ses mémoires. En 1998, il est le premier à occuper la Chaire de Poésie d'Irlande (Ireland Chair of Poetry) nouvellement créée.

John Montague est, dans les années 1960, le correspondant de l'Irish Times à Paris, où il est proche de Samuel Beckett et de Claude Esteban — dont il a traduit de nombreux poèmes en anglais —, et où il rencontre sa première épouse, Madeleine.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Forms of Exile (poèmes), Dublin, Dolmen, 1958.
  • Poisoned Lands (poèmes), Londres, MacGibbon & Kee, 1961 ; Dublin, Dolmen, 1977.
  • A Chosen Light (poèmes), Londres, MacGibbon & Kee, 1967.
  • Tides (poèmes), Dublin, Dolmen, 1970.
  • The Rough Field (poèmes), Dublin, Dolmen, 1972.
  • A Slow Dance (poèmes), Dublin, Dolmen, 1975.
  • Death of A Chieftain (nouvelles), Londres, MacGibbon & Kee 1964 ; éd. rev., Dolmen, 1977.
  • The Great Cloak (poèmes), Dublin, Dolmen, 1978.
  • The Dead Kingdom (poèmes), Dublin, Dolmen, 1984.
  • The Lost Notebook (nouvelles), Dublin, Mercier, 1987.
  • Mount Eagle (poèmes), Dublin, Gallery Press, 1988.
  • Bitter Harvest (anthologie de poésie irlandaise contemporaine), New York, Scribners, 1989.
  • The Figure in the Cave (essais), Syracuse University Press, 1989 ; Dublin, Lilliput, 1990.
  • The Love Poems, Dublin, Gallery Press, 1992.
  • Time in Armagh (poèmes), Dublin, Gallery Press, 1993.
  • The Collected Poems, Wake Forest University Press, Winston Salem, 1995.
  • Selected Poems, Londres, Penguin, 2001.
  • Company: A Chosen Life (autobiographie), 2 vol., Londres, Duckworth, 2001.
  • Smashing the piano (poèmes), Dublin, Gallery Press, 2001
  • Drunken Sailor (poèmes), Dublin, Gallery Press, 2005

Enregistrement[modifier | modifier le code]

  • The Northern Muse, Seamus Heaney and John Montague Reading their Own Poems, Claddagh Records, 1968.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • La Langue greffée, éd.bilingue, choix de poèmes et traductions de Jacques Darras, Michel Deguy, Claude Esteban, Serge Fauchereau et Robert Marteau, Paris, Belin, coll. L'Extrême Contemporain, 1988.
  • Amours, Marées, édition bilingue, choix de poèmes de Josine Monbet et Michael Scott, traduit de l'anglais par le Groupe d’études et de recherches britanniques, Université de Bordeaux III, Éditions William Blake, 1988.
  • Nouvelles extraites de Death of a Chieftain :
    • "Le cri", trad. de Serge Fauchereau, in Les Lettres Nouvelles, juin-juillet, 1969
    • "La route devant", trad. d'Isabelle Auricoste, in Brèves no 13, 1984
    • "Ce sombre complice", trad. d'Elisabeth Hellegouarc’h, in Anthologie de nouvelles irlandaises, Publications de l’Université de Caen, 1987.
  • Poèmes extraits de Mount Eagle ("Hearth Song", "Deer Park", "Matins", "Harvest", "Nest", "The Broken Doll", "Luggala"), trad. et introd. d'Elishéva Marciano, in Labyrinthe, no 5 (hiver 2000), p. 99-111 [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Irish poet John Montague dies in France aged 87 », sur The Irish Times,‎ (consulté le 10 décembre 2016)
  2. Plusieurs de ses poèmes ont été publiés en France, en version bilingue avec le concours de l'auteur, par la revue/anthologie de poésie Les Citadelles.

Liens externes[modifier | modifier le code]