John McCormack (ténor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John McCormack
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Comte romain
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
DublinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
John Francis McCormackVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Irlandais
Américain (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Summerhill College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Autres informations
Tessiture
Site web
Distinction

John Francis McCormack (Athlone, le - Dublin, le ) est un ténor irlandais renommé pour sa diction parfaite et sa maîtrise de la respiration qui a chanté pour l'opéra et dans la musique populaire. Une pièce de 10 euros est gravée à son effigie en 2014.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John Francis McCormack est né le à Athlone, en Irlande, et est le quatrième des onze enfants d'Andrew et Hannah Watson, et fut baptisé le 23 juin en l'église Sainte-Marie d'Athlone. Ses parents travaillaient aux Athlone Woollen Mills.

John suivit l'enseignement primaire chez les frères maristes à Athlone, puis alla au Summerhill College à Sligo. En 1903, il gagna la médaille d'or très convoitée du Feis Ceoil de Dublin, ce qui lui permit de véritablement commencer une carrière musicale. John McCormack se maria avec Lily Foley en 1906 et le couple eut deux enfants, Cyril et Gwen.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après un apprentissage auprès de Sabbatini[Lequel ?] en Italie, il fait ses débuts en 1906 ou Teatro Chiabrera, à Savone. En 1907, il fait sa première apparition majeure au Covent Garden dans la Cavalleria rusticana de Mascagni, en tant que plus jeune ténor. En 1909, il commence sa carrière aux États-Unis : il interprète alors le personnage d'Alfredo Germont dans la traviata de Verdi au Manhattan Center à New York[1]. En 1911, il fait une tournée en Australie. En 1912, il attire de plus en plus l'attention, et la qualité de sa voix et son charisme en font un des plus grands ténors lyriques de son époque. Connu pour son contrôle de sa respiration, il pouvait chanter 64 notes en une seule respiration.

Il a enregistré de nombreux disques, le premier en 1904. Il a également régulièrement chanté à la radio, et est apparu dans de nombreux films.

John McCormack in the 5000 seat New York Hippodrome c.1915-1916

En 1917, il a été naturalisé américain. En , il a offert 11 000 $ pour aider l'effort de guerre aux États-Unis.

En 1928, il fut fait comte par le pape Pie XI, en récompense de ses nombreuses actions de charité.

Il était déjà chevalier de Malte et titulaire de trois des plus grandes décorations pontificales, chevalier de Saint-Sylvestre, de Saint-Grégoire-le-Grand et du Saint-Sépulcre. Il fut enfin camérier secret de cape et d'épée (aujourd'hui gentilhomme de Sa Sainteté).

Un des sommets de sa carrière fut son interprétation du Panis Angelicus de César Franck devant les milliers de personnes assemblées au Phoenix Park de Dublin à l'occasion du congrès eucharistique de 1932, dont la cérémonie de clôture est célébrée par Mgr Curley.

McCormack a terminé sa carrière au Royal Albert Hall à Londres en 1938. Malade, il a terminé sa vie dans une maison en bord de mer, Glena, Booterstown, Dublin. Il est enterré au cimetière de Deansgrange en banlieue sud de Dublin.

Statue de John McCormack Jardin d'Iveagh

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « John McCormack | Biography, Operas, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Gordon T. Ledbetter, The Great Irish Tenor: John McCormack, Town House, 2003, (ISBN 1-86059-178-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]