Johann Gottfried Eichhorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eichorn.
image illustrant un historien
Cet article est une ébauche concernant un historien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Johann Gottfried Eichhorn (, Dörrenzimmern (Hohenlohe-Oehringen) - , Gœttingue), théologien et historien allemand.

Il fut successivement professeur de littérature orientale à Iéna (1775), conseiller d'État à Weimar (1783), professeur de philosophie à Gœttingue (1788); fut nommé directeur de la Société des sciences de Gœttingue en 1813, enfin conseiller privé du royaume de Hanovre en 1819. On le range au nombre des rationalistes chrétiens.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • De antiquis historiæ Arabum monumentis, 1775 ;
  • Histoire du commerce des Indes orientales avant Mahomet, 1775 ;
  • Introduction à l’Ancien Testament, 1780-1783 ;
  • Introduction au Nouveau Testament, 1804-1814 ;
  • Bibliothèque de littérature biblique, 1787-1801, 10 volumes in-8 ;
  • Histoire de la littérature depuis son origine jusqu'à nos jours, 1805-1810, inachevé ;
  • Histoire des trois derniers siècles, 1817-1818 ;
  • Histoire des Guelfes, 1817 ;
  • Histoire universelle, 1818-1820.

Son fils est Karl Friedrich Eichhorn.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.