Joëlle Scoriels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joëlle Scoriels
Naissance (44 ans)
Uccle, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Profession Animatrice de télévision

Joëlle Scoriels, née à Uccle le , est une animatrice de télévision belge. Elle a présenté Sans chichis, un magazine quotidien, diffusé sur la Deux (RTBF), pendant quatre ans, avant d’animer 69 minutes sans chichis, un talk show en direct et prime-time, sur la Deux également, un jeudi sur deux jusqu'en novembre 2019.

Elle présente désormais Tout le Baz’art, le magazine culturel d’Arte Belgique, diffusé également sur la Une.

Parcours[modifier | modifier le code]

Joëlle Scoriels a obtenu avec « grande distinction » une licence en philologie romane (filière linguistique) avant d'entreprendre la formation en dessin de l'ENSAV. Pendant une année d'assistanat à l'Université catholique de Louvain, elle commence sa carrière télévisuelle sur MCM Belgique. Elle y présente le Top 50 belge (2003), puis un agenda culturel intitulé Et si on sortait ? (2004-2005). De à , son émission Plus que la musique lui permet de combiner un agenda belge avec des interviews d'artistes internationaux. Elle anime ce programme sur un ton décalé et spirituel.

De à , elle a présenté l'émission d'humour de La Deux, Le meilleur de l'humour, qui compile des extraits de spectacles récents et des archives d'humour de la RTBF. Dans le cadre du Meilleur de l'humour, Joëlle Scoriels a coanimé en direct, avec Maureen Louys, le gala d'ouverture du 29e Festival du rire de Rochefort.

Joëlle Scoriels a également rejoint, de à , l'équipe des chroniqueurs de l'émission culturelle 50 degrés nord diffusée en début de soirée sur Arte Belgique (et rediffusée en fin de programme sur La Une).

En , Joëlle Scoriels rejoint Maureen Louys et Manu Champagne pour présenter en direct le Journal des Francos durant les Francofolies de Spa.

C'est au mois de que commence pour elle l'aventure Sans chichis, une émission quotidienne consacrée au lifestyle et au bien-être, diffusée à 17 h 30 sur la Deux : Joëlle Scoriels emmène des chroniqueurs sur un ton léger qui ne fait pas l'économie de la profondeur sur les sujets plus compliqués. Elle forme alors avec Adrien Devyver et Gerald Watelet un trio qui deviendra très populaire. Au fil des saisons, le format de l'émission a été revu, raccourci, dynamisé. Le succès du programme a valu que soient organisés une « Croisière Sans chichis » ou des concours d'envergure (des spectateurs ont ainsi gagné tout le financement et l'organisation de leur mariage, par exemple). Sans chichis s'interrompt en , au moment où Joëlle Scoriels part en congé de maternité. C'est l'émission Un gars, un chef (présentée par Adrien Devyver et Gerald Watelet) qui lui succédera dans la même case.

Joëlle Scoriels présente, de décembre 2012 à décembre 2019, 69 minutes sans chichis, une émission de prime-time, en direct, diffusée un jeudi soir sur deux. Elle y reçoit un invité célèbre, qui est soumis à un questionnement de plus en plus intimiste au fil de l'émission, mais aussi à des défis ludiques. Le format est émaillé de chroniques plus ou moins piquantes ou humoristiques. Guillermo Guiz y a fait ses armes pendant deux ans. En 2016-2017, ce sont Corentin Candi, Olivier Fraipont et Christophe Bourdon qui ont rejoint le projet. Dan Gagnon, lui, est le complice de la première heure. Parmi les invités fameux de 69 minutes sans chichis, on compte des personnalités aussi diverses que Johnny Hallyday, Delphine Boël, Michel Polnareff, Maurane, Lara Fabian, Elio Di Rupo, Michel Drucker, André Léonard, Christophe Dechavanne ou Michel Leeb.

De 2016 à 2020, Joëlle a animé avec succès les cérémonies des D6bels Music Awards, qui récompensent les meilleurs artistes du milieu musical belge. Il s'agit d'un ambitieux programme de 2 h 30, en direct, au cours duquel se succèdent des « lives » et la remise de trophées par des personnalités en vue.

Depuis mai 2020, elle présente l'émission culturelle Tout le Baz'Art[1].

Vie privée et engagement[modifier | modifier le code]

Joëlle Scoriels est la fille de l'artiste peintre Myriam Prist avec laquelle elle a posé en couverture de Ciné Télé Revue à l'occasion de la fête des mères en 2012.

Elle a deux enfants, Sacha né en , et Estelle, née le .

Depuis l'automne 2016, Joëlle Scoriels est devenue ambassadrice pour l'ONG belge SOS Faim, qui soutient les petits producteurs du Sud. Elle a séjourné au Sénégal, dans le Djoloff, pour réaliser un reportage sur la filière du lait chez les femmes peules. Auparavant, elle a été, deux années durant, la marraine de l'ONG belge Action Damien, avec laquelle elle a voyagé en Inde (fin 2014) et au Congo (fin 2015).

Actualités[modifier | modifier le code]

  • Au mois de mai 2020, Joëlle Scoriels a repris la présentation de l’émission bimensuelle Tout le Baz’art, qu’animait jusqu’alors Hadja Lahbib. Le programme de 26 minutes est diffusé sur Arte Belgique, et rediffusé sur la Une. Il consiste en une espèce de carte blanche artistique, confiée à une personnalité du monde culturel belge, qui, à son tour, fait découvrir aux spectateurs 4 ou 5 personnalités amies ou inspirantes. Dans ce cadre, Joëlle Scoriels a déjà pu accompagner les déambulations de Bouli Lanners, Philippe Geluck, Virginie Hocq, Bernard Yerlès, Saule, Alice on the Roof, Frédéric François, Johan Muyle,…
  • Depuis 2017, elle participe, une fois par semaine, à l’émission de radio « Entrez sans frapper », sur La Première, que présente Jérôme Colin. Elle y écrit une chronique linguistique plutôt fantaisiste, intitulée « La la langue ». Dans la même émission, elle participe également à la « Bagarre dans la discothèque », qui oppose deux chroniqueurs sur des questions plus ou moins farfelues, auxquelles il faut répondre par un choix de chanson.
  • On la retrouve également à l’écriture de « Alors on sort ? », un mini agenda culturel, diffusé tous les jours sur la Une autour du JT, et compilé le week-end dans une version longue agrémentée de plateaux.
  • Joëlle Scoriels anime aussi, de façon épisodique, diverses soirées spéciales, telles que le « warm-up » de la fête de la musique sur la Grand-Place, un grand prime culturel le 25 décembre 2020 sur la Une, ou la soirée consacrée aux 30 ans des Carnets du Bourlingueur que présentait Philippe Lambillon.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Élue « Personnalité TV préférée des Belges » en 2015[2], 2014 et 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]