Jeux Invictus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeux Invictus
Invictus Games
Description de l'image Invictus games logo cropped.png.
Généralités
Sport Athlétisme, tir à l'arc, haltérophilie, cyclisme sur route, volley-ball, natation, basket-ball en fauteuil roulant et rugby-fauteuilVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 2014
Organisateur(s) Invictus Games Foundation
Éditions 5
Nations 20 (en 2020)[1]
Participants 400 (en 2014)
Site web officiel invictusgamesfoundation.org

Palmarès
Meilleure nation Royaume-Uni
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Jeux Invictus de 2023

Les Jeux Invictus (en anglais : Invictus Games) sont une compétition multisports pour soldats et vétérans de guerre blessés et personnes en situation de handicap. S'inspirant des Jeux paralympiques, ils tirent leur nom du poème Invictus de William Ernest Henley[2] ; le slogan, I AM (« Je suis »), renvoie d'ailleurs aux deux derniers vers du poème (I am the master of my fate: I am the captain of my soul, soit « Je suis le maître de mon destin : je suis le capitaine de mon âme »)[3].

Les Jeux sont l'idée initialement du prince Harry de Galles. Il s'appuie sur les Warrior Games (« Jeux des Guerriers ») pour soldats et vétérans américains en situation de handicap et souhaite lancer un événement similaire mais de portée internationale[2].

Cinq éditions des Jeux ont lieu à ce jour : en 2014 à Londres (Royaume-Uni), en 2016 à Orlando (États-Unis), en 2017 à Toronto (Canada), en 2018 à Sydney (Australie) et en 2022 à La Haye (Pays-Bas). La prochaine édition aura lieu en 2023 à Düsseldorf (Allemagne).

Jeux de 2014[modifier | modifier le code]

Le prince Harry, duc de Sussex, inspirateur des Jeux Invictus.

Les premiers Jeux ont lieu à Londres du 10 au en utilisant notamment les sites des Jeux paralympiques d'été de 2012.

Ces Jeux sont retransmis en télévision sur la BBC au Royaume-Uni et relayés en France dans les journaux télévisés de France Télévisions.

Lieux[modifier | modifier le code]

Les sites suivants sont utilisés pour les Jeux Invictus 2014 :

  • Lee Valley Centre Athlétisme
  • Londres Véloparc
  • Here East
  • Centre aquatique de Londres
  • Copper Box Arena

Nations participantes[modifier | modifier le code]

Quatorze pays participent[2] : le Royaume-Uni et treize de ses alliés, dont l'Australie et les États-Unis. Ils envoient au total près de 400 athlètes (dont 130 pour le pays hôte).

L'Irak, invité à participer, n'envoie que des observateurs, avec l'espoir d'envoyer des athlètes soldats à des Jeux ultérieurs[4].

Cérémonie d'ouverture[modifier | modifier le code]

Les Jeux s'ouvrent en musique au Parc olympique, en présence du prince Henry de Sussex (qui y fait un discours d'inauguration), le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles, le duc de Cambridge , ainsi que du Premier ministre, David Cameron. Michelle Obama, Première dame des États-Unis, avait enregistré un message.

La cérémonie d'ouverture est marquée par un défilé militaire et un défilé des athlètes[2].

Épreuves sportives[modifier | modifier le code]

L'épreuve du 400 mètres hommes aux Jeux de 2014.

Neuf disciplines sportives sont au programme :

Le sponsor principal Jaguar Land Rover a également organisé un défi de conduite.

Concert de clôture des Jeux 2014[modifier | modifier le code]

Le concert de clôture a été diffusé sur BBC Two avec des commentaires de Clare Balding et Greg James. Le concert a été organisé par Nick Grimshaw et Fearne Cotton. Il contenait un show du groupe Foo Fighters et des chansons de James Blunt, Rizzle Kicks, Bryan Adams et Ellie Goulding.

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Résultats définitifs[5] :

  • Pays organisateur (Royaume-Uni)
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 54 28 29 111
2 Drapeau des États-Unis États-Unis 25 29 27 81
3 Drapeau de la France France 7 6 4 17
4 Drapeau de l'Australie Australie 5 10 6 21
5 Drapeau du Danemark Danemark 2 5 8 15
6 Drapeau de l'Italie Italie 2 1 1 4
7 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 7 3 11
8 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 0 2 0 2
8 Drapeau du Canada Canada 0 2 0 2
10 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 0 1 5 6
11 Drapeau de l'Estonie Estonie 0 1 1 2
12 Drapeau de la Géorgie Géorgie 0 0 2 2
13 Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan 0 0 0 0
- Total 96 92 86 274
Danemark contre États-Unis en rugby-fauteuil aux Jeux de 2016.

Jeux de 2016[modifier | modifier le code]

La deuxième édition des Jeux se tient en à Orlando, aux États-Unis. Les événements sportifs sur déroulent au Complexe ESPN Wide World of Sports. Outre les treize nations présentes aux Jeux précédents, l'Irak et la Jordanie y participent[6],[7].

États-Unis contre Pays-Bas en basketball en fauteuil roulant aux Jeux de 2016.

Jeux de 2017[modifier | modifier le code]

Les Jeux de 2017 sont accueillis par la ville de Toronto, au Canada, en septembre. Outre les quinze nations présentes aux Jeux de 2016, l'Ukraine et la Roumanie y participent[8].

Jeux de 2018[modifier | modifier le code]

Les Jeux de 2018 sont accueillis par la ville de Sydney, en Australie. 18 nations y participent.

Jeux de 2022[modifier | modifier le code]

Les Jeux de 2022 doivent initialement se dérouler entre le 9 et 2020 à La Haye, aux Pays-Bas, où la Belgique devait y prendre part pour la première fois[9]. Cependant, la pandémie de Covid-19 pousse les organisateurs à décaler les Jeux à 2021 avant de les repousser une nouvelle fois à 2022. Le , les Jeux sont ouverts pour six jours en présence du roi Guillaume-Alexandre des Pays-Bas.

Fondation des Jeux Invictus[modifier | modifier le code]

  • Sous le haut patronage du prince Harry, duc de Sussex
  • Président : Sir Keith Mills (ancien vice-président du comité d'organisation des Jeux olympiques et les Jeux paralympiques de Londres 2012)
Direction
  • Directeur général : Dominic Reid
  • Directeur des opérations : Rose Hall
Fiduciaires
  • Dave Hanson (ancien capitaine de la délégation britannique des Jeux Invictus 2014)
  • Debbie Jevans (ancien directeur du sport des Jeux olympiques et les Jeux paralympiques de Londres 2012)
  • Edward Lane Fox (secrétaire particulier du prince Henry)
  • Terry Miller (ancien directeur juridique pour le comité d'organisation des Jeux olympiques et des Jeux paralympiques de Londres 2012)
  • Guy Monson (fiduciaire de la Fondation royale du duc et de la duchesse de Cambridge et du prince Henry)
  • Mary Reilly (ancien membre du conseil du comité d'organisation des Jeux olympiques et des Jeux paralympiques de Londres 2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Competitors », sur invictusgames2020.com (consulté le )
  2. a b c d et e (en) « Prince Harry's Invictus Games open », sur BBC News,
  3. « The Invictus Games Story », sur Marianne.net (consulté le ).
  4. (en) « Harry to welcome Invictus captains » (version du 11 septembre 2014 sur l'Internet Archive), sur NT News, .
  5. « Results »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site officiel
  6. (en) le site officiel des Jeux Invictus de 2016
  7. «  La France se distingue aux Invictus Games  », sur Le Figaro,
  8. (en) le site officiel des Jeux Invictus de 2017
  9. « Invictus Games 2020 : Neuf athlètes belges pour une première participation », sur mil.be, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]