Saison 1 des Maîtres de l'horreur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 1 des Maîtres de l'horreur
Série Les Maîtres de l'horreur
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine Showtime
Diff. originale
Nb. d'épisodes 13

Chronologie

Cet article présente le guide des épisodes de la première saison de la série télévisée Les Maîtres de l'horreur.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : La Survivante[modifier | modifier le code]

Titre original
Incident On and Off a Mountain Road
Numéro de production
1 (1-1)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités

Bree Turner (la femme) et Angus Scrimm (l'homme de la cave)

Résumé détaillé
Une femme est attaquée par un tueur sanguinaire à l'endroit où elle vient d'avoir un accident de voiture en pleine nuit dans une forêt. Elle tente de lui échapper en le blessant et trouve refuge dans une maison sans savoir que celle-ci appartient au tueur. Elle arrive à s'en sortir grâce aux techniques de combat que son mari lui a appris.
Musique

Épisode 2 : Le Cauchemar de la sorcière[modifier | modifier le code]

Titre original
Dreams in the Witch House
Numéro de production
2 (1-2)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Dennis Paoli & Stuart Gordon, adapté d'une nouvelle de Lovecraft
Résumé détaillé
Un étudiant découvre un portail menant à une autre dimension où une sorcière l'oblige à commettre des actes barbares.
Musique

Épisode 3 : La Danse des morts[modifier | modifier le code]

Titre original
Dance of the Dead
Numéro de production
3 (1-3)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Dans un monde post-apocalyptique, des adolescents découvrent une forme particulière de divertissement dans un bar où les morts dansent.
Musique

Épisode 4 : Jenifer[modifier | modifier le code]

Titre original
Jenifer
Numéro de production
4 (1-4)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Steven Weber, d'après un comic de dix pages aussi intitulé Jenifer paru dans Creepy numéro 63 (juillet 1974), dessiné par Bernie Wrightson et écrit par Bruce Jones
Invités
Résumé détaillé
L'officier de police Frank Spivey sauve une jeune femme défigurée sur le point d'être assassinée par un homme apparemment fou. Il la ramène chez lui car elle n'a nulle part où aller. Il devient vite évident que la jeune fille l'obsède. Malgré son visage disgracieux, elle a en effet un corps et des cheveux très sensuels. Vite, le policier et la jeune femme ont des relations sexuelles. La femme de Frank ainsi que son fils préfèrent quitter la maison familiale quand ils aperçoivent Jenifer en train de manger le chat de la maison. Malgré les remontrances de Frank, Jenifer continue à tuer en dévorant la fille des voisins. Frank décide alors de la faire enlever par une personne travaillant dans un cirque des horreurs. Finalement, ce dernier n'arrive pas à l'enlever et Frank le retrouve à moitié dévoré, dans le réfrigérateur. Il décide alors de se réfugier avec Jenifer dans une cabane abandonnée au milieu des bois. Il trouve un travail dans un petit magasin familial tenu par une femme et son fils. Jenifer s'aperçoit que Frank a une certaine complicité avec cette femme. Probablement par jalousie, elle réussit à attirer le fils jusqu'à la cabane où elle commence à le dévorer. Quand Frank rentre, le jeune homme est déjà à l'agonie tandis que Jenifer continue de le manger. Frank décide alors de tuer Jenifer. Il l'emmène dans les bois pour la tuer avec une hache. Mais au moment où il s'apprête à l’exécuter, un garde forestier l'abat, tout comme lui avait abattu l'homme au début du film.
Musique
Commentaires
  • Deux plans de quelques secondes ont été coupés. Un plan où Jenifer prodigue une fellation à Frank et un deuxième plan où Jenifer dévore le pénis d'un jeune homme.

Épisode 5 : Chocolat[modifier | modifier le code]

Titre original
Chocolate
Numéro de production
5 (1-5)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Un homme ressent les émotions, les sons et voit à travers les yeux d'une femme qu'il n'a jamais rencontrée.
Musique

Épisode 6 : Vote ou crève[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vote ou crève.
Titre original
Homecoming
Numéro de production
6 (1-6)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Sam Hamm, inspiré de Death & Suffrage de Dale Bailey
Invités
Résumé détaillé
Alors que les États-Unis sont engagés dans une guerre, le président est en course pour se faire réélire lors des prochaines élections. Tandis que certains s'interrogent sur le bien-fondé de cet engagement, David Murch, le speech writer du président, affirme dans une émission télévisée qu'il voudrait voir les soldats américains tués en Irak revenir pour expliquer pourquoi ils se sont engagés. C'est alors que dans tout le pays les soldats américains tués dans les guerres passées reviennent d'entre les morts pour participer au vote et demander l'arrêt de la guerre.
Réception critique
L'hebdomadaire Village Voice décrit le film comme « aisément un des films politiques les plus importants sur l'ère George W. Bush »[1]. Un sentiment partagé par le New Yorker, qui déclare que le film est « le meilleur film politique sorti en 2005 »[2].

Épisode 7 : La belle est la bête[modifier | modifier le code]

Titre original
Deer Woman
Numéro de production
7 (1-7)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Des policiers enquêtent sur des assassinats apparemment provoqués par un animal aux pouvoirs spéciaux.
Musique

Épisode 8 : La Fin absolue du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Fin absolue du monde.
Titre original
Cigarette Burns
Numéro de production
8 (1-8)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Kirby Sweetman est un chercheur de bobines rares, surendetté, il doit trouver 200 000 dollars pour rembourser ses dettes et garder son théâtre indépendant qu'il avait acheté avec sa défunte femme. Un millionnaire cinéphile lui propose alors 200 000 dollars pour trouver le film "La Fin Absolue du Monde" de Hans Backovic, un film qui le fascine. Projeté une seule fois, la salle a brûlé après que les spectateurs aient été pris de folies suicidaires et meurtrières.
Musique

Épisode 9 : La Cave[modifier | modifier le code]

Titre original
Fair Haired Child
Numéro de production
9 (1-9)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Une fille est séquestrée et enfermée dans une cave avec un garçon. Elle découvre qu'elle sera la victime d'un rite macabre.
Musique

Épisode 10 : Liaison bestiale[modifier | modifier le code]

Titre original
Sick Girl
Numéro de production
10 (1-10)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Deux jeunes filles tombent amoureuses, mais un insecte dangereux que possède l'une d'entre elles risque de mettre en péril leur vie et leur amour.
Musique

Épisode 11 : Serial Autostoppeur[modifier | modifier le code]

Titre original
Pick Me Up
Numéro de production
11 (1-11)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Résumé détaillé
Deux serial killers se retrouvent à chasser le même groupe de touristes perdus sur les routes de l'Amérique profonde.
Musique

Épisode 12 : Les Amants d'outre-tombe[modifier | modifier le code]

Titre original
Haeckel's Tale
Numéro de production
12 (1-12)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Mick Garris & Clive Barker "Dark Delicacies: Original Tales of Terror and the Macabre"
Résumé détaillé
Au XVIIIe siècle, un homme vient à la rencontre d'une vieille femme et lui demande de ressusciter sa bien-aimée. C'est alors qu'elle lui raconte une ancienne histoire d'amour et de mort.
Musique

Épisode 13 : La Maison des sévices[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Maison des sévices.
Titre original
Imprint
Numéro de production
13 (1-13)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Daisuke Tengan, d'après le roman Bokkê, kyôtê du japonais Shimako Iwai
Invités
Résumé détaillé
Au XIXe siècle, un Américain se retrouve au Japon pour retrouver la femme qu'il aime. Il arrive sur une mystérieuse île où se trouve une maison close gardant de lourds secrets.
Musique
Commentaires

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dante's Inferno », sur Village Voice, (consulté le 23 mars 2010) : « easily one of the most important political films of the Bush II era »
  2. « The Film File: Homecoming », sur The New Yorker, (consulté le 23 mars 2010) : « the best political film of 2005 »

Liens externes[modifier | modifier le code]