Jendouba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jendouba
Grande artère de Jendouba
Grande artère de Jendouba
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Jendouba
Délégation(s) Jendouba Sud
Jendouba Nord
Maire Jaouhar Triki[1]
Code postal 8100
Démographie
Gentilé Jendoubien
Population 43 997 hab. (2004[2])
Densité 4 458 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 30′ 02″ N 8° 46′ 51″ E / 36.50046, 8.78073736° 30′ 02″ Nord 8° 46′ 51″ Est / 36.50046, 8.780737
Altitude 141[3] m
Superficie 987 ha = 9,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Jendouba

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (relief)

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Jendouba

Jendouba (جندوبة Prononciation du titre dans sa version originale Écouter), nommée Souk El Arba jusqu'au 30 avril 1966[4], est une ville du Nord-Ouest de la Tunisie située à 154 kilomètres de Tunis et à 50 kilomètres de la frontière algéro-tunisienne.

Elle se trouve dans la vallée de la Medjerda au centre d'une plaine fertile.

Chef-lieu du gouvernorat qui porte son nom, elle constitue une municipalité de 43 997 habitants[2] à la tête d'une agglomération de 112 792 habitants[5] en 2004, ce qui fait d'elle la plus importante aire urbaine du Nord-Ouest tunisien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héritière de l'antique cité de Bulla Regia, le noyau de la ville moderne de Jendouba a commencé à prendre naissance autour de la gare ouverte peu avant l'instauration du protectorat français le . La ville se développe, dans un premier temps, du côté nord de la ligne de chemin de fer puis s'étend peu à peu vers le sud.

Son nom originel de Souk El Arba, soit « marché du mercredi », est lié directement au jour du marché hebdomadaire qui se tenait chaque mercredi[6].

Culture[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

À quelques kilomètres de la ville se trouve le site archéologique de Bulla Regia qui abrite un musée. Un autre site archéologique, Chemtou, abrite lui aussi un musée, se trouve dans le voisinage de la ville, sur la route de Ghardimaou.

Festivals[modifier | modifier le code]

La saison culturelle est marquée, chaque année, par le Festival de Bulla Regia et le Festival de la médina de Jendouba.

Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville abrite le siège de l'Université de Jendouba, une faculté des sciences juridiques, économiques et de gestion, un Institut supérieur des sciences humaines, un Institut supérieur des études technologiques, un centre de langues et de certifications ainsi qu'une école de santé.

Cinq lycées secondaires complètent le dispositif : le lycée Nouvel Ère, le lycée Khemaïs Elhajri, le lycée 9-Avril, le lycée Liberté et le lycée de la Route de l'environnement.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Jendouba et de sa région est historiquement fondée sur la céréaliculture, l'élevage, les cultures maraîchères et l'arboriculture[réf. nécessaire], même si on assiste depuis la création des zones industrielles de Bulla Regia et El Ertiah à une industrialisation progressive de Jendouba et son agglomération.

Transport[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Jendouba abrite le club omnisports professionnel de Jendouba Sports et divers clubs amateurs ou semi-professionnels actifs dans de nombreuses disciplines.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Décret du 10 juillet 2012 portant modification du décret du 8 avril 2011 relatif à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°56, 17 juillet 2012, p. 1664-1665
  2. a et b « Recensement de 2004 au niveau municipal », sur ins.nat.tn (consulté le 29 janvier 2016)
  3. (en) « Coordonnées géographiques de Jendouba », sur dateandtime.info (consulté le 29 janvier 2016)
  4. « Décret du 30 avril 1966 portant changement du nom de la commune de Souk El Arba », Journal officiel de la République tunisienne, no 20,‎ 3-6 mai 1966, p. 729 (lire en ligne)
  5. « Recensement de 2004 au niveau des délégations », sur ins.nat.tn (consulté le 29 janvier 2016)
  6. « Aperçu historique », sur commune-jendouba.gov.tn (consulté le 29 janvier 2016)