Jelle Wallays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jelle Wallays
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (28 ans)
RoulersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2005-2007 Jonge Renners Roeselare
2008-2010 Beveren 2000[1]
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 classique
Paris-Tours 2014

Jelle Wallays (né le à Roulers) est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe Lotto-Soudal. Il a notamment remporté Paris-Tours espoirs en 2010[2] et Paris-Tours en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jelle Wallays aux Quatre Jours de Dunkerque 2011.

Jelle Wallays naît le à Roulers en Belgique. Il a un frère cadet, Jens, également coureur cycliste[3].

Jelle Wallays remporte en 2007 dans la catégorie juniors une étape de la Course de la Paix juniors. Durant la saison 2009, il roule pour l'équipe amateur belge Beveren 2000-Quick Step. Il termine entre autres, cinquième de Paris-Roubaix espoirs et s'adjuge la course d'un jour Zillebeke-Westouter-Zillebeke.

En 2010, il gagne Gand-Staden, le Grand Prix Criquielion et une étape du Tour de Namur. En fin de saison, il remporte sa première grande course, Paris-Tours espoirs. Il participe aux championnats du monde sur route des moins de 23 ans en 2009, où il abandonne[4], et en 2010, où il se classe 60e[5]. En fin de saison 2010, il roule pour l'équipe continentale professionnelle belge Topsport Vlaanderen-Mercator comme stagiaire.

Il signe pour la saison 2011 dans l'équipe belge en tant que coureur professionnel cette fois[6]. Quatrième de la Course des chats en mars, il se classe ensuite 14e des Quatre Jours de Dunkerque et 12e du Ster ZLM Toer. À la fin du mois de juin, il prend la troisième place du championnat de Belgique sur route, derrière Philippe Gilbert et Gianni Meersman.

En , il termine troisième de l'Internationale Wielertrofee Jong Maar Moedig. Il remporte par la suite le Circuit du Houtland et la 108e édition de Paris-Tours devant le coureur français Thomas Voeckler après une échappée de plus de 230 kilomètres[7],[8].

En 2015, son frère Jens le rejoint dans l'effectif de l'équipe Topsport Vlaanderen-Baloise. Jelle Wallays remporte le 25 mars À travers les Flandres[3]. Il attaque un petit groupe de trois autres coureurs à un kilomètre de l'arrivée et passe la ligne avec son coéquipier Edward Theuns à quelques mètres derrière lui[9]. Un peu plus tard dans l'année il gagne le Grand Prix Criquielion devant Jef Van Meirhaeghe et Thomas Vaubourzeix. En fin de saison il s'adjuge le Duo normand avec son coéquipier Victor Campenaerts puis signe quelques jours plus tard un contrat avec la formation Lotto-Soudal[10].

En 2017 il est sélectionné pour participer aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[11]. Il chute au cours de la quatrième étape du Tour d'Espagne 2017. Il finit ce Grand Tour malgré plusieurs fractures diagnostiquées après la course[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Podium de l'édition 2014 de l'Internationale Wielertrofee Jong Maar Moedig : Loïc Vliegen (2e), Gijs Van Hoecke (1er) et Jelle Wallays (3e).

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Podium de l'édition 2015 du Grand Prix Criquielion : Jef Van Meirhaeghe (2e), Jelle Wallays (1er) et Thomas Vaubourzeix (3e).

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI Europe Tour 552e[14] 289e[15] 187e[16] 492e[17] 163e[18] 24e[19]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jelle Wallays », sur beveren2000.be (consulté le 10 octobre 2010)
  2. Paris-Tours espoirs : Classement sur directvelo.com
  3. a, b et c « Fiche de Jelle Wallays », sur http://www.siteducyclisme.net/
  4. (en) « Sicard wins world Under 23 road title », sur http://www.cyclingnews.com/, (consulté le 7 juillet 2011)
  5. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur http://www.cyclingnews.com/, (consulté le 7 juillet 2011)
  6. « Topsport engage trois jeunes Belges », sur http://www.cyclismactu.net/,
  7. « Wallays frustre Voeckler », sur https://www.lequipe.fr/, (consulté le 12 octobre 2014)
  8. Baptiste Bouthier, « Wallays crucifie Voeckler après 200 bornes », sur http://www.velochrono.fr/, (consulté le 12 octobre 2014)
  9. « Wallays wins Dwars door Vlaanderen », Cyclingnews.com, Future plc,‎ (lire en ligne)
  10. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 2 septembre 2015)
  11. Dominique Turgis, « Championnat d'Europe : La sélection belge », sur directvelo.com, (consulté le 26 juillet 2017)
  12. « Wallays a terminé la Vuelta avec plusieurs fractures », sur rtbf.be,
  13. James Odvart, « Internationale Wielertrofee Jong Maar Moedig 2014 : classement », sur directvelo.com, (consulté le 17 octobre 2014)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :