Jean de Roblès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

À la fin du XVIe siècle, Jean de Roblès, aussi appelé Don Juan de Roblès, d'origine portugaise, est un seigneur des Pays-Bas espagnols.

Il fut baron de Billy, seigneur de Santes, Wevelgem, gouverneur et grand bailli de Courtrai, capitaine général des villes et châtelenies de Lille, Douai et Orchies [1] et comte d'Annapes.

Son père, Gaspard de Roblès[2], sieur de Billy, était fils de la nourrice de Philippe II d'Espagne ; il fut page du prince d'Orange, puis colonel d'un régiment d'infanterie, gouverneur de Philippeville en Wallonie. Appuyé par Viglius Van Aytta, il devint gouverneur de la Frise et succomba au siège d'Anvers soutenu par Alexandre de Parme.

Sa mère était Jeanne de Saint-Quentin[3]. Sa femme était Marie de Liedekerke[3].

Jean de Roblès, gouverneur de Lille, rachète le château de la mairie d'Annappes à Marguerite Le Preud'homme, dont le frère Charles Le Preud'homme, dernier maire et seigneur d'Annappes, est mort sans génération en 1588[3]. Le 19 avril 1605, les archiducs Albert et Isabelle, princes souverains des Pays-Bas espagnols, élèvent la seigneurie d'Annappes en comté au profit de Jean de Roblès, ce qui lui donne le titre de comte d'Annappes[4],[3].

Il meurt en 1621. Il est inhumé dans l'église Saint-Sébastien d'Annappes près de sa mère[5],][3]. Le comté resta dans la famille de Roblès jusqu'à ce qu'elle s'éteind sans alliance en 1710. La comté d'Annappes passa alors à la famille de Lannoy par donation d'Antoinette de Roblès à son mari Robert Lamoral, comte de Lannoy.

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

Pierre Leman, Alain Lottin, Histoire de Villeneuve d’Ascq, 1982

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de Frédéric Perrenot, sieur de Champagney, 1573-1590 - Numéro 6; Numéro 39 de Société de l'histoire de Belgique ; Frédéric Perrenot de Granvelle Champagney (seigneur de), Aimé Louis Philémon Robaulx de Soumoy - Éditeur : Société de l'histoire de Belgique, 1860
  2. Gaspard de Roblès
  3. a b c d et e « Ascq sous Charlemagne en l'an 800 », Appendice, Quelques notes historiques sur les communes voisines, Annappes, pages 273 à 279, Essai de l'histoire d'Ascq et de ses environs, Pierre Delebart, Imprimerie R. Boulonnais, Ascq, 1952.
  4. Bulletin de la Commission historique du département du Nord, Volume 6 - 1862
  5. Repères Chronologiques, Société Historique de Villeneuve d'Ascq et du Mélantois, http://asso.nordnet.fr/shvam/chronologie.htm