Jean Vignaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vignaud.
Jean Vignaud
Les Amours d'Héloïse et d'Abeilard.jpg

Abélard et Héloïse surpris par Fulbert (1819), Joslyn Art Museum, Omaha, Nebraska.

Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jean Vignaud, né à Beaucaire (Gard) en 1775 et mort à Nîmes le , est un peintre d’histoire et un portraitiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Vignaud est l'élève de Jacques-Louis David.

Il est directeur de l’École de dessin de Nîmes.

Il expose un grand nombre de portraits tous les ans de 1808 à 1824. Ses tableaux les plus notables exposés au Salon sont : la Mort de Lesueur, peintre, (1812), le Christ apparaissant à la Madeleine sous l’habit d’un jardinier (1817)[1], la Fille de Jaïre (1819), Amphion apprend de Mercure à jouer de la lyre, la Fuite en Égypte (1824).

Vignaud obtient deux médailles, en 1812 et en 1817.

Son frère aîné, le peintre Antoine Vignaud, né en 1773 à Beaucaire, dont la notoriété est restée locale, a peint un retable dans la chapelle du Sacré-Cœur de l'église saint-Paul.

Source[modifier | modifier le code]

  • Charles Gabet, Dictionnaire des artistes de l’école française, au XIXe siècle, Vergne, 1831, p. 691.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tableau commandé pour la cathédrale de Nîmes.

Liens externes[modifier | modifier le code]