Jean Delaveyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Delaveyne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Le PecqVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Mouvement
Distinction

Jean Delaveyne, né le 22 mai 1919 à Marolles-en-Hurepoix (Essonne) et mort le 25 novembre 1996 au Pecq (Yvelines), est un chef cuisinier français. Cuisinier très créatif, il fut un pionnier de la Nouvelle cuisine, ainsi que le pygmalion de certains grands chefs, tels que Michel Guérard, Joël Robuchon, Alain Senderens, Claude Peyrot ou encore Jacques Chibois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Apprentissage[modifier | modifier le code]

Jean Delaveyne entra en tant qu'apprenti pâtissier à l'âge de 12 ans chez le traiteur-pâtissier Thomas à Saint Maurice, le 20 juillet 1931[1]. Diplôme en poche, il fit le tour des cuisines parisiennes avant de s'engager dans l'armée à la suite de la Seconde Guerre mondiale[2].

En 1952, il reçut le titre de Meilleur ouvrier de France pâtissier.

Le Camélia de Bougival[modifier | modifier le code]

En 1957, il s'installa au restaurant Le Camélia de Bougival dans lequel il connut très vite le succès. Servant une cuisine originale et légère, il acquit une première étoile au guide Michelin en 1963, puis la seconde en 1972, mais n'obtint jamais la récompense suprême car on lui reprochait une cuisine trop aléatoire[3].

Pionnier de la Nouvelle cuisine dans sa façon d'alléger le répertoire classique, il fit preuve d'une très grande créativité dès le début des années 1970, grâce notamment à une maîtrise technique exceptionnelle et une grande ouverture d'esprit.

Plats réputés[modifier | modifier le code]

  • Poularde aux concombres (1970)[4]
  • Salade d'écrevisses à la pimprenelle (1972)
  • Civet de langouste (1972)
  • Cassolette de brochet aux nouilles (1972)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Éloge de Jean Delaveyne par Norbert Vannier », sur Académie Culinaire de France
  2. « Jean Delaveyne Présentation », sur Les Toques Françaises
  3. « Delaveyne, un maître cuisinier disparaît »
  4. « Le Camélia de Bougival dans les bonnes tables du week-end », Le Nouveau Guide Gault Millau, no 13,‎
  5. « Les 50 bonnes tables à la campagne », Le Nouveau Guide Gault Millau, no 36,‎