Jean-Pierre Lecaudey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Lecaudey
Image dans Infobox.
Jean-Pierre Lecaudey, à Saint-Rémy-de-Provence, le 8 septembre 2007.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instruments
Orgue (en), pianoVoir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Pierre Lecaudey (né le à Saint-Brieuc) est un organiste et pianiste et français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Lecaudey commence très tôt l'étude du piano, puis entre au conservatoire d'Aix-en-Provence en 1977 (classe de M. Jean Costa) où il obtient sa médaille d'or en 1980. Privilégiant les études d'orgue, il se perfectionne auprès de Xavier Darasse au CNR de Toulouse. En 1982, puis 1983, lui sont décernés à l'unanimité du jury une médaille d'or, puis un premier prix de perfectionnement.

En , il remporte également le premier prix du deuxième Concours international de Toulouse pour ses interprétations de la musique symphonique française.

Depuis 1983, sa carrière de concertiste l'a amené à se produire dans de nombreux festivals, ainsi qu'à donner plus de cinq cents concerts ou récitals en France, en Europe et en Amérique du Nord.

Il est régulièrement invité aux États-Unis pour donner des Master Class sur la Musique Française tant ancienne que romantique ou moderne. Il est d'ailleurs considéré comme l'un des plus brillants représentants de l'école d'orgue française, qu'il interprète volontiers à travers les œuvres de Marcel Dupré, Maurice Duruflé, Ermend Bonnal, Jehan Alain, Olivier Messiaen, Xavier Darasse, Charles Chaynes, Jacques Charpentier, Jean-Pierre Leguay...

Soliste de Radio France, il enregistre fréquemment de la littérature pour orgue sur les instruments les plus prestigieux.

Sa discographie lui vaut également des critiques très élogieuses qui reconnaissent en lui un interprète de tout premier plan. Par exemple, le critique Hervé Elie le qualifie "d'interprète idéal" d'Ermend Bonnal en mars 1996 dans Le Monde de la Musique, qui lui donne son Choc pour son intégrale de Bonnal. Cette récompense lui est à nouveau attribuée en pour la musique de chambre avec piano du même auteur. Il a obtenu 5 Diapasons, pour ses disques de présentation des orgues de Lagrasse et Forcalquier, ainsi que pour ses Sonates en Trio de Jean Sébastien Bach.

Sa réputation de grand interprète du répertoire symphonique et moderne se double maintenant de celle du répertoire baroque, notamment J.S. Bach, Dietrich Buxtehude ou bien Nicolas de Grigny, Louis-Nicolas Clérambault et tous les maîtres français des XVIIe et XVIIIe siècles, qu’il joue régulièrement depuis dix ans. Pour célébrer le 250e anniversaire de la mort de Johann Sebastian Bach (†1750), il interpréta, en douze concerts de janvier à , l’œuvre pour orgue intégral de ce compositeur.

Depuis 1985 il est titulaire des grandes orgues de la Collégiale Saint-Martin de Saint-Rémy-de-Provence. En tant que tel il est la force motrice du festival d’orgue "Organa", plate-forme internationale où se rencontrent tous les étés des organistes de renommée internationale.

En tant que pianiste, il mène une intense activité de chambriste avec violon, violoncelle ou flûte, avec une prédilection pour la sonate romantique (Brahms, Franck, Fauré...)

Également chef d'orchestre, il a dirigé pendant dix ans l'Ensemble Orchestral des Bouches-du-Rhône, dans un répertoire allant des symphonies de Mozart aux œuvres d'aujourd'hui en passant par les grandes pièces de Ravel ou Debussy.

Il est également professeur d'Harmonie, d'Harmonie au clavier, d'Orchestration au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) d'Avignon.

Discographie[modifier | modifier le code]

Une discographie se trouve sur le site de France Orgue (consulté en ).

Sources[modifier | modifier le code]

Toute l’information de cet article est basée sur les sites d’Organa et de l’Orgue en Avignon (consultés en ).