Jean-Pierre Denis (journaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Pierre Denis
SSF2014 - Jean-Pierre Denis.jpg
Jean-Pierre Denis aux Semaines sociales de France 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jean-Pierre Denis est un journaliste, écrivain et poète français et catholique, né le [1]. Directeur de la rédaction de l’hebdomadaire La Vie, qui cible un public chrétien, dont l'obédience politique est généralement considérée comme étant à gauche. Il participe comme chroniqueur ou comme invité à de nombreuses émissions de radio ou de télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Toulousain d'origine, (il raconte dans Nos enfants de la guerre que sa mère et sa tante, juives, ont été protégées et sauvées dans un couvent de l'Aveyron par Marguerite Roques et Denise Bergon, avec l'appui de Monseigneur Saliège), il fait ses études au Lycée Saint-Sernin, y est primé pour un journal lycéen (La Loupe), et est reçu à Sciences Po Paris. Il devient journaliste, et après un passage en Asie, il travaille pour Europe 1 et Le Monde des religions.

Journaliste, mais aussi écrivain et poète, Jean-Pierre Denis, est entré comme journaliste à La Vie en 1996. Il est devenu directeur de la rédaction de l'hebdomadaire La Vie. en 2006. Il est aussi directeur de la rédaction du mensuel Prier et du nouveau mensuel Histoire et Civilisations en partenariat avec National Geographic.

Spécialiste du fait religieux, Il a été président de l’association des journalistes de l’information religieuse (AJIR) jusqu’en 2004.

Il a créé les États généraux du christianisme en , à Lille, grand forum annuel qui a eu lieu à Lille, Strasbourg, Lyon et qui aura lieu en à nouveau à Strasbourg et qu'il dirige toujours actuellement.

Il participe régulièrement comme chroniqueur ou comme invité à de nombreuses émissions de radio ou de télévision. Il a publié notamment Nos enfants de la guerre (Seuil, Mars  2002), et Pourquoi le christianisme fait scandale (Seuil sept 2010), réédité dans la collection Points en juin 2012 après avoir suscité un très large débat.

À la suite de Dans l'éblouissant oubli (Ad Solem, ), Manger parole (Ad Solem ) il sort un nouveau recueil de poésies  Me voici forêt (éditions Le passeur) 2014.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denis, Jean-Pierre (1967-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 41211-frfre (consulté le 17 mars 2018)
  2. Pierre Dharréville, « Pierre Dharréville a lu Jean-Pierre Denis Des mots de justes », L'Humanité, 17 juin 2002
  3. Denis Slagmulder, « Elle a tendu la main aux Juifs », La Dépêche du Midi, 4 mars 2012
  4. Dans l’éblouissant oubli… Ce titre, d’une merveilleuse sonorité
  5. Monique Petillon, « Dans l'éblouissant oubli de Jean-Pierre Denis », Le Monde, 12 août 2010
  6. Jean-Pierre Denis, éloge d’une contre-culture : le christianisme
  7. Dominique Greiner, « Les défis et les chances d'un christianisme minoritaire », La Croix, 26 septembre 2010
  8. Stéphanie Le Bars, « Pourquoi le christianisme fait scandale, de Jean-Pierre Denis : chrétiens, parlez haut ! », Le Monde, 9 septembre 2010
  9. Catherine Coroller, « L’église au seuil de la reconversion », Libération, 13 novembre 2010
  10. François-Xavier Maigre, « Exaltation. Manger Parole de Jean-Pierre Denis », La Croix, 29 novembre 2012
  11. Émilie Eyzat, « Anaphores et enjambements », Le Point, 23 août 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]