Jean-Philippe Ould Aoudia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Philippe Ould Aoudia
Jean-Philippe Ould-Aoudia (22e Maghreb des Livres, Paris, 13 et 14 février 2016).jpg

Jean-Philippe Ould-Aoudia en 2016

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Conflit

Jean-Philippe Ould Aoudia (Alger, Algérie, 4 septembre 1941[1]) est un historien[2] et écrivain français.

Son père, Salah Henri Ould Aoudia, fut l'un des six inspecteurs des Centres sociaux éducatifs assassinés par l'OAS le 15 mars 1962[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 2015: Deux fers au feu. De Gaulle et l’Algérie : 1961, suivi de Un crime d’État : Paris, 23 mai 1959, Jean-Philippe Ould Aoudia, éd. Tiresias, 160 pages, 16 €, (ISBN 2-915293-88-0)
  • 2006: La bataille de Marignane, 6 juillet 2005: la République, aujourd'hui, face à l'OAS. Jean-Philippe Ould Aoudia. éditions Tirésias.
  • 2001: Un élu dans la guerre d'Algérie. Jean-Philippe Ould Aoudia. éditions Tirésias.
  • 1996: Un enlèvement en Kabylie. Jean-Philippe Ould Aoudia. éditions Tirésias.
  • 1994: Autopsie d'un assassinat. Jean-Philippe Ould Aoudia ; préface d'Emmanuel Robles. Alger: ENAP/ENAL.
  • 1992: L'assassinat de Château-Royal. Jean-Philippe Ould Aoudia ; Pierre Vidal-Naquet. Éditions Tirésias.

Notes et références[modifier | modifier le code]