Jean-Michel Vappereau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Michel Vappereau
Jean-Michel Vappereau.jpg
Jean-Michel Vappereau en 2016.
Biographie
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Jean-Michel Vappereau est un psychanalyste français proche de Jacques Lacan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Lacan s'est entouré dans les années 1970 de jeunes mathématiciens comme Pierre Soury et Jean-Claude Terrasson, dans la perspective d'étudier la topologie via le calcul et le dessin : il s'agissait de pratiquer une écriture mathématique non arithmétique ni algébrique classique pour l'étude de variétés de petites dimensions : les graphes (dimension 1), les surfaces (dimension 2) et les nœuds (plongés dans un espace de dimension 3).

En 1971, Jean-Toussaint Desanti, pressé de questions par Lacan à propos des mathématiques, lui présente Jean-Michel Vappereau. L'étudiant achève en 1972 une maîtrise en mathématiques à Paris 7 et met fin à ses études universitaires pour se consacrer à sa nouvelle passion[1],[2]. En 1982, il soutient un DEA en psychanalyse à l'université de Vincennes, sous la direction de François Regnault[2]. Il devient ensuite psychanalyste[1].

Jean-Michel Vappereau, dont Élisabeth Roudinesco souligne le rôle[3], s'attache notamment à utiliser, en théorie de la psychanalyse, des fragments de logique, de topologie et de théorie des nœuds[4],[5].

Il est particulièrement cité pour avoir mis en vente en juin 2006, malgré l'opposition de la famille Lacan[6], 114 dessins et lettres de Jacques Lacan dont il est le dépositaire[7]. Le catalogue dont Roland Dumas, avocat de Lacan, rédige l'avant-propos et Jacques Roubaud la préface, intitulé L'Œuvre graphique et manuscrits, est édité à 3 500 exemplaires, vendus 15 .

Jean-Michel Vappereau enseigne dans son association[8], à Paris de 1982 à 2015 et à Buenos Aires depuis 2015[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Fascicules de résultats[modifier | modifier le code]

  • Essaim : Le groupe fondamental du nœud (en), Paris, Point Hors Ligne et Topologie En Extension[8], coll. « fascicule de résultats » (no 1), , en cartel avec Marc Berri, Michel Bertheux, Laurence Descubes, Patrice Kirchhofer.
  • Étoffe : Les surfaces topologiques intrinsèques, Paris, Topologie En Extension[8], coll. « fascicule de résultats » (no 2), (lire en ligne)
  • Nœud : La théorie du nœud esquissée par J. Lacan, Paris, Topologie En Extension[8], coll. « fascicule de résultats » (no 3), , 383 p. (ISBN 978-2950305015, lire en ligne)

Ouvrage collectif[modifier | modifier le code]

M. Bertheux, G.-R. Saint-Arnaud, N. Sottiaux et J.-M. Vappereau, Lu : Le pliage du schéma de Freud, Topologie En Extension[8], Paris, 1998

Autres textes et articles[modifier | modifier le code]

  • « Surmoi », Jean-Michel Vappereau, Encyclopædia Universalis, 1988, vol. XXI, p. 885-889 [aperçu en ligne].
  • « Début de la lecture des Écrits de Jacques Lacan », Cahiers de lectures freudiennes, Lysimaque, no 5,‎ , p. 25-44
  • « La voix parle d'elle-même », La voix, Actes du colloque d'Ivry du 23 janvier 1988, p. 127-135.
  • (de) « Von der Optik Lacans zu seiner Topologie », dans Die Erfindung der Gegenwart, Wien, Daedalus-Stroemfeld/Roterstern, 1990, p. 282-285.
  • « Graphes de lignes et quotient de graphes », La lettre de topologie, 1re série, 1991-1992.
  • « La coupure en théorie des surfaces » (surfaces topologiques intrinsèques), La lettre de topologie, travaux sur les surfaces, 1992.
  • « Folie et causalité psychique », Cahiers de lectures freudiennes, Lysimaque, no 23, février 1993, p. 17-21.
  • « ( 4 = 3 ), La théorie de l'identification selon Freud », paru en feuilleton dans Bulletin de Dimensions freudiennes, no  11, 12, 13, 1993.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mirta Benitez, Ariel Pernicone et Michel Sauval, « Entretien avec Jean-Michel Vappereau », sur fort-da.net, .
  2. a et b Jean-Michel Vappereau, curriculum vitae publié sur gaogoa.free.fr puis archivé sur Wikiwix.
  3. É. Roudinesco, Jacques Lacan : esquisse d'une vie, histoire d'un système de pensée, Fayard, 1993.
  4. J.-M. Vappereau, Nœud : la théorie du nœud esquissée par J. Lacan (voir supra).
  5. Paul-Éric Langevin, Notes et dessins de théorie des nœuds, d'après Jean-Michel Vappereau, sur le site Interdisciplinarité, 2015.
  6. Clarisse Fabre, « Jacques Lacan entre dans le marché de l'art », sur Le Monde, .
  7. Roland Dumas : « [Jacques Lacan] remit un jour l’ensemble de ses écrits à Jean-Michel Vappereau, dessins, chiffres, réflexions. » in Patrick Valas, « Jacques Lacan pour Jean-Michel Vappereau », sur valas.fr, 28/11/2009 et 17/9/2011.
  8. a b c d et e « Topologie En Extension », sur etopologie.free.fr.
  9. (es) « Topologia En Extension de Buenos Aires Argentine », sur www.teebuenosaires.com.ar.

Liens externes[modifier | modifier le code]