Étienne Ghys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étienne Ghys
Description de cette image, également commentée ci-après

Étienne Ghys en 2007

Naissance (62 ans)
Lille (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Domaines Mathématiques
Institutions École normale supérieure de Lyon
Distinctions Prix Servant, Médaille d'argent du CNRS

Étienne Ghys est un mathématicien français né le à Lille, directeur de recherche à l'École normale supérieure de Lyon. Il est connu pour sa recherche en géométrie et sur les systèmes dynamiques, ainsi que pour ses travaux de vulgarisation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne Ghys est élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (sciences) (1974) et est agrégé de mathématiques. Il suit les cours de Jean Giraud à Normale sup et d'Henri Cartan à la faculté de sciences d'Orsay[1], puis fait son doctorat en 1979, en soutenant une thèse sur les actions localement libres du groupe affiné[2] sous la direction de Gilbert Hector[3]. Il est coopérant scientifique à l'Instituto de Matemática Pura e Aplicada, à Rio de Janeiro (1979-1981)[1]. Il soutient en 1986 une habilitation à diriger des recherches intitulée Systèmes dynamiques et feuilletages[4]. Il est depuis 1988, directeur de recherche au CNRS à l'UMPA, unité de mathématiques pures et appliquées de l'École normale supérieure de Lyon. Il est également membre de l'Académie des sciences depuis 2004.

Étienne Ghys est marié et père de deux enfants.

Travaux de vulgarisation[modifier | modifier le code]

Il est auteur avec Aurélien Alvarez et Jos Leys de Dimensions : une promenade mathématique[5], film de mathématiques en images de synthèses qui a reçu le prix d'Alembert en 2010, ainsi que de Chaos : une aventure mathématique[6]. Il est également fondateur et rédacteur en chef de 2009 à 2014 de la revue en ligne Images des mathématiques, soutenue par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), qui fait découvrir au plus grand nombre la recherche mathématique contemporaine et son environnement. Il participe à la création de la Maison des mathématiques et de l’informatique de Lyon en 2012[7] et est membre du comité scientifique de l'École d'été internationale en mathématiques pour jeune étudiants[8].

Recherche[modifier | modifier le code]

Ses domaines de recherche et de publication sont principalement la géométrie et les systèmes dynamiques ; parmi ses articles de vulgarisation de géométrie figure sa description du ballon officiel de la Coupe du monde de football 2014, le Brazuca, qui peut être vu comme un cube composé de six « faces » toutes identiques[9].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Servant de l'Académie des Sciences de Paris, 1990.
  • Conférencier invité à l'ICM de Kyōto, 1990.
  • Médaille d'argent du CNRS, 1991.
  • Membre correspondant de l'Academia Mexicana de Ciencias (en), 2002.
  • Conférencier plénier à l'ICM de Madrid, 2006.
  • Prix Clay de diffusion des mathématiques 2015. Ce prix, distribué pour la première fois en 2015, lui est attribué pour « ses contributions personnelles importantes à la recherche mathématiques et ses travaux remarquables pour la promotion des mathématiques ».

Services à la communauté[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Étienne Ghys, La Théorie du chaos, Paris, De Vive Voix, (ISBN 978-2846841078) — CD Audio, Collection L'Académie raconte les sciences.
  • Henri Paul de Saint-Gervais, Uniformisation des surfaces de Riemann[10]'[11]
  • Philippe Douroux, avec Amel Boulakchour, « Etienne Ghys : “Les maths étaient un refuge, un espace où je pouvais me cacher, où j’étais bien” » (entretien), Libération, 21 juillet 2017, [lire en ligne]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Douroux, avec Amel Boulakchour, « Etienne Ghys : “Les maths étaient un refuge, un espace où je pouvais me cacher, où j’étais bien” » (entretien), Libération, 21 juillet 2017, cf. bibliographie.
  2. Thèse de doctorat de 3e cycle, 1979, notice du Sudoc [1]
  3. (en) Étienne Ghys sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  4. HDR en mathématiques, 1986, université de Lille, notice Sudoc [2]
  5. Promenade mathématique.
  6. [http://www.chaos-math.org/fr Chaos : une aventure mathématique
  7. Maison des mathématiques et de l’informatique.
  8. Modern Mathematics International Summer School for Students.
  9. Étienne Ghys, « Le Brazuca, le ballon cubique de la Coupe du monde », sur Image des mathématiques, .
  10. ENS Éditions.
  11. Henri Paul de Saint-Gervais est le pseudonyme d'un groupe de 15 mathématiciens, réunis pendant une semaine en 2007 à Saint-Gervais-la-Forêt, en Sologne : Aurélien Alvarez, Christophe Bavard, François Béguin, Nicolas Bergeron, Maxime Bourrigan, Bertrand Deroin, Sorin Dumitrescu, Charles Frances, Étienne Ghys, Antonin Guilloux, Frank Loray, Patrick Popescu-Pampu, Pierre Py, Bruno Sévennec et Jean-Claude Sikorav.

Liens externes[modifier | modifier le code]