Gustave Deloye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean-Baptiste Gustave Deloye)
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Gustave Deloye
Gustave Déloye 1875 Ignaz Eigner.png

Deloye par Ig Eigner.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Jean-Baptiste Gustave DeloyeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Distinction

Jean-Baptiste Gustave Déloye, né le 30 avril 1838 à Sedan (Ardennes), mort le 17 février 1899 à Paris, était un sculpteur français.

Il fut second grand prix de Rome en 1862, après avoir été l’élève de François Jouffroy et de Jean-Pierre Dantan. Il exposa fréquemment aux Salons où ses envois furent toujours remarqués ; l’État lui confia la commande de plusieurs monuments importants.

Ses œuvres sont innombrables. On lui doit les cariatides des châteaux de Chenonceaux et du Château de La Boissière[1], le Château d'Aynac[2], et le beau monument de Garibaldi à Nice, laissé inachevé par Antoine Étex.

Il exécuta aussi de grands travaux décoratifs à la cour de Vienne, à celles de Rome et de Saint-Pétersbourg.

Deloye était chevalier de la Légion d’honneur.

Il était par ailleurs, l'oncle du sculpteur Jules Visseaux. Il fut inhumé à l'Etang la Ville.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bas-relief de Deloye pour la maison d'Auguste Hériot à Essoyes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]