Jean-Émile Fonteneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Émile Fonteneau
Image illustrative de l’article Jean-Émile Fonteneau
Biographie
Naissance
Bordeaux
Ordination sacerdotale
Décès (à 73 ans)
Albi
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le card. Donnet
Archevêque d'Albi
Évêque d'Agen
Autres fonctions
Fonction religieuse
Assistant au trône Pontifical et Comte romain

Blason
Sicut cervus ad fontes aquarum
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
Jean-Emile FONTENEAU

Jean-Émile Fonteneau, né le à Bordeaux, et, mort le à Albi[1], est un prélat français du XIXe siècle, évêque d'Agen puis archevêque d'Albi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre en 1848.

Il est vicaire général de Bordeaux quand l'évêque d'Agen Hector-Albert Chaulet d'Outremont est transféré, en 1874, au siège du diocèse du Mans. Pendant cette période où le diocèse n'a plus d'évêque, le pouvoir ecclésiastique est assuré par le chapitre cathédral et son vicaire capitulaire qui est élu. Le chapitre cathédral était divisé à cette époque entre gallicans et ultramontains. Les ultramontains imposèrent qu'il y ait un seul candidat qui d'après le droit canon devait être docteur en théologie. Le seul docteur du chapitre cathédral était leur candidat, Pierre Hébrard, qui a été élu à une voix de majorité, la sienne, le . Mais rapidement, le nouvel évêque d'Agen a été choisi. Le , Jean-Émile Fonteneau était sacré évêque d'Agen. Il fait son entrée solennelle dans la ville d'Agen, le .

Il a créé en 1877 l'Association sacerdotale de prières pour les prêtres défunts.

Il a été créé comte romain par un bref du , prélat de la maison de Sa Sainteté, assistant au trône pontifical.

Il est choisi comme archevêque d'Albi le , confirmé le et installé le .

Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur le et officier de la Légion d'honneur le .

Il a été fait chevalier de l'ordre d'Isabelle la Catholique en 1865.

Armes[modifier | modifier le code]

Écartelé, au 1er de gueules, à deux clefs passées en sautoir, l'une d'or, l'autre d'argent; au 2ème, d'or au Sacré-Cœur de gueules, enflammé du même, entouré d'une couronne d'épines de sinople surmontée d'une croix de sable; au 3ème, d'or, au cerf élancé et contourné de sable; au 4ème, de sinople, à l'ancre d'argent; à la croix d'argent brochant sur l'écartelé[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Émile Fonteneau, Allocution prononcée par Mgr Fonteneau, à la distribution des prix du lycée d'Agen, , 1875
  • Jean-Émile Fonteneau, Allocution prononcée par Mgr Fonteneau, évêque d'Agen, dans l'église Notre-Dame de Bordeaux, le , à l'occasion du mariage de Joseph-Gustave Lemarchand, architecte, avec Melle Thérèse Larré, 1876
  • Jean-Émile Fonteneau, La Famille et la société, deux lettres pastorales de Mgr l'évêque d'Agen, F. Lamy éditeur, Agen, 1876
  • Jean-Émile Fonteneau, Discours prononcé le , dans l'église Saint-Nicolas de Bordeaux, imprimerie de F. Lamy, Agen, 1877 ( lire en ligne )
  • Jean-Émile Fonteneau, Allocution prononcée par Mgr Fonteneau, évêque d'Agen au mariage de Monsieur Claude de Bentzmann et de Mademoiselle Clotilde de Brocas de Lanauze, le , 1883
  • Jean-Émile Fonteneau, Discours prononcé par Monseigneur Fonteneau, archevêque d'Albi, en l'église Saint-Salvy le  : à l'occasion du mariage de M. Alphonse de Bordas avec Melle Marguerite Gardès, 1885
  • J.-T. Senignon, Jean-Émile Fonteneau, Coup d'œil sur la génération des erreurs sociales et religieuses, 1880
  • Jean-Hippolyte Salabert, Jean-Émile Fonteneau, Le Saints du diocèse d'Albi, 1886
  • Jean-Hippolyte Salabert, Jean-Émile Fonteneau, Les Saints du diocèse de Vieux, 1891
  • Jean-Émile Fonteneau, Catéchisme du diocèse d'Agen, 1880.
  • Jean-Émile Fonteneau, Catéchisme du diocèse d'Albi, 1888.
  • Fernand Lamy, Le mois () - Simple causerie, p. 93-95, Revue de l'Agenais, 1875, tome 2 ( lire aussi )
  • A. Durengues, Nécrologie de Pierre Hébrard, p. 97, Revue de l'Agenais, 1904, tome 31 ( lire en ligne )

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives du Tarn, commune d'Albi, acte de décès no 154, année 1899 (consulté le 14 octobre 2014)
  2. Comte de Saint Saud, Armorial des prélats français du XIXème siècle, Paris, 1906, H. Daragon, 415p., p. 45-46. Consultable sur Gallica.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :