Jaime Ortega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ortega.

Jaime Ortega
Image illustrative de l’article Jaime Ortega
Jaime Ortega en 2015.
Biographie
Naissance
à Jagüey Grande (Cuba)
Ordination sacerdotale par
Mgr José Domínguez y Rodríguez
Décès (à 82 ans)
à El Cobre (Cuba)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de
Ss. Aquila e Priscilla
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Mario Tagliaferri
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de La Havane (Cuba)
Archevêque de La Havane (Cuba)
Évêque de Pinar del Río (Cuba)

Blason
« Sufficit Tibi Gratia Mea » (2Co 12,9)
« Ma grâce te suffit »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jaime Lucas Ortega y Alamino, né le à Jagüey Grande dans la province de Matanzas à Cuba et mort le [1] à El Cobre (Cuba), est un cardinal cubain de l'Église catholique romaine, archevêque de La Havane de 1981 à 2016.

C'est un des acteurs majeurs du rapprochement américano-cubain de 2014, sous l'administration Obama, avec comme symbole la libération de prisonniers politiques, et la reconnaissance de la position de l'Église catholique à Cuba[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Formation[modifier | modifier le code]

Jaime Ortega étudie à Matanzas au séminaire Saint-Albert-le-Grand, puis au Séminaire de la Société des Missions-Étrangères (SMÉ) situé à Laval, Québec, et est ordonné prêtre à Cuba le . Il parle couramment français.

Il est vicaire coadjuteur de Cárdenas avant d'être interné en 1966 dans des camps de travail UMAP[3].

En 1967, il est nommé curé de Jagüey Grande, puis en 1969 de la cathédrale de Matanzas, ayant également la charge d'autres paroisses rurales, dans un contexte politico-social d'athéisme officiel et de discrimination des chrétiens.

Évêque[modifier | modifier le code]

Le 4 décembre 1978, Jaime Ortega est nommé évêque de Pinar del Rio, avant d'être promu, le 20 novembre 1981, archevêque de San Cristóbal de La Havane.

Il crée de nouvelles paroisses, constitue des conseils diocésains, reconstruit plus de quarante églises et presbytères, instaure une maison de retraite et de repos pour les prêtres, des centres de rencontre pour les jeunes, et fonde en 1991 la Caritas Cuba.

Président par trois fois (1988-1998) de la conférence des évêques catholiques de Cuba, il participe à la 4e conférence du CELAM, dont il est le second vice-président de 1995 à 1999.

Il se retire de sa charge épiscopale le 26 avril 2016, à six mois de son 80e anniversaire.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Jaime Ortega est créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de Santi Aquila e Priscilla.

Au sein de la curie romaine, il est membre de la Congrégation pour le clergé, du Conseil pontifical pour la pastorale des services de la santé et de la Commission pontificale pour l'Amérique latine.

Il participe aux conclaves de 2005 et de 2013 qui élisent respectivement les papes Benoît XVI et François.

Il meurt d'un cancer le 26 juillet 2019 à El Cobre à Cuba à l'âge de 82 ans.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1], sur lefigaro.fr, 26 juillet 2019
  2. Constance Colonna-Césari, Dans les secrets de la diplomatie secrète vaticane. Le pape François à l'offensive, Seuil, 2016, 400 pages
  3. Cardenal Ortega recuerda sus años en la UMAP 16 août 2014
  4. (es) España condecora a cardenal cubano con la Orden de Isabel la Católica sur finanzas.com/noticias/cuba (consulté le 27 juillet 2019)
  5. David Revault d'Allonnes, « François Hollande rencontre Fidel Castro à Cuba », sur lemonde.fr,

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]