Jacques Thollot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le jazz
Cet article est une ébauche concernant le jazz.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jacques Thollot
Nom de naissance Jacques Thollot
Naissance
Vaucresson (France)
Décès (à 67 ans)
Mainneville (France)
Activité principale Batteur, Compositeur
Genre musical Jazz
Instruments Batterie
Années actives 1959 - 2014
Labels Nato, Futura, Palm, etc.

Jacques Thollot[1], né le à Vaucresson en Seine-et-Oise et mort le à Mainneville dans l'Eure[2] est un batteur et compositeur français de jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre au conservatoire à 11 ans et fait la rencontre de Kenny Clarke. Il n'a que 13 ans lorsqu'il devient le « remplaçant attitré » de Clarke au Blue Note, jazz-club parisien.

En 1959, dans une émission télévisée Jazz memories archivée par l'INA et l'épisode En direct du club Saint Germain[3] présentée par Sim Copans, on peut voir Jacques Thollot à la batterie âgé de treize ans et jouant le standard de jazz, A Night in Tunisia de Dizzy Gillespie. Parmi les musiciens participant à cette soirée on retrouve Barney Wilen, Kenny Clarke, Bud Powell, Pierre Michelot, Georges Arvanitas, Bernard Vitet, Clark Terry.

Il a ainsi l'occasion de jouer avec de grands noms du jazz, de passage à Paris, comme Bud Powell ou Chet Baker.

Après un voyage en Afrique, il revient à Paris où il devient le batteur d'Eric Dolphy au Chat qui pêche. Il est engagé dans le groupe New York Total Music Company de Don Cherry, avec lequel il part en tournée dans toute l'Europe.

Il participe à l'enregistrement de diverses musiques de films.

Il enregistre son premier album solo Quand le son devient aigu, jeter la girafe à la mer[4] en 1971.

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]